publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Injections, laser, chirurgie esthétique : à quel âge ? : Des injections sans que cela se voit trop

Publié par : Elide Achille (12. octobre 2011)

L’époque où lifting et Botox® étaient directement associés à des visages figés et sans expression est révolue. La tendance est aujourd’hui au naturel. « Beaucoup des patientes viennent me voir parce qu’elles se trouvent un air fatigué. Elles souhaitent que j’intervienne et qu’il y ait un résultat mais sont terrorisées à l’idée que ça se voit », indique le Dr Jean-Pierre Zammit, médecin esthétique.

C’est assez paradoxal : « je ne veux pas que les autres le voient, mais moi je veux voir la différence... Et c’est pareil pour les implants mammaires ! », raconte le Dr Patrick Bui.

Des injections sans que cela se voit trop
Les patientes veulent retrouver une bonne mine, sans pour autant avoir un visage « artificiel ». D’ailleurs, le chirurgien plasticien conseille de faire de la chirurgie plutôt à 40 ans qu’à 60, car cela se voit beaucoup moins. Quand on fait un lifting à 60 ans, tout le monde voit qu’on a rajeunit, alors qu’une opération à 35 ans ou 40 ans fait que le visage ne semble pas vieillir et l’entourage est ainsi dupé.

Beaucoup de personnes sont tentées par de tels soins, et retarder ainsi les effets du temps. D'après une enquête réalisée par aufeminin.com*, 68 % des personnes interrogées sont plutôt favorables ou très favorables à la médecine et la chirurgie esthétique. 56 % ont déjà eu ou souhaiteraient avoir recours à la médecine esthétique avant 40 ans.

*D'après enquête réalisée avec un questionnaire en ligne. 436 Français ont participé dont 98 % de femmes et 66 % de moins de 35 ans.


publicité