publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Eliminer les cicatrices d'acné : Le témoignage de Sabine

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (27. novembre 2010)

Le témoignage de Sabine, 42 ans, traitée pour ses cicatrices d'acné par laser.

Vous avez fait traiter vos cicatrices d'acné. Par quel moyen ?
Oh ! Cela a été long... J’ai 42 ans et il y a encore peu, j’avais régulièrement des boutons d’ acné. Je ne me suis jamais vraiment soignée. Des petites crèmes, mais c’est tout. C’était un peu comme une fatalité. J’ai laissé faire...
Il y a cinq ans, j’ai divorcé. Je me suis retrouvée toute seule, et là, c’est devenu insupportable pour moi, ces boutons sur le menton, avec les cicatrices anciennes. Alors, je suis allée voir un dermato.

Que vous a alors proposé le dermato ?
D’abord, il m’a fait faire un bilan hormonal pour savoir si mon acné, à mon âge, était d’origine hormonale. Non. En fait, je travaille la nuit et le stress, la fatigue, étaient à l’origine des boutons. Avant de traiter les cicatrices, il m’a fallu soigner ce reste d’acné. Le dermato m’a dit que tant que l’acné n’était pas éteinte, on ne pouvait rien faire. Alors, pendant plusieurs mois, j’ai eu un traitement à base de vitamines A. Ça a marché assez vite : j’ai commencé à voir que ça se calmait, et cela m’a encouragée. Puis, le dermatologue m’a proposé des séances de laser. Sauf que moi, j’habite au Creusot, et un laser comme ça, il n’y en a un qu’à Lyon. Il a fallu, à chaque fois, que je fasse le déplacement !

Quel type de laser a-t-on utilisé pour vous ?
Un laser fractionné. Je ne peux pas vous dire que ça a été une partie de plaisir. Il fallait que j’aille jusqu’à Lyon. Pour rencontrer le dermato, pour le devis. Pour chaque séance, il fallait que je pose un arrêt de travail de huit jours. Impossible d’aller travailler avec des croûtes sur la figure car je travaille en contact avec la clientèle. On m’a dit que le laser fractionné, permettait de récupérer plus vite.

Et comment se déroulait chaque séance au laser ?
Mon visage était anesthésié pendant une heure. Grâce à l’anesthésie, on ne sent rien. On me mettait une espèce de gel bleu. Ce n’était pas douloureux mais désagréable. On sent que ça ponce le visage, quoi. Mais, dès la première séance, j’ai commencé à voir les résultats, surtout sur les irrégularités de la peau. Alors, le désagrément, je m’en fichais un peu. J’avais hâte d’être à la séance suivante.

Etes-vous contente du résultat ?
Après chaque séance, j’étais défigurée. Cela me faisait un peu mal, un peu comme une brûlure. Mais, surtout, j’étais horrible ! Je faisais peur à mes enfants. J’ai fait trois séances, mais je ne regrette rien. C’est vrai que ça a bien marché. J’avais des trous dans les joues, genre pic à glace, des trous ronds, la peau en taule ondulée par endroits. Et là, c’est tout net. Cela m’a fait du bien, physiquement et moralement aussi. Il n’y a que mon porte-monnaie qui ait souffert. J’en ai eu pour 2 500 euros ! Mais vu tout l’argent que j’avais dépensé avant, pour des crèmes qui ne marchaient pas, à l’arrivée, ça vaut le coup !

Si vous voulez réagir, apporter votre témoignage... rendez-vous sur notre FORUM.


publicité