publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
12/04/2016

ASAD Pollen 5 graminées retard 10 PNU/mL Injectable SC boîte de 1 flacon à capsule or de 5 ml

Conditionnement modifié ou retiré de la vente depuis le 01.09.2015

Médicament générique du Classe thérapeutique: Allergologie
principes actifs: Extrait pollinique de graminées
laboratoire: Stallergenes

Suspension injectable SC
Toutes les formes
3,96€* (remboursé à 65%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 4,78 €

Indication

Immunothérapie spécifique des affections allergiques réaginiques de type I (de la classification de Gell et Coombs) où la responsabilité de l'allergène est clairement démontrée par la clinique, les tests cutanés et éventuellement des tests complémentaires, par exemple asthme, rhinite, conjonctivite, trachéite allergique

Posologie ASAD Pollen 5 graminées retard 10 PNU/mL Injectable SC boîte de 1 flacon à capsule or de 5 ml

Immunothérapie spécifique des affections allergiques réaginiques de type I (de la classification de Gell et Coombs) où la responsabilité de l'allergène est clairement démontrée par la clinique, les tests cutanés et éventuellement des tests complémentaires, par exemple asthme, rhinite, conjonctivite, trachéite allergique

Contre indications

CONTRE-INDIQUE :
En cas de maladie infectieuse intercurrente ou d'attaque d'asthme, attendre la guérison pour pratiquer l'injection.
La moindre suspicion de vascularite systémique ou de périartérite noueuse est une contre-indication formelle.
Les extraits Asad ne peuvent être utilisés en diagnostic.
Voie IV
DECONSEILLE :
Un traitement par les bêtabloquants est une contre-indication relative, car un choc, s'il survient, est plus sévère et difficile à contrôler.

Effets indésirables Asad Pollen 5 Graminées Retard

- Réaction locorégionale excédant 7 à 8 cm de diamètre.
- Réaction syndromique avec réapparition ou aggravation des symptômes (asthme, rhinite, etc.) dans les heures qui suivent l'injection.
- Réaction générale fébrile qui doit faire envisager l'arrêt de la sensibilisation.
- Choc anaphylactique : bien qu'exceptionnel, sa particulière gravité doit demeurer toujours à l'esprit lorsqu'on pratique une injection. Son traitement chez l'adulte, est l'injection en voie SC profonde de 0,5ml d'adrénaline au 1/1000 (soit 0,5 mg) à renouveler si besoin quinze à trente minutes plus tard. Les traitements symptomatiques par bêtatstimulants en aérosol ou injection, les antihistaminiques ou les corticoïdes injectables ne doivent pas retarder l'injection d'adrénaline en cas de choc anaphylactique grave.
- Oedème pharyngé aigu : faire 2 à 4 pulvérisations d'adrénaline (Dyspné-Inhal).



publicité