publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Le peeling

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (22. mai 2014)

© Jupiterimages/Comstock Images

Du simple coup d'éclat bonne mine au véritable traitement anti-âge, le peeling a pour objectif de « changer de peau » sans avoir recours à la chirurgie. En éliminant les couches de peau abîmées (« to peel » en anglais signifie « peler »), il offre de bons résultats, mais peut nécessiter une phase de cicatrisation plus ou moins longue.

En plus de fiche, lire notre dossier :
> Un peeling pour faire peau neuve.

Qu'est-ce qu'un peeling ?

Quelle que soit son intensité, le peeling vise à éliminer, de manière plus ou moins profonde, les couches supérieures de l'épiderme pour révéler un teint plus lumineux, estomper de petites taches brunes, gommer des cicatrices, ou encore lisser les rides...

Son action va également stimuler la production de collagène, pour remplacer les cellules éliminées par d'autres, toutes fraîches, pour un visage visiblement clarifié et rajeuni.

Ce traitement n'est pas pris en charge par l' assurance maladie.

Comment ça marche ?

La technique du peeling consiste à appliquer sur le visage un produit qui va plus ou moins « dissoudre » les différentes couches de peau en fonction de son dosage et de sa concentration.

A noter : le peeling relève de la médecine esthétique. Il ne peut donc être pratiqué que par un professionnel : un médecin esthétique ou un dermatologue.

> Le peeling superficiel
Comme son nom l'indique, son action reste superficielle. On parle aussi de peeling doux. Il utilise le plus souvent des acides de fruits (type acide glycolique) et permet de clarifier le teint, de resserrer les pores et d'éliminer les petites imperfections en surface.

Il est indiqué pour traiter les problèmes d' acné par exemple.

> Le peeling moyen
Un peu plus intense que le peeling superficiel, le peeling moyen va agir plus profondément. Son action abrasive vise à effacer les taches brunes, ou encore à lisser les premières rides.

Réalisé souvent avec de l'acide trichloracétique (ou TCA) plus ou moins concentré en fonction du résultat recherché, le peeling moyen provoque une sensation de chaleur, voire de brûlure si l'on est très sensible, au niveau du visage. Une crème anesthésiante pourra donc être appliquée avant la séance, et le peeling pourra se faire progressivement, en plusieurs fois.

> Le peeling profond
On parle aussi de peeling fort. Il permet d'agir sur les rides plus marquées du visage, et intervient sur la production de collagène en profondeur pour un renouvellement cellulaire intense. Il peut se faire sur une partie plus ou moins étendue du visage. Pour certains médecins, une anesthésie générale ainsi qu'une hospitalisation sont nécessaires. Pour d'autres médecins, ce peeling profond pourrait s'effectuer sans anesthésie générale. Beaucoup de praticiens utilisent du phénol.


publicité