publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

L'acupuncture contre le stress

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (25. janvier 2016)

Chacun, à un moment donné de sa vie, sera confronté à un stress... ou même des stress. Les causes en sont diverses. Ce stress peut être ponctuel, en cas d'examens par exemple, ou bien être présent sur une plus longue période (trop de pression au travail, problèmes au sein de son couple...).

Lorsque ce stress persiste, des solutions existent pour limiter ses effets, ses conséquences sur l'organisme qui réagit de différentes façons. Parmi ces solutions : l'acupuncture.

L'acupuncture est l'une des quatre branches de la médecine traditionnelle chinoise avec la pharmacopée chinoise, des exercices (de type Qi Gong) et les massages. Grâce à l'utilisation d'aiguilles, le médecin acupuncteur pique le patient à des endroits bien spécifiques pour rétablir l'harmonie du corps.

Les principes de l'acupuncture

La médecine chinoise est basée sur la notion d'énergie vitale, appelée Qi (prononcé Tchi), et sa déclinaison en caractères Yin (ciel, froid, immobilité, nuit, etc.) et Yang (terre, chaud, mouvement, jour, etc.).

Le corps est considéré comme un tout. La médecine chinoise se fonde sur les inter-relations existant entre les différents systèmes organiques de l'organisme. Ces systèmes organiques ont des fonctions plus larges que celles définies en médecine occidentale. Ils possèdent toujours un aspect Yin et un aspect Yang.

L'acupuncture permet de réguler ces aspects Yin et Yang en stimulant une combinaison de points spécifiques. Ces points du corps sont situés sur des lignes appelées méridiens. Chaque méridien est relié à un système organique. En jouant sur ces inter-relations, l'acupuncture obtient des effets thérapeutiques.

Comment ça se passe en pratique ?

Une séance d'acupuncture  dure généralement de 45 minutes à une heure. Au moins trois séances sont nécessaires. Les séances supplémentaires se font en fonction de la demande du patient et de sa situation personnelle qui nécessite d'autres séances ou non.

En général, les trois premières séances sont rapprochées, elles se font à une ou deux semaines d'intervalle. Les suivantes sont plus espacées. Certains patients sentent le besoin d'une séance par mois ou par saison.

L'acupuncteur, pour des raisons d'hygiène, doit utiliser des aiguilles stériles à usage unique, et s'assurer qu'il n'y a pas de contre-indication médicale à effectuer ce traitement.

L'acupuncture, quelle que soit la raison pour laquelle elle est pratiquée, est dans les actes de la CCAM (Classification commune des actes médicaux), elle est donc remboursée partiellement par l'Assurance maladie (lorsqu'elle est pratiquée par un médecin).

 

Auteurs : Charlène Catalifaud, Dr Nicolas Evrard


publicité