publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

La formation à l'ostéopathie

Publié par : Dr. Nicolas Evrard

La formation à l'ostéopathie est un sujet qui a toujours été au coeur de nombreuses discussions. Aujourd'hui, la situation est devenue plus claire.

Voici ce qu'il faut retenir de cette formation que l'on soit médecin, profession paramédicale ou pas.

Plus de nouveaux 2 000 ostéopathes par an


Après la loi de 2002 et jusqu'à la parution des décrets d'application 435 et 437 du 25 mars 2007, les écoles d'ostéopathie se sont multipliées, passant d'une quinzaine à une soixantaine. Depuis, la grande majorité d'entre elles ont fait l'objet d'un agrément délivré par une commission nationale.

Tout en reconnaissant l'existence du titre d'ostéopathe, et le droit de l'utiliser, la loi n'a pas pour autant créé une nouvelle profession de santé qui dépendrait des fonctions régaliennes de l'Etat. La pratique relève donc du droit européen qui ne limite pas le nombre de diplômés.

Les écoles forment actuellement en France, 2 500 nouveaux ostéopathes par an. Les projections montrent que moins de 10 % des diplômés récents s'installeront durablement.

Une formation en ostéopathie en deux étapes


La formation en ostéopathie, commune aux ostéopathes, comporte deux phases :
> Une première phase de formation de 1 435 heures d'enseignement théorique des sciences fondamentales et de biologie humaine divisé en six unités,

> Une deuxième phase de formation de 1 225 heures d'enseignement théorique et pratique de l'ostéopathie.

Les médecins et les kinésithérapeutes sont dispensés de la phase des sciences fondamentales et de biologie humaine ; les sages-femmes et infirmiers sont quant à eux, dispensés de certains modules de cette phase.

Les médecins peuvent suivre ce cursus, mais la formation à l'ostéopathie la plus habituelle pour eux est le diplôme interuniversitaire (DIU) délivré en deux ans par les facultés de médecine.

Le contenu pédagogique de ce diplôme universitaire comporte :
> 300 heures de théorie et de pratique délivrées en Université.
> 300 heures de « Traces d'apprentissage » qui correspondent à l'analyse en Université de la mise en pratique sur le terrain.
> 300 heures pour le mémoire.
> 100 heures de stage chez le praticien.

A noter que la Loi HPST (Hôpital, patients, santé et territoire) de mai 2009 a augmenté la durée de formation à l'ostéopathie, de 900 heures, mais les décrets d'application ne sont pas encore parus.

La médecine manuelle-ostéopathie est aujourd'hui reconnue par l'Académie de médecine comme une médecine complémentaire (reconnue par l'Ordre des médecins depuis 1996).

La pratique est encadrée par la loi de 2002 qui précise que l'ostéopathie peut être exercée par des médecins, des paramédicaux, ou des ostéopathes exclusifs.


publicité