publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Tout savoir sur le Botox ! : Le traitement

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (21. octobre 2010)

L’injection de Botox est rapide et quasi-indolore. Le médecin ou le chirurgien, après examen de votre visage, dessine au crayon blanc, de petits points sur votre front (si vous avez choisi de faire disparaître les rides du front) et au niveau de la patte d’oie. Il pratique, ensuite, autant d’injections, qu’il aura dessiné de points. Chaque piqûre dure une ou deux secondes. Ce n’est guère plus douloureux qu’une intra-dermo. C’est le praticien qui fournit le produit. L’intervention sur le front et les pattes d’oie est la plus fréquente.

Mais le chirurgien plasticien peut vous proposer de remodeler votre visage : Il injectera alors le produit à l’angle de la mandibule et vous retrouverez un ovale de jeune fille (ou de jeune homme).

Il peut, si vous le souhaitez, relever le bout de votre nez : il piquera alors sous la base du nez et par le jeu antagoniste de muscles abaisseurs ou releveurs, votre bout de nez prendra mieux le vent.

Autre effet obtenu grâce à l'injection de toxine botulinique : l'élévation des sourcils. Avec le temps, les sourcils s’abaissent. Même chose, le médecin va jouer sur les muscles abaisseurs et releveurs : en abolissant l’action du muscle abaisseur, il va laisser libre cours au muscle releveur.

Effets secondaires

La toxine botulinique est un produit actif. Elle n’est donc pas sans inconvénient. L’effet indésirable le plus fréquent est la sensation de barre, au niveau du front. Un mal de tête, que l’on traitera avec du paracétamol.

Autre sensation fréquente et plus ou moins désagréable : l’absence de mobilité du front. Vous pouvez prendre l’air étonné, rien ne bouge ! Les sourcils restent statiques. Vérifiez, au moment de l’injection, que le médecin ne pique pas trop près des yeux.

Autre effet indésirable : Il existe toujours une possibilité de diffusion du produit dans une zone non désirée. Exemple : Le médecin injecte le produit au front, un peu trop près des sourcils. La toxine botulinique diffuse sous la paupière et l’œil se retrouve à moitié clos. Dans tous les cas, n’hésitez pas à discuter longuement avec le praticien avant l’injection, pour prendre connaissance de tous les effets possibles.

A lire aussi les contre-indications.

Contre-indications

La toxine botulinique est contre-indiquée durant la grossesse et chez les femmes allaitant leur bébé. Elle est aussi bien sûr contre-indiquée en cas d'allergie connue à ce produit, et aussi en cas de problème musculaire importrant comme une mysathénie grave.

En juin 2007, nos autorités sanitaires (Afssaps) mettaient en garde sur ce produit qui, par diffusion de la toxine botulinique à distance du site d’injection, risque d’entraîner des « effets indésirables graves ». Ainsi la prudence s’impose en cas d’administration de ces produits chez des personnes ayant des problèmes de fausses routes en avalant, des troubles neurologiques. Après avoir reçu un tel traitement, il est conseillé de prendre vite un avis médical en cas de troubles du langage, de la déglutition, ou respiratoires.


publicité