publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

ALOSTIL 5 %

Médicament non soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Dermatologie
principes actifs: Minoxidil
laboratoire: Johnson&johnson Sante Bea

Mousse pour application cutanée
Boîte de 3 Flacons de 60 g
Toutes les formes

Indication

Ce médicament est indiqué en cas de chute de cheveux modérée (alopécie androgénétique) chez le sujet de sexe masculin.

Posologie ALOSTIL 5 % Mousse pour application cutanée Boîte de 3 Flacons de 60 g

ALOSTIL est réservé à l'usage externe exclusivement. Ne pas appliquer sur des zones du corps autres que le cuir chevelu.

Sécher soigneusement les cheveux et le cuir chevelu avant application locale de la mousse. Appliquer une dose de 1 g (soit le volume de la moitié d'un bouchon) d'ALOSTIL sur la totalité des zones affectées du cuir chevelu, deux fois par jour. La dose totale ne doit pas dépasser 2 g.

La pousse des cheveux pourra devenir visible qu'après 8 à 16 semaines d'application deux fois par jour. Ne plus utiliser ALOSTIL en l'absence d'amélioration après 16 semaines d'application.

Si les cheveux repoussent, deux applications quotidiennes d'ALOSTIL restent nécessaires pour maintenir la pousse des cheveux.

Populations particulières

Il n'y a aucune recommandation spécifique pour les sujets âgés, insuffisants rénaux ou insuffisants hépatiques.

Population pédiatrique

ALOSTIL n'est pas recommandé chez les enfants de moins de 18 ans compte tenu du manque de données concernant la sécurité et l'efficacité.

Mode d'administration

Renverser le flacon et presser le bouton pour recueillir la mousse dans la main. Étaler du bout des doigts sur la zone touchée par l'alopécie. Se laver soigneusement les mains après application.

Contre indications

Hypersensibilité au minoxidil ou à l'un des excipients.

Effets indésirables Alostil

Les données de plusieurs études cliniques sont disponibles, portant sur une population totale de 590 sujets traités avec la mousse de minoxidil à 5 % et évaluant les événements indésirables. Les événements indésirables rapportés en pharmacovigilance sont également inclus.

La fréquence des effets indésirables du minoxidil topique est définie en utilisant la convention ci-dessous :

Très fréquent (≥ 1/10) ; fréquent (≥ 1/100, < 1/10) ; peu fréquent (≥ 1/1 000, < 1/100) ; rare (≥ 1/10 000, < 1/1 000) ; très rare (< 1/10 000) ; fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles).

Système d'organe

Incidence

Événement indésirable rapporté

Affections du système immunitaire

Fréquence indéterminée

Angio-oedème, hypersensibilité, dermatite de contact allergique

Affections du système nerveux

Fréquent

Céphalées

Fréquence indéterminée

Vertiges

Affections oculaires

Fréquence indéterminée

Irritation oculaire

Affections cardiaques

Rare

Palpitations

Augmentation de la fréquence cardiaque

Douleurs thoraciques

Affections vasculaires

Fréquent

Hypertension*

Peu fréquent

Hypotension

Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales

Peu fréquent

Dyspnée

Affections gastro-intestinales

Fréquence indéterminée

Nausée

Vomissements

Affections de la peau et du tissu sous-cutané

Peu fréquent :

Hypertrichose (apparition de poils indésirables ailleurs que sur le cuir chevelu, y compris apparition de poils sur le visage chez la femme), prurit (y compris éruption prurigineuse et prurit sur le site d'application, prurit généralisé et prurit oculaire), douleur, chute temporaire des cheveux (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi), modifications de la texture et de la couleur des cheveux, desquamation (y compris au site d'application), éruption (y compris au site d'application, éruption pustuleuse, papuleuse, généralisée et maculaire), acné, eczéma (y compris de contact, au site d'application, allergique, atopique et séborrhéique) et sécheresse cutanée (y compris au site d'application), apparition de vésicules, saignements et ulcération.

Troubles généraux et anomalies au site d'administration

Peu fréquent :

Œdème périphérique, irritation au site d'application (y compris irritation cutanée), érythème au site d'application (y compris érythème et éruption érythémateuse).

* Cet effet indésirable a été observé au cours de l'étude clinique (590 sujets).

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé doivent déclarer tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (Ansm) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance. Site internet : www.ansm.sante.fr.



publicité