publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Enlever un tatouage : Quelles techniques utiliser ?

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (18. décembre 2014)

Les lasers pigmentaires permettent d'enlever les tatouages artistiques de différentes couleurs, également appelés lasers déclenchés (ou Q-Switched) qui génèrent une onde de choc électromagnétique qui fait « exploser » l'encre du tatouage. Les poussières d'encre sont ensuite éliminées naturellement par la peau après deux ou trois mois.

Les lasers peuvent être aussi utilisés pour les tatouages cosmétiques (lèvres, sourcils, etc), mais ils créent une réaction chimique d'oxydo-réduction (avec les oxydes de fer ou de titane contenus dans ces tatouages), et transforment les couleurs rouges et blanches en couleurs noires très visibles.

Pour ces tatouages cosmétiques, relativement superficiels, les dermatologues préconisent l'utilisation des lasers ablatifs (CO2 ou Erbium : Yag), également appelés lasers de resurfaçage, ils permettent d'exfolier la peau de manière précise, c'est-à-dire couche par couche. La couche superficielle de la peau est détruite pour faire sortir l'encre qui sera éliminée avec la cicatrisation en quelques semaines.

Comment faire en pratique ?


Attention, les lasers, quel que soit leur type, ne peuvent être utilisés que par des médecins et de préférence par des dermatologues. L'utilisation des lasers nécessite un savoir-faire et une expérience professionnelle, si l'on souhaite avoir le meilleur résultat possible.

Le nombre de séances varie en fonction de la surface et de la densité du tatouage à enlever. Si pour un tatouage amateur réalisé à l'encre de chine, trois à cinq séances suffisent, pour un tatouage professionnel réalisé par une machine avec de grandes quantités d'encre, on peut compter jusqu'à 15 séances pour le faire disparaître.

Les séances peuvent être courtes (10 à 15 minutes), souvent douloureuses, mais la sensation peut être atténuée par l'application d'une crème anesthésique. Les séances sont espacées de plusieurs semaines pour laisser le temps à l'organisme d'éliminer l'encre, le tatouage s'éclaircit alors au fur et à mesure des séances.

Se faire enlever un tatouage demande donc du temps, de la patience... et aussi de l'argent ! La séance - qui coûte en moyenne 150 euros – demeure un acte médical considéré comme strictement esthétique, il n'est donc pas remboursé par la sécurité sociale.

Quels résultats attendre ?
Certaines couleurs sont beaucoup plus difficiles à faire disparaître, comme le vert, l'orange et le bleu, et peuvent laisser des cicatrices malgré les progrès des lasers.

Les tatouages mono ou polychromes denses laissent parfois des traces résiduelles que l'on appelle les « tatouages fantômes », parfois liées au traumatisme de l'aiguille du tatoueur.

Les résultats pour éliminer un tatouage sont donc très variables et le procédé peut être long et coûteux.

Auteur : Marine Al Dahdah,
Consultant expert : Dr Jean-Claude Larrouy, dermatologue.


publicité