publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Ballonnements et homéopathie : Les traitements

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (24. février 2015)

Ils reposent surtout sur des règles d'hygiène de vie, de diététique... en modifiant certaines habitudes alimentaires, mais aussi en ayant une activité physique régulière, et des activités sociales « déstressantes ». Des médicaments allopathiques peuvent être aussi proposés. Mais d'autres thérapies peuvent être envisagées en cas de ballonnements, et en particulier l'homéopathie.

Le traitement homéopathique

Le mieux, si l'on veut traiter des ballonnements digestifs par homéopathie, est certainement de s'adresser à un médecin homéopathe pour avoir un diagnostic précis et bénéficier du meilleur traitement. L'homéopathie tiendra aussi compte des signes comportementaux de patient (exemple : ballonnements liés au stress)

Prendre 5 granules 1 à 3 fois par jour, voici les médicaments d'homéopathie les plus approchants des symptômes, à prendre jusqu'à amélioration des symptômes :

> Selon la localisation :

  • Asa foetida 9 CH : en cas de distension abdominale, plutôt sus-ombilicale, accompagnée d'éructations difficiles, de spasmes oesophagiens,
  • Carbo vegetalis 5 CH : en cas de ballonnements en haut de l'abdomen, pouvant gêner la respiration, aggravés par les repas trop gras et l' alcool. Cet inconfort est amélioré par l'émission de gaz.
  • China rubra 5 CH : ballonnements de tout l'abdomen, avec une grande sensibilité au palper, l'inconfort n'est pas amélioré par l'émission de gaz. Possibilité de diarrhées peu ou pas douloureuses.
  • Kalium carbonicum 5 CH : en cas de ballonnements importants, plutôt sus-ombilicaux, après tout repas, associés à une constipation douloureuse.
  • Lycopodium 9 CH : en cas de ballonnements sous-ombilicaux, d'installation rapide après le repas (même léger), besoin de dégrafer sa ceinture.
  • Pulsatilla 9 CH : en cas de ballonnements avec digestion lente, d'intolérance aux graisses, coliques flatulentes, de mauvaise haleine. Aggravation par la nourriture chaude, les graisses.

> Selon les signes émotionnels associés :

  • Ignatia 15 CH : en cas de ballonnements avec spasmes intestinaux, hypersensibilité aux émotions, améliorés par la distraction.
  • Nux Vomica 15 CH : en cas de ballonnements apparaissant 1 à 2 heures après le repas, avec somnolence, chez un sujet irritable abusant de café, d'alcool.
  • Argentum Nitricum 15 CH : en cas de ballonnements, sus-ombilicaux, avec éructations bruyantes qui soulagent, diarrhées, chez un sujet anxieux, toujours pressé, agité.

 

Sources et sources :
- Pharmacologie et matière médicale homéopathique, D.Demarque, J.Jouanny, B.Poitevin, Y.Saint-Jean, Edition CEDH, 3ème édition,
- Thérapeutique homéopathique, Schémas et Protocoles, J.Boulet, A.Demonceaux, F.Donner, Y.Lévêque, Edition CEDH.
- Matière Médicale de William Boericke, Editions Similia, 9ème édition.


publicité