publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Eliminer les cicatrices d'acné : Le traitement par peeling

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (27. novembre 2010)

> Le peeling aux acides de fruits
C’est la première étape. Les fameux AHA (qui vous permettent d’éviter la prononciation barbare de l’alpha-hydroxyacide...) se trouvent notamment dans les pommes vertes, le citron, les oranges, les groseilles, les amandes amères, mais aussi le miel ou le lait fermenté.

Utilisés en crème, ils provoquent la desquamation en douceur de la peau. Ce peeling, relativement peu agressif, est indiqué pour les lésions superficielles. Il stimule le renouvellement cellulaire de la peau et lisse l’épiderme en surface.

Mais, l’efficacité est liée à la concentration d’AHA dans le produit. Les crèmes vendues en pharmacie ou en parapharmacie présentent des concentrations efficaces pour un effet bonne mine... mais insuffisantes pour le traitement des cicatrices.
> Comment faire ?
Pour que le peeling soit efficace, le dermatologue va utiliser des produits plus fortement concentrés que ceux trouvés dans le commerce. À partir d’une concentration à 20%, l’épiderme est « attaqué ». Avec une concentration à 35%, c’est le derme qui est traité et c’est là que l’action peut être efficace sur les cicatrices.
En fonction de votre peau, le dermatologue vous proposera entre trois et cinq séances, espacées chacune d’une quinzaine de jours. Il utilisera pour préparer la peau au peeling des produits dérivés de la vitamine A acide. Il complètera le traitement avec des crèmes cicatrisantes ou à base d’ acide hyaluronique.

> Les effets du peeling aux acides de fruits
Vous sentirez une sensation de chaleur, de picotements comme un coup de soleil. Vous pourrez continuer à aller au bureau sans problème (contrairement à d’autres traitements). En revanche, il faut vous attendre à avoir la peau un peu irritée. Les effets irritants du peeling pourront être camouflés avec un maquillage adapté.

> Combien ça coûte ?
Il faut compter environ 80 euros par séance.

Le peeling à l'acide trichloracétique

Il s'agit d'un peeling plus profond. Plus agressif, aussi. Le dermatologue devra l’effectuer sous anesthésie locale. Il pourra également vous proposer la prise d’anti-inflammatoires non stéroïdiens pour limiter les effets inflammatoires de l’opération.

Une ou plusieurs séances pourront être nécessaires, tout dépend de la profondeur des cicatrices à traiter et de la réponse de la peau. En fonction de la concentration, le produit pénètrera plus ou moins profondément dans le derme.

Le peeling à l’acide trichloracétique marche bien, sur les cicatrices d’acné relativement superficielles, mais il est plus pénible à supporter que le peeling aux acides de fruits. Ce traitement « attaque » le derme, et est donc plus efficace sur les cicatrices.

> Les effets
Inutile de penser aller au bureau après une séance de peeling à l’acide trichloracétique. La desquamation est très nettement visible. L’irritation aussi. Vous ressortirez de chez le dermatologue avec un œdème, des plaques rouges, et des croûtes surviendront les jours suivants.
De plus, vous risquez de ressentir une légère douleur. Pendant huit à dix jours, vous aurez intérêt à rester chez vous, à protéger votre peau et surtout à éviter de gratter les croûtes, au risque de garder des cicatrices.

> Combien ça coûte ?
Il vous faudra compter environ 300 à 400 euros.

> L'avis du dermatogue
" Les peelings marchent bien sur les cicatrices relativement peu profondes. Sur les cicatrices superficielles, on préfèrera le peeling aux acides de fruits, moins "désocialisants" que le peeling à l'acide trichloracétique. Cependant, le peeling à l'acide trichloracétique pourra traiter les cicatrices plus profondes.
Il faut savoir cependant que, pendant une dizaine de jours, il est difficile d'aller au travail ou dans des soirées, à moins de savoir assumer ses croûtes ! "

À lire aussi notre dossier :
> Un peeling pour faire peau neuve.


publicité