publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

AMOXICILLINE PANPHARMA 2 g

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Infectiologie - Parasitologie
principes actifs: Amoxicilline
laboratoire: Panpharma

Poudre pour solution injectable IV
Boîte de 10 Flacons de poudre de 2 g
Toutes les formes

Indication

Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de l'amoxicilline. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu ce médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.

Elles sont limitées aux infections dues aux germes définis comme sensibles :

· pneumopathies aiguës,

· surinfections de bronchites aiguës et exacerbations de bronchites chroniques,

· infections ORL (otite, sinusite, angine) et stomatologiques,

· infections urinaires,

· infections génitales masculines et infections gynécologiques,

· infections digestives et biliaires,

· endocardites, septicémies,

· méningites,

· maladie de Lyme : traitement de la phase primaire (érythème chronique migrant) et de la phase primo-secondaire (érythème chronique migrant associé à des signes généraux : asthénie, céphalées, fièvre, arthralgies...).

· prophylaxie de l'endocardite bactérienne.

Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.

Posologie AMOXICILLINE PANPHARMA 2 g Poudre pour solution injectable IV Boîte de 10 Flacons de poudre de 2 g

Cette présentation est plus particulièrement adaptée à une utilisation par voie intraveineuse chez l'adulte.

Posologie

Chez le sujet à fonction rénale normale

La posologie est fonction de l'indication, de la gravité et du siège de l'infection, de la sensibilité du germe en cause, et du poids du sujet :

Par voie intraveineuse:

· Adultes : 2 g à 12 g/jour.

· Enfants et nourrissons (1 mois à 15 ans) : 100 mg/kg/jour à 200 mg/kg/jour.

· Nouveau-nés (0 à 1 mois) prématurés ou à terme :

Prématurés

0 à 7 jours

100 mg/kg/jour

voie intraveineuse directe en 3 à 4 minutes

7 à 30 jours

100 à 150 mg/kg/jour

Nouveau-nés à terme

0 à 7 jours

100 à 150 mg/kg/jour

7 à 30 jours

100 à 200 mg/kg/jour

Cas particuliers :

· Dans la maladie de Lyme :

o Adultes :

§ érythème chronique migrant strictement isolé : 4 g/jour,

§ en cas de manifestations systémiques évoquant une dissémination hématogène de Borrelia burgdorferi, les posologies peuvent être augmentées jusqu'à 6 g/jour.

o Enfants :

§ érythème chronique migrant strictement isolé : 50 mg/kg/jour,

§ en cas de manifestations systémiques évoquant une dissémination hématogène de Borrelia burgdorferi, les posologies peuvent être augmentées jusqu'à 100 mg/kg/jour.

La durée du traitement sera de 15 à 21 jours.

· Prophylaxie de l'endocardite bactérienne :

Protocole parentéral :

o Adultes : 2 g IV (perfusion de 30 min) dans l'heure qui précède le geste à risque suivi d'une administration de 1 g 6 heures plus tard.

o Enfants : 50 mg/kg IV (perfusion de 30 min) dans l'heure qui précède le geste à risque suivi d'une administration per os de 25 mg/kg 6 heures plus tard.

Chez le sujet insuffisant rénal :

Clairance de la créatinine

Schéma posologique

Entre 30 et 60 ml/min

2 à 4 g/jour - Posologie maximale : 4 g/jour en 2 administrations.

Entre 10 et 30 ml/min

1 g puis 500 mg toutes les 12 h.

Inférieure à 10 ml/min

1 g puis 500 mg toutes les 24 h.

Dans les infections sévères, cette posologie peut être insuffisante. Il est conseillé de procéder à un contrôle des taux sériques, et éventuellement méningés, de l'amoxicilline pour un ajustement éventuel des doses.

Mode d'administration

VOIE INTRAVEINEUSE

Par voie intraveineuse :

Ce médicament peut être administré soit :

· en injection IV directe, injecter lentement en 3 à 4 minutes :

o chez l'adulte, ne pas injecter plus de 1 g d'amoxicilline à la fois,

o chez l'enfant, le nourrisson et le nouveau-né, ne pas injecter plus de 25 mg/kg à la fois;

· en perfusion discontinue rapide : 30 à 60 minutes :

o chez l'adulte, ne pas injecter plus de 2 g d'amoxicilline à la fois.

o chez l'enfant et le nourrisson : ne pas injecter plus de 50 mg/kg à la fois ;

· en perfusion continue.

Mode de préparation

Voir paragraphe Précautions particulières d'élimination et de manipulation - Instructions pour l'utilisation, la manipulation et l'élimination.

Contre indications

Ce médicament NE DOIT JAMAIS ETRE UTILISE en cas d'allergie aux antibiotiques de la famille des bêta-lactamines (pénicillines et céphalosporines) ou à l'un des autres constituants.

Ce médicament NE DOIT GENERALEMENT PAS ETRE UTILISE en association avec le méthotrexate (voir Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions).

Effets indésirables Amoxicilline Panpharma

La classification des effets indésirables utilisée est la suivante :

· très fréquent : ³ 1/10

· fréquent : ³ 1/100 ; <1/10

· peu fréquent : ³ 1/1000 ; <1/100

· rare : ³ 1/10000 ; <1/1000

· très rare : <1/10000

· fréquence indéterminée: ne peut être estimée sur la base des données disponibles

Affections hématologiques et du système lymphatique

Très rare : leucopénie, neutropénie, agranulocytose, thrombocytopénie et anémie hémolytique réversibles.

Fréquence indéterminée : éosinophilie.

Affections du système nerveux

Très rare : convulsions.

Fréquence indéterminée : vertiges, céphalées.

Affections gastro-intestinales

Fréquent : diarrhée, nausées.

Peu fréquent : vomissements.

Très rare : colite pseudomembraneuse, colite hémorragique.

Affections du rein et des voies urinaires

Fréquence indéterminée : néphrite interstitielle aiguë et cristallurie.

Affections de la peau et du tissu sous-cutané

Fréquent : éruption cutanée.

Peu fréquent : urticaire et prurit.

Très rare : érythème polymorphe, syndrome de Stevens Johnson, syndrome de Lyell, dermatite bulleuse ou exfoliative. Ces manifestations cutanées peuvent être plus fréquentes et/ou plus intenses chez des patients présentant une mononucléose infectieuse ou une leucémie lymphoïde en évolution. Pustulose exanthématique aiguë généralisée (voir Mises en garde spéciales et précautions d'emploi).

Infections et infestations

Fréquent : candidose cutanéo-muqueuse.

Affections du système immunitaire

Très rare : anaphylaxie (dont choc anaphylactique), maladie sérique et vascularite d'hypersensibilité (voir Mises en garde spéciales et précautions d'emploi).

Fréquence indéterminée : manifestations allergiques, dont urticaire, oedème de Quincke, gêne respiratoire.

Affections hépatobiliaires

Très rare : hépatite, ictère cholestatique.

Fréquence indéterminée : augmentation modérée et transitoire des transaminases sériques (ALAT et/ou ASAT).



publicité