publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Le traitement homéopathique pour nourrisson

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (22. juillet 2016)

© Shutterstock

Votre bébé n’est pas très bien... et plutôt que de lui administrer des médicaments "lourds", vous préférez vous tourner vers les traitements homéopathiques pour nourrisson.

Vous n'êtes pas seul avec votre souhait de privilégier des méthodes naturelles pour soigner votre bébé ! De plus en plus de parents se dirigent vers l'homéopathie pour solager les petits maux de bébé ou même trouver des traitements complémentaires en cas de maladies plus importantes.

Le traitement homéopathique pour nourrisson semble d'autant plus intéressant que les enfants sont assez souvent malades, que ce soit à l'âge de nourrisson ou à l'âge scolaire. Alors en effet, pourquoi ne pas trouver des alternatives douces au lieu de sortir tout de suite l'artillerie lourde de la médecine conventionnelle, lorsque cela est possible ?

Mais attention : L'homéopathie pour nourrisson est recommandée à condition de suivre les conseils d'un médecin ! Car si l'homéopathie a de nombreux avantages, elle ne sait pas tout faire ! Et si l'auto-médication comporte certains risques chez l'adulte, elle est encore plus déconseillée chez le nourrisson.

L'homéopathie pour bébé - oui ! Mais pas sans demander l'avis d'un médecin !

Le traitement homéopathique pour nourrisson : quand et comment ?

Si certains symptômes, comme la diarrhée ou la fièvre chez le bébé (assez fréquentes), peuvent paraître anodins, ils nécessitent la prise en charge par un médecin, ne serait-ce que pour poser un diagnostic précis afin de s'assurer qu'un traitement homéopathique sera suffisant pour traiter l'affection. Il est donc important, lorsqu'on fait le choit de recourir à l'homéopathie pour soigner bébé, de prendre certaines précautions et de demander conseil à un médecin. 
 

Quelles indications pour l'homéopathie chez le bébé ?

Le traitement homéopathique pour un bébé peut être prodigué pour lutter contre certaines maladies infectieuses : rubéole, rhinopharyngites... ; tout comme les pathologies cutanées (érythème, piqûres d'insectes, etc), les problèmes douloureux, comme les poussées dentaires.

A côté des traitements homéopathiques, des médicaments allopathiques peuvent être prescrits, en cas de nécessité. Il est généralement recommandé de ne pas les donner au même moment. On évite aussi le plus souvent de donner un traitement homéopathique au moment du repas.
 

L'avantage de l'homéopathie

L'avantage principal du traitement homéopathique est l'innocuité. Il n'est a priori ni toxique, ni dangereux. Ce qui n'est pas toujours le cas des médicaments allopathiques qui peuvent engendrer une intoxication, des effets secondaires...

De plus, le traitement homéopathique est généralement facile à faire accepter à l'enfant, ayant souvent un goût sucré. 
 

La première consultation homéo : ça se passe comment ?

La première séance homéo peut durer de une demi-heure à une heure, temps pendant lequel l'homéopathe procède à un véritable interrogatoire !

Il devra savoir beaucoup de choses, de votre grossesse à l'accouchement, et particulièrement sur le caractère de votre enfant : son comportement, son sommeil, ses goûts alimentaires, la qualité de ses selles... Vos réponses vont lui permettre de dresser une sorte de « profil homéopathique » de l'enfant.
 

Comment administrer le traitement homéopathique ?

On peu utiliser les traitements homéopathiques sous différentes formes :

  • en application locale, par exemple, pour déposer un peu de produit homéopathique sur la gencive en cas de poussée dentaire.
  • Par voie générale, on peut disposer de doses-poudre, on peut aussi écraser les granules dans un linge propre, ou encore les diluer dans un peu d'eauToutefois, des homéopathes donnent directement des granules sous la langue de bébé.
  • Conseil : les préparations homéopathiques en gouttes contenant de l'alcool, ne doivent pas être données à un enfant.

  

A découvrir dans ce dossier : les remèdes homéopathiques indiqués en cas de petites affections pas très graves, mais aussi en cas de maladies plus importantes. A lire également : les conseils du médecin homéopathe et le témoignage d'une jeune maman. 

Vous voulez échanger, partager votre expérience ou avez besoin d'un conseil ? Rendez-vous dans nos FORUMS Maladies infantiles, Santé de Bébé ou Homéopathie !

Auteur : Hélène Hodac.
Consultant expert : Dr Alain Horvilleur, médecin homéopathe et auteur du " Guide de l'homéopathie pour mes enfants " (Hachette pratique). 



publicité