publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

ATROPINE ALCON 0,5 %

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Ophtalmologie
principes actifs: Sulfate d'atropine
laboratoire: Alcon

Collyre
Flacon de 10 ml
Toutes les formes
1,69€* (remboursé à 65%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 2,51 €

Indication

· Traitement des inflammations uvéales :

o uveites antérieures (iritis, iridocyclites) et postérieures,

o réactions uvéales secondaires à une agression ou un traitement chirurgical.

· Cycloplégie pour réfraction (indispensable chez l'enfant strabique) en particulier en présence d'un strabisme accommodatif.

· Dans certains cas utilisation pour réaliser une pénalisation optique dans le traitement de l'amblyopie en particulier unilatérale.

Posologie ATROPINE ALCON 0,5 % Collyre Flacon de 10 ml

Posologie

1 goutte de collyre contient 155 µg de principe actif (atropine).

1 à 2 gouttes, 2 à 4 fois par jour.

La dose maximale pour l'enfant de 30 mois à 15 ans correspond à l'instillation de 3 fois 2 gouttes d'atropine à 0,30 pour cent par 24 heures.

Mode d'administration

Comme pour tous les collyres, effectuer, dans l'ordre, les opérations suivantes :

· Se laver soigneusement les mains.

· Éviter de toucher l'oeil ou les paupières avec l'embout du flacon.

· Pour instiller ce collyre, regarder vers le haut et tirer légèrement la paupière inférieure vers le bas.

· L'oeil fermé, essuyer proprement l'excédent, notamment sur la joue.

· Pour éviter l'ingestion surtout chez l'enfant voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi.

· Afin d'éviter les effets systémiques induits par le passage d'atropine dans la circulation générale par les voies lacrymales et par ingestion orale, il est recommandé, surtout chez l'enfant et le sujet âgé, de comprimer l'angle interne de l'oeil pendant 1 minute après chaque instillation et d'essuyer l'excédent sur la joue.

· Refermer le flacon après utilisation.

· En cas de traitement concomitant par un autre collyre, espacer de 15 minutes les instillations.

Contre indications

· En cas d'hypersensibilité à l'atropine ou à l'un des excipients du collyre (notamment aux dérivés mercuriels).

· Chez les patients à risque de glaucome par fermeture de l'angle.

· En cas d'allaitement.


Effets indésirables Atropine Alcon

Effets indésirables oculaires

· Risque de glaucome aigu par fermeture de l'angle (voir rubrique Contre-indications).

· Mydriase gênante, troubles de l'accommodation prolongés.

· Irritation locale, picotement, possibilité de réaction allergique.

Liés à l'excipient

En raison de la présence de nitrate phénylmercurique : risque d'eczéma de contact, de dépigmentation.

Effets indésirables systémiques

L'atropine en collyre passe dans la circulation générale et peut entraîner des effets systémiques particulièrement chez l'enfant et le sujet âgé (voir rubriques Posologie et mode d'administration "mode d'administration" et Mises en garde et précautions d'emploi.

Les effets indésirables sont essentiellement neurologiques et psychiatriques :

· en particulier : agitation, hyperexcitabilité ou somnolence brutale, confusion,

· plus rarement à posologies thérapeutiques : convulsions et hallucinations,

· l'enfant et le sujet âgé ont des réponses variables aux collyres atropiniques.

D'autres signes d'imprégnation atropinique sont fréquents :

· Rougeur de la face, tachycardie, sécheresse buccale.

· Fièvre chez l'enfant, rarement sévère sauf en cas de surdosage.

· Troubles digestifs :

o constipation en particulier chez le sujet âgé,

o chez le nouveau né prématuré : Distension abdominale, iléus, occlusion.

Une grande prudence d'administration est indispensable dans cette population de nouveau nés prématurés.



publicité