publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

AERIUS 0,5 mg/mL

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Allergologie
principes actifs: Desloratadine
laboratoire: Msd Limited

Solution buvable
Flacon (+ seringue graduée à 2,5 et 5 ml) de 150 ml
Toutes les formes
3,99€* (remboursé à 30%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 4,81 €

Indication

Aerius est indiqué pour le traitement symptomatique de :
- la rhinite allergique (voir rubrique propriétés pharmacodynamiques),
- l'urticaire (voir rubrique propriétés pharmacodynamiques).

Posologie AERIUS 0,5 mg/mL Solution buvable Flacon (+ seringue graduée à 2,5 et 5 ml) de 150 ml

- Aerius peut être pris aussi bien au moment qu'en dehors des repas pour le soulagement des symptômes associés à la rhinite allergique (incluant les rhinites allergiques intermittente et persistante) et à l'urticaire (voir rubrique propriétés pharmacodynamiques).
- Le prescripteur devra garder en mémoire le fait que chez l'enfant de moins de 2 ans, la majorité des cas de rhinites est d'origine infectieuse (voir rubrique mises en garde et précautions d'emploi) et qu'il n'y a pas de données validant l'efficacité d'Aerius en traitement de la rhinite infectieuse.
- Enfants de 1 à 5 ans : 2,5 ml (1,25 mg) d'Aerius solution buvable une fois par jour.
- Enfants de 6 à 11 ans : 5 ml (2,5 mg) d'Aerius solution buvable une fois par jour.
- Adultes et adolescents (12 ans et plus) : 10 ml (5 mg) d'Aerius solution buvable une fois par jour.
- Chez les adolescents de 12 à 17 ans l'expérience de l'utilisation de la desloratadine dans les études cliniques d'efficacité est limitée (voir rubriques effets indésirables et propriétés pharmacodynamiques).
- La rhinite allergique intermittente (présence de symptômes sur une période de moins de 4 jours par semaine ou sur une période inférieure à 4 semaines) doit être prise en charge en fonction de l'évaluation des antécédents de la maladie du patient, le traitement pouvant être interrompu après disparition des symptômes, et rétabli à leur réapparition.
Dans la rhinite allergique persistante (présence de symptômes sur une période de 4 jours ou plus par semaine et pendant plus de 4 semaines), un traitement continu peut être proposé aux patients pendant les périodes d'exposition allergénique.

Contre indications

CONTRE-INDIQUE :
- Hypersensibilité à la substance active, à l'un des excipients, ou à la loratadine.
- L'efficacité et la sécurité d'Aerius solution buvable n'ont pas été établies chez l'enfant de moins de 1 an.
- Ce médicament contient du sorbitol ; par conséquent, il ne doit pas être administré chez les rares patients atteints d'intolérance au fructose.
DECONSEILLE :
- Grossesse : la desloratadine n'a pas montré d'effet tératogène lors des études effectuées chez l'animal. La sécurité du produit pendant la grossesse n'a pas été établie. En conséquence, l'utilisation d'Aerius pendant la grossesse n'est pas recommandée.
- Allaitement : la desloratadine est excrétée dans le lait maternel, par conséquent l'utilisation d'Aerius n'est pas recommandée chez la femme qui allaite.

Effets indésirables Aerius

- Lors des études cliniques en pédiatrie, la desloratadine a été administrée chez un total de 246 enfants âgés de 6 mois à 11 ans. L'incidence globale des effets indésirables chez les enfants de 2 ans à 11 ans était similaire dans les groupes desloratadine et placebo. Chez les nourrissons et jeunes enfants âgés de 6 à 23 mois, les effets indésirables les plus fréquemment rapportés avec une incidence supérieure au placebo étaient : diarrhée (3,7%), fièvre (2,3%) et insomnie (2,3%). Dans une autre étude, aucun effet indésirable n'a été rapporté chez les sujets âgés entre 6 et 11 ans après une dose unique de 2,5 mg de desloratadine solution buvable.
- A la dose recommandée, lors des études cliniques impliquant des adultes et des adolescents et conduits dans les indications rhinite allergique et urticaire chronique idiopathique, les effets indésirables ont été rapportés chez 3% de patients de plus que ceux traités par le placebo. Les effets indésirables les plus fréquemment rapportés avec une incidence supérieure au placebo étaient : asthénie (1,2%), sécheresse buccale (0,8%) et céphalées (0,6%). Les autres effets indésirables ayant été très rarement rapportés depuis la commercialisation sont listés dans le tableau suivant :
. Affections psychiatriques : Hallucinations.
. Affections du système nerveux : Vertige, somnolence, insomnie, hyperactivité psychomotrice, convulsions.
. Affections cardiaques : Tachycardie, palpitations.
. Affections gastro-intestinales : Douleur abdominale, nausée, vomissement, dyspepsie, diarrhée.
. Affections hépatobiliaires : Augmentations des enzymes hépatiques, augmentation de la bilirubine, hépatite.
. Affections musculosquelettiques et systémiques : Myalgie.
. Troubles généraux : Réactions d'hypersensibilité (telles que anaphylaxie, angio-oedème, dyspnée, prurit, rash, et urticaire).



publicité