publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Soigner son enfant à l’homéopathie: Faire baisser la fièvre

Publié par: Dr. Nicolas Evrard (23. septembre 2011)

Un enfant a de la fièvre lorsque le thermomètre affiche plus de 38° C. Mais comme la toux, la fièvre n’est qu’un symptôme ! Elle indique que l’organisme lutte contre un agresseur (cela peut être un virus, ou des microbes).

Dans les affections débutantes qui ne paraissent pas graves - l’enfant a bonne mine, sa peau n’est pas déshydratée - on peut donner de l’ homéopathie. Mais si la température ne baisse pas, que l’enfant pleure, qu’il présente d’autres manifestations particulières ( diarrhée, légère difficulté respiratoire...), ou qu’il a un comportement inhabituel, il faut recourir au médecin.
L'avis d'un médecin est aussi indispensable dans tous les cas pour un nourrisson.

Symptômes associés
> Pouls rapide.
> Frissons, transpiration, maux de tête, courbatures...

Le réflexe homéo
> Si l’enfant est brûlant et qu’il transpire : Belladonna 9 CH.
> Si c’est une fièvre « sèche » sans transpiration (ou en cas d’anxiété aussi) : Aconitum napellus 9 CH.
> Lorsque l’enfant a des frissons : Nux vomica 9 CH.
> En cas de douleur musculaire : Pyrogenium 9 CH.

Donnez 3 granules toutes les heures. En alternant les différents remèdes s’il y a plusieurs symptômes.

Notre conseil
> Donnez-lui à boire régulièrement, et ajoutez au traitement homéopathique du paracétamol à la dose appropriée (en fonction du poids de l’enfant - 60 mg/kg/jour à répartir en 4 à 6 prises).



publicité