publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Acupuncture et grossesse : pour quelles indications ?

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (26. février 2016)

L'acupuncture est assez prisée par les femmes enceintes. Le grand avantage : la (quasi-)absence d'effets secondaires ou de contre-indications. Le recours à l’acupuncture fait d’autant plus de sens lorsqu’on sait qu’une grossesse a plus de chances de bien se passer lorsque l’on crée les bonnes conditions, c’est-à-dire lorsque la mère dispose de l’énergie nécessaire pour la grossesse : du Qi, mais aussi du Yang (de la « chaleur »). 

Pourquoi ou quand recourir à l’acupuncture pendant une grossesse ?

Pendant la grossesse, l’acupuncture peut constituer un soutien énergétique pour la femme enceinte, mais surtout, elle permet de soulager divers maux de grossesse.

L'acupuncture contre les petits maux de la grossesse :

Pertes d'appétit, nausées, vomissements... sont des symptômes communs à beaucoup de grossesses (surtout les premières semaines). Ces manifestations peuvent devenir gênantes, et survenir sans prévenir à tout moment de la journée. Des séances d'acupuncture peuvent être indiquées pour amoindrir ces symptômes.

Pour celles qui sont quelque peu réticentes aux aiguilles, vous pouvez exercer une pression constante et ferme pendant 1 à 3 minutes, avec votre pouce, sur certains points de puncture (les mêmes qui peuvent être choisis par l'acupuncteur), comme celui qui se situe sur l'avant-bras, sur sa face antérieure : le point 6 MC se situe à deux largeurs de pouce au-dessus du pli du poignet, au milieu de l'avant-bras.

Quelle fréquence pour les séances ?

Cela dépend bien sûr des symptômes que présente la femme enceinte. Si par exemple, des nausées, des reflux gastriques, des problèmes de sommeil... sont très gênants, on peut avoir environ 1 séance par semaine. En principe, du point de vue médical, il n’y a pas de limite qui s’impose. Cependant, il est important de veiller à un équilibre entre le résultat escompté et... le coût de ces séances.

Quand le bébé se présente par le siège

Lorsque, à la fin de la grossesse, le bébé se présente par le siège, l’acupuncture peut intervenir pour provoquer une version foetale. En effet, l'acupuncture et plus particulièrement la moxibustion (qui consiste à faire chauffer à l'aide d'un moxa certains points), permettrait de retourner le foetus quand celui-ci est en position de siège. Pour y parvenir, l'acupuncteur intervient sur certains points, et en particulier sur un point situé à l'extrémité du cinquième orteil, un point du méridien Vessie.

Idéalement, cette intervention se fait entre la 30ème et la 32ème semaine.

L'acupuncture pour préparer un accouchement en douceur

Si vous choisissez de préparer votre accouchement avec l'acupuncture, vous devrez prendre rendez-vous avec l'acupuncteur de votre choix vers le cinquième mois de grossesse. Cette préparation est pratiquée par un médecin ou une sage-femme avec une formation spécifique.

Ces rendez-vous ont deux objectifs pour la femme enceinte : bénéficier de séances d'acupuncture, mais aussi obtenir des informations pour préparer au mieux l'accouchement et savoir déjà un peu comment se dérouleront les événements le jour J.

Les séances d'acupuncture peuvent avoir lieu une fois par semaine. Quinze jours environ avant la date prévue de l'accouchement, l'acupuncteur (généralement une sage-femme) peut éventuellement commencer à stimuler les points de puncture qui contrôlent la dilatation du col de l'utérus. Cela permettrait de réduire le temps de travail de la femme pendant l'accouchement.

Et le risque de déclencher un accouchement avant terme ?

Pas de panique ! Si on peut entendre parler d’un éventuel risque d’accouchement prématuré qui serait provoqué par l’acupuncture, il faut savoir que :

  • un bon acupuncteur, ayant suivi une formation spécifique en obstétrique, sait exactement quels sont les points d’acupuncture à ne pas stimuler pendant la grossesse.
  • des études menées par des centres de recherche en Chine (pays d’origine de l’acupuncture) ont démontré qu’il n’y aurait pas de risque de déclencher un accouchement tant que le col n’est pas dilaté au-delà de 1,5 cm.

Cela signifie également que l’acupuncture peut, à un certain stade de grossesse, aider à déclencher un accouchement. C’est pour cela que certaines sages-femmes ont suivi des formations d'acupuncture.

Dans tous les cas, il est essentiel de discuter avec votre médecin avant de recourir à l'acupuncture pendant la grossesse et de choisir un acupuncteur connaissant bien les indications pour la grossesse.

L'acupuncture pendant l'accouchement

Dans certaines maternités, l'aide d'un acupuncteur peut être proposé pour lutter contre les douleurs liées au travail et à l'accouchement, pour détendre aussi la future maman. D'ailleurs, l’acupuncture permet non seulement de soulager les douleurs, mais également de réduire le temps du travail !

Juste après l'accouchement, la stimulation de certains points permettrait de faciliter le décollement du placenta et la délivrance. 


publicité