publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Sevrage tabagique par homéopathie

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (05. février 2014)

© Shutterstock

Pour réussir un sevrage tabagique : l' homéopathie peut vous aider ! Les premières semaines du sevrage tabagique sont généralement difficiles.

Notamment durant la première phase, le sevrage tabagique s'accompagne souvent desymptômes comme : 

L'homéopathie, dénuée d'effets indésirables et compatible avec d'autres méthodes (gommes à mâcher et patchs à la nicotine, acupuncture, sophrologie ...), peut constituer une aide intéressante pour diminuer ces troubles et optimiser vos chances d'arrêter définitivement le tabac !

L'aide de l'homéopathie

Pour réussir le sevrage tabagique par homéopathie, il est recommandé de consulter un médecin homéopathe pour vous accompagner dans cette démarche. Il pourra ainsi adapter un traitement à votre comportement et vos réactions.

A titre d'exemple, vous pouvez prendre, en fonction de vos symptômes :

  • pour estomper l'irritabilité liée au manque :
    Nux vomica 15 CH, 5 granules une à deux fois par jour (matin et après midi).
  • pour calmer l'envie de fumer :
    Lobelia 4 CH, 5 granules à chaque fois que l'envie est trop forte (en particulier après les repas).
  • pour soulager les symptômes dus à la frustration (troubles de l'humeur, troubles du sommeil) :
    Staphysagria 15 CH, 5 granules par jour.
  • pour soulager les fringales dues à l'anxiété :
    Ignatia 15 CH, 5 granules chaque jour.
  • pour calmer les angoisses et les insomnies :
    Sédatif PC, 5 granules 3 à 6 fois par jour ou 2 comprimés, matin, midi et soir.

Au cours de l'évolution du sevrage tabagique, il faudra espacer les prises de ces médicaments homéopathiques, selon l'amélioration et arrêter à la fin des symptômes liés au "manque". 

Autres conseils

A côté de l'homéopathie et des autres solutions pour parvenir au sevrage tabagique, il est également conseillé de :

  • boire des eaux minérales riches en magnésium, pour lutter contre le stress et l'augmentation de l'appétit.
  • ne pas augmenter sa consommation de café.
  • se remettre au sport ou de pratiquer une activité physique régulière (marche à pied).
  • quantifier l'économie financière générée sur l'année par l'arrêt du tabac et prévoir de se faire un cadeau !

En vidéo :  les symptômes du sevrage tabagique

Quand une personne qui est dépendante au tabac, s'arrête de fumer, elle peut se plaindre de symptômes liés au sevrage tabagique : irritabilité, sueurs, maux de tête... Pourquoi ? Et comment y remédier ? Explications en vidéo

Vous voulez échanger, partager votre expérience ou avez besoin d'un conseil ? Rendez-vous dans nos FORUMS Dépendance, Bien-être ou Un médecin vous répond !

A lire aussi nos dossiers : 

> L'hypnose pour arrêter de fumer
> Substitut nicotiniques : comment ça marche ?
> Notre dossier spécial : Arrêter de fumer
> L'arnica en homéopathie
L'homéopathie contre le stress


publicité