publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

AMINOPHYLLINE RENAUDIN 250 mg/10 ml Solution pour perfusion Boîte de 100 Ampoules de 10 ml

Conditionnement modifié ou retiré de la vente depuis le 29.02.2008

Médicament générique du Classe thérapeutique: Pneumologie
principes actifs: Aminophylline
laboratoire: Renaudin

Solution injectable pour perfusion IV
Toutes les formes

Indication

Traitement de l'état de mal asthmatique (asthme aigu grave), uniquement en cas de contrôle insuffisant par l'administration d'un bêta-2 mimétique par voie nébulisée ou intraveineuse continue éventuellement associé à un anticholinergique par voie inhalée.
Remarque : les bêta-2 mimétiques par voie nébulisée ou intraveineuse continue éventuellement associés à un anticholinergique par voie inhalée exercent un effet bronchodilatateur plus puissant et restent le traitement de première intention de l'asthme aigu grave.
L'asthme aigu grave nécessite une hospitalisation en unité de soins intensifs.

Posologie AMINOPHYLLINE RENAUDIN 250 mg/10 ml Solution pour perfusion Boîte de 100 Ampoules de 10 ml

VOIE INJECTABLE EXCLUSIVEMENT PAR PERFUSION INTRAVEINEUSE.
La posologie sera adaptée à la susceptibilité individuelle en fonction de l'effet thérapeutique et des effets indésirables.
- Chez l'enfant :
la posologie préconisée est de 0,7 à 1,2 mg/kg/heure (à moduler en fonction de l'âge) en perfusion intraveineuse continue après, en l'absence d'un traitement préalable par théophylline, une dose de charge de 7 mg/kg en perfusion lente de 20 à 30 minutes.
- Chez l'adulte :
la posologie moyenne préconisée est de 0,6 mg/kg/heure en perfusion intraveineuse continue après, en l'absence de traitement préalable par théophylline, une dose de charge de 5 mg/kg en perfusion intraveineuse lente de trente minutes.
Soit, à titre indicatif, pour un sujet adulte de 50 kg n'ayant pas reçu de traitement préalable par théophylline : une ampoule de 250 mg en perfusion intraveineuse de trente minutes, relayée par une perfusion intraveineuse continue à raison de une ampoule toutes les 8 heures environ.
- L'administration ne doit être envisagée qu'en milieu spécialisé (unité de soins intensifs). Chez l'adulte et chez l'enfant, les taux plasmatiques de théophylline devront être vérifiés après la mise en route du traitement par voie veineuse. Les taux plasmatiques efficaces sur la bronchodilatation sont compris entre 5 et 15 µg/ml. Les effets indésirables peuvent apparaître dès un taux plasmatique de 15 µg/ml. Celui-ci ne devra pas dépasser 20 µg/ml en raison du risque majeur de survenue d'effets indésirables graves toxiques.
- En cas d'obésité, la posologie sera adaptée au poids idéal.
- La posologie devra être diminuée en cas d'insuffisance hépatique ou cardiaque, et chez le sujet âgé.

Contre indications

CONTRE-INDIQUE :
- intolérance à l'aminophylline ou à ses dérivés,
- infarctus du myocarde en phase aiguë,
- porphyrie aiguë intermittente,
- association à des médicaments à base d'énoxacine, de troléandomycine (voir interactions).
DECONSEILLE :
- allaitement : la théophylline passe dans le lait maternel, ce qui peut être à l'origine d'une hyperexcitabilité chez le nouveau-né. En conséquence, l'allaitement est déconseillé pendant un traitement à la théophylline.
- association déconseillée avec les médicaments à base d'érythromycine, de viloxazine (voir interactions).

Effets indésirables Aminophylline Renaudin

Ils sont variables d'un sujet à l'autre, ce sont essentiellement :
- malaise, vertiges, hypotension, en particulier en cas d'injection intraveineuse rapide,
- nausées, vomissements, douleurs épigastriques,
- céphalées, excitation, insomnies,
- tachycardie.
Ces effets indésirables peuvent être les premiers signes d'un surdosage.
L'apparition de convulsions est le signe d'une intoxication confirmée, mais peut en être le premier signe, notamment chez l'enfant.
Rarement, possibilité d'ulcérations digestives avec hémorragie et syndrome occlusif ont été décrits.
Exceptionnellement ont été décrites, manifestations allergiques.



publicité