publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Grossesse : ce que peut apporter l'ostéopathie

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (02. juillet 2013)

Durant la grossesse, certaines femmes font appel à l'ostéopathie pour régler des désordres de santé liés à la grossesse. Bien entendu, une ou des séances d'ostéopathie ne sont envisagées chez la femme enceinte qu'après un examen médical concernant les troubles dont elle souffre.

A noter qu'il est interdit aux non-médecins de pratiquer des touchers pelviens et des manipulations gynéco-obstréticales (en dehors des sages-femmes).

Douleurs


Enceintes, beaucoup de femmes se plaignent de douleurs : du dos, du bassin, de l'estomac... leur sommeil est aussi souvent perturbé.

Le développement du foetus, de l'utérus, du placenta et du liquide amniotique engendrent des contraintes mécaniques avec des retentissements au niveau de la colonne vertébrale (Dérangement Intervertébral Mineur/DIM), du bassin, du sacrum, du coccyx, des muscles (de la colonne vertébrale, fessiers, diaphragme), des ligaments et des viscères (estomac, côlon).

La cambrure lombaire (la lordose) s'accentue, le bassin et le sacrum tendent à se projeter vers l'avant. La colonne vertébrale au niveau dorsal devient plus rectiligne, tend à se redresser.
Conséquence : la femme a une respiration qui se fait davantage par les muscles respiratoires accessoires. En effet, généralement, la maman n'ose plus utiliser le diaphragme qui « pousse » sur le bébé. Elle adopte une respiration dite de stress. Les contraintes articulaires augmentent. Les ligaments et les muscles sont davantage sollicités, leur tension devenant quasi-permanente.

Plus le ventre grossit, plus les contraintes mécaniques sont intenses, et plus les femmes limitent leurs mouvements respiratoires. Le cercle vicieux s'installe.


publicité