publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Allergie et homéopathie : l'asthme

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (13. mars 2010)

Quinze à vingt minutes après le début d'une crise d'asthme, si malgré les traitements allopathiques (broncho-dilatateur en spray), vous ne voyez pas d'amélioration, consultez immédiatement.

De même, s'il s'agit d'un enfant, si l'asthme est connu, si vous constatez une agitation ou une somnolence, des difficultés à parler ou à respirer, prenez d'urgence l'avis d'un médecin ou appelez le 15.

N'hésitez jamais à prendre les traitements allopathiques classiques (broncho-dilatateur en spray) que vous devez toujours avoir à portée de la main.

De toute manière, en cas d'asthme, l'avis et le suivi d'un médecin sont indispensables. Et lors de la consultation d'un médecin homéopathe, celui-ci prescrira un traitement en fonction des symptômes

En homéopathie, les médicaments de base de l'asthme sont Ipeca 5 CH et Antimonium tartaricum 5 CH.

A côté de ces traitements, il existe d'autres médicaments utilisés en homéopathie :

  • Un sommeil perturbé par des réveils dus à vos crises d'asthme ? Une angoisse et une terreur difficiles à maîtriser : Arsenicum album 9 CH,
  • Une crise déclenchée par une rhinite allergique ou une rhino-pharyngite, difficultés à respirer en position allongée : Aralia racemosa 9 CH,
  • Asthme nocturne avec une toux douloureuse, le visage tourne au bleu : Cuprum metallicum 5 CH,
  • Asthme survenant au milieu de la nuit sur des personnes âgées, respiration rendue possible en se penchant en avant : Kalium carbonicum 5 CH,
  • Asthme nouveau survenant au moment de la ménopause : Lachesis mutus 5 CH,
  • Asthme sur des sujets spasmophiles, apparaissant après une contrariété : Ignatia amara 9 CH.

Les traitements de fond doivent être prescrits par votre médecin homéopathe, au cas par cas (lire l'interview de l'homéopathe). Le principal objectif est de prévenir les crises d'asthme.

L'asthme expliqué en vidéo

L'asthme est une maladie respiratoire de plus en plus fréquente. Il s'agit d'une maladie inflammatoire des bronches, la muqueuse bronchique se trouve épaissit. Explications en images...

Vous souhaitez réagir, partager votre expérience ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS Allergie ou Un médecin vous répond !

A lire aussi :

> La piqûre de guêpe
> La désensibilisation : comment ça marche ?
> Rhume, toux, grippe... les solutions homéo.
> Quiz : l'asthme en 12 questions.


publicité