publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Ostéopathie : La consultation

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (02. juillet 2013)

L'ostéopathe commence par interroger le patient, sur ses antécédents, ses symptômes... Cet entretien permet notamment de rechercher les manifestations de stress, de surmenage ou de choc qui auraient perturbé l'équilibre du patient.

L'ostéopathe procède ensuite à un examen clinique, ainsi qu'à des tests permettant d'établir un diagnostic d'exclusion ; il s'agit de s'assurer que les troubles constatés entrent effectivement dans le champ d'action de l'ostéopathie.

Puis, par de subtiles palpations, l'ostéopathe recherche les tensions, les déséquilibres ; par le toucher, il suit les mouvements, les raideurs, capte les tensions, pour remonter jusqu'à la source de la douleur.

Celle-ci située, l'ostéopathe choisit le traitement adapté à l'état du patient, son âge, sa morphologie.

A l'aide des ses mains, il pourra remettre en place des circuits, provoquer des réactions tissulaires, drainer une zone de l'organisme... La technique sera différente selon que l'on traite le tissu musculaire, le squelette.

Le traitement, s'il est bien fait, ne doit pas être douloureux ; il s'agit de techniques douces, et l'ostéopathe ne travaille jamais directement sur la zone douloureuse, mais sur les zones alentours.

Les consultations ne sont actuellement pas remboursées ; des dispensaires et cliniques, gérés par des professeurs en ostéopathie, pratiquent cependant des prix plus modestes.

Bien entendu, quand les troubles persistent malgré, les soins d'ostéopathie, il est fortement recommandé de prendre un avis médical (si l'ostéopathe n'est pas médecin). Et bien sûr, l'ostéopathe doit adresser le patient chez un médecin, pour un examen clinique, voire des examens complémentaires, si les troubles constatés chez le patient sortent de son champ de compétences.
Rappelons que le médecin spécialiste des maladies osseuses ou articulaires, est un rhumatologue, ou un médecin spécialiste de la rééducation fonctionnelle.

Bien choisir son ostéopathe

D'après un décret publié en 2007, l'usage de professionnel du titre d'ostéopathe est réservé aux médecins, sages-femmes, masseurs-kinésithérapeutes et infirmiers titulaires d'un diplôme universitaire ou interuniversitaire (..) et reconnu par le Conseil national de l'ordre des médecins.

Cet agrément à exercer l'ostéopathie peut être aussi délivré par un établissement agréé, ou encore par l'autorité administrative.

 

A lire aussi : 
> La formation à l'ostéopathie
>
La chiropratique
> Traiter le stress par l'acupuncture

Vous avez envie d'échanger sur vos expériences ou de poser des questions ? Rendez-vous dans notre FORUM dédié !

 

Sources : Décret n° 2007-437 du 27 mars 2007. HAS.


publicité