publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

ALPAGELLE 0,9 %

Médicament non soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Contraception et interruption de grossesse
principes actifs: Chlorure de miristalkonium
laboratoire: C.A.G. Pharma

Crème vaginale
Tube avec applicateur de 80 g
Toutes les formes

Indication

Les indications thérapeutiques d'ALPAGELLE, crème vaginale sont limitées à:

· Contraception locale: cette méthode diminue considérablement la survenue de grossesse sans en supprimer totalement la possibilité: l'efficacité sera d'autant meilleure que ce mode d'utilisation sera mieux respecté.

Utilisation en général et plus particulièrement :

o lorsqu'il existe une contre-indication temporaire ou définitive à la contraception orale ou au D.I.U. (dispositif intra-utérin);

o lors de la contraception après accouchement, interruption de grossesse ou au cours de la pré-ménopause;

o lorsqu'est souhaitée une contraception épisodique.

· Adjuvant de la contraception locale par obturateur vaginal (diaphragme) ou par stérilet.

Posologie ALPAGELLE 0,9 % Crème vaginale Tube avec applicateur de 80 g

Application locale (voie vaginale).

La protection obtenue par ALPAGELLE est immédiate. Renouveler l'application avant chaque rapport.

Après les rapports, une toilette externe immédiate est possible, mais on attendra 1 heure au moins si on veut faire une irrigation intra-vaginale.

La spécialité ALPAGELLE peut être utilisée seule ou éventuellement avec tout type d'obturateur (ALPAGELLE n'altérant pas le caoutchouc).

Contre indications

Hypersensibilité à la substance active ou à l'un des excipients, voir rubrique Composition.

Effets indésirables Alpagelle

En raison de la présence de dérivés terpéniques, en tant qu'excipients, et en cas de non respect des doses préconisées:

· possibilité d'agitation et de confusion chez les sujets âgés.

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (Ansm) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet: www.ansm.sante.fr



publicité