publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

ATROPINE SULFATE AGUETTANT 1 mg/5 mL

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Anesthésie, réanimation, antalgiques
principes actifs: Sulfate d'atropine
laboratoire: Aguettant

Solution injectable
Boîte de 10 Seringues préremplies de 5 ml
Toutes les formes

Indication

· Traitement préopératoire : prévention des réactions vagales (arythmie, bradycardie) associées à l'intubation trachéale et à la manipulation chirurgicale.

· Réanimation cardio-pulmonaire : traitement des bradycardies sinusales et des blocs auriculoventriculaires.

· En association avec la néostigmine : limitation des effets muscariniques de la néostigmine utilisée après la chirurgie pour la neutralisation des curares non dépolarisants.

· Antidote spécifique en cas de surdosage d'anticholinesterasiques, d'intoxications aiguës par les organophosphorés (insecticides, gaz neurotoxiques employés comme arme chimique, carbamates) ou les champignons muscariniques.

Posologie ATROPINE SULFATE AGUETTANT 1 mg/5 mL Solution injectable Boîte de 10 Seringues préremplies de 5 ml

Atropine sulfate Aguettant 1 mg/5 mL, solution injectable en seringue préremplie doit être administrée sous surveillance médicale.

Posologie :

Traitement préopératoire (I.V. et exceptionnellement I.M.) :

· Adultes : 0,3 à 0,6 mg I.V. juste avant l'induction de l'anesthésie ou 0,3 à 0,6 mg I.M., 30 à 60 minutes avant l'induction de l'anesthésie.

Réanimation cardio-pulmonaire :

· Adultes :

o Bradycardie sinusale : 0,5 mg I.V., toutes les 2 à 5 minutes jusqu'à obtention de la fréquence cardiaque désirée.

o Bloc auriculoventriculaire : 0,5 mg I.V., toutes les 3 à 5 minutes (maximum 3 mg).

En association avec la néostigmine pour limiter ses effets muscariniques :

· Adultes : 0,6 à 1,2 mg I.V.

Antidote des organophosphorés (pesticides, gaz neurotoxiques) :

· Adultes : 2 mg I.V. ou I.M., toutes les 5 à 10 minutes.

Répéter la dose jusqu'à la disparition des signes et symptômes muscariniques ou l'apparition des signes d'atropinisation (tachycardie, mydriase).

Antidote des inhibiteurs de la cholinestérase et en cas d'intoxication par des champignons :

· Adultes: 0,6 à 1 mg I.V. ou I.M., toutes les 2 heures.

Répéter la dose jusqu'à la disparition des signes et symptômes muscariniques ou l'apparition de signes d'atropinisation (tachycardie, mydriase).

Mode d'administration :

L'atropine est administrée par injection intraveineuse ou injection intramusculaire.

La seringue préremplie n'est pas adaptée à l'administration à une population pédiatrique ; la graduation ne permet pas de mesure précise.

Contre indications

· Hypersensibilité à la substance active ou à l'un des excipients,

· Glaucome à angle fermé,

· Risque de rétention urinaire dû à une maladie de la prostate ou de l'urètre,

· Myasthénie gravis sauf si administré en association avec un anticholinesterasique,

· Allaitement (voir rubrique Grossesse et allaitement),

· Achalasie de l'oesophage.

Effets indésirables Atropine Sulfate Aguettant

Les événements indésirables les plus fréquemment rapportés sont dus à l'action de l'atropine sur les récepteurs muscariniques et à haute dose sur les récepteurs nicotiniques. Ces effets sont liés à la dose et sont généralement réversibles à l'arrêt du traitement.

Affections du système immunitaire :

Anaphylaxie.

Affections du système nerveux :

Nervosité, confusion mentale, en particulier chez les personnes âgées. À des doses plus élevées, hallucinations, agitation, délire.

Affections oculaires :

Dilatation des pupilles accompagnée d'une perte d'accommodation et de photophobie, diminution de la sécrétion lacrymale, augmentation de la pression intraoculaire.

Affections cardiaques :

Tachycardie, palpitations, arythmie.

Affections vasculaires :

Rougeurs.

Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales :

Épaississement des sécrétions bronchiques.

Affections gastro-intestinales :

Sécheresse buccale, nausées, vomissements, constipation.

Affections du rein et des voies urinaires :

Rétention urinaire.

Affections de la peau et du tissus sous-cutané :

Sécheresse cutanée.

Troubles généraux :

Soif.



publicité