publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Se débarrasser de la cellulite par la lipolyse : Technique en détail

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (20. octobre 2011)

Les adipocytes sont les cellules de base de nos tissus graisseux. Ce sont elles qui stockent la graisse de notre corps. Ces cellules grossissent quand on grossit, et elles se "vident" quand on maigrit.

Le fonctionnement de la lipolyse par injection
Cette technique qui permet de "vider", de libérer la graisse contenue dans les adipocytes. La lipolyse par injection est une technique de médecine esthétique permettant la dissolution et l’évacuation des graisses stockées dans les adipocytes. Elle consiste à injecter dans les zones concernées un mélange de produits qui a la faculté d’activer la lipolyse, c'est-à-dire la destruction de la graisse.

En plus de la lipolyse par injection, il en existe d'autres types : par laser, par ultrasons (moins souvent utilisés).

Les produits utilisés

Les médecins peuvent utiliser différentes substances à l'intérieur de ces injections pour dissoudre la graisse, mais généralement c’est un mélange de déoxycholate qui va provoquer la destruction de la membrane, de phosphatidylcholine qui va "émulsifier" la graisse et dissoudre le contenu, ainsi que des vitamines.

On trouve la phosphatidylcholine naturellement dans l’organisme. Il s’agit de l’un des composants de la bile. La phosphatidylcholine utilisée dans les traitements de lipolyse provient de la lécithine de soja. Ce produit est employé depuis plusieurs années en médecine, notamment pour dissoudre les plaques d’athérome (ces plaques de graisse qui se collent sur la paroi des artères) ou en traitement des embolies graisseuses.

Cette graisse libérée, sera ensuite transportée par le flux sanguin jusqu’au foie qui va la transformer en composés qui seront éliminés dans les urines.

La séance de lipolyse

Les injections se font à l’aide de petites aiguilles ou d’un petit instrument permettant d’envoyer le produit à environ dix millimètres dans l’hypoderme. Pour les plus douillettes, on peut envisager une anesthésie locale (grâce à une crème anesthésiante à mettre sur la peau). La séance dure moins d’une heure. Il faudra compter une à trois séances espacées d’environ huit semaines.

Notre conseil :
Assurez-vous que les produits soient ouverts devant vous.


publicité