publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

AVAFORTAN à la noramidopyrine

Conditionnement modifié ou retiré de la vente depuis le 27.06.2008

Médicament générique du Classe thérapeutique: Antalgiques
principes actifs: Camylofine, Métamizole sodique
laboratoire: Therabel Lucien

Solution injectable
Boîte de 50 Ampoules de 5 ml
Toutes les formes

Indication

Traitement des symptômes douloureux aigus, intenses ou rebelles à composante spasmodique.
L'utilisation de la noramidopyrine ne se justifie que lorsque son activité lui confère un avantage réel face à d'autres antalgiques.

Posologie AVAFORTAN à la noramidopyrine Solution injectable Boîte de 50 Ampoules de 5 ml

Réservé à l'adulte.
1 ampoule IV ou IM, à renouveler éventuellement 1 à 4 fois dans la journée, en fonction de l'intensité des douleurs.
L'injection IV sera lente et durera 3 minutes au minimum, le malade étant allongé et si possible à jeun.
Par voie IM, l'injection doit être profonde.
Avafortan peut être employé seul en perfusion dans une solution isotonique.

Contre indications

Enfant (médicament réservé à l'adulte).
Liées à la noramidopyrine :
- Ce médicament est formellement proscrit à quelque dose que ce soit chez tout sujet ayant déjà présenté une agranulocytose que celle-ci ait été due ou non à la noramidopyrine.
- L'allergie ou intolérance aux pyrazolés (en particulier, l'amidopyrine, ou la noramidopyrine) ou à l'aspirine constitue une contre-indication.
- Grossesse : en l'absence d'études cliniques humaines, le risque n'est pas connu. Par prudence, il convient d'éviter l'utilisation de ce médicament chez la femme enceinte.
- Allaitement : en l'absence d'étude, à éviter pendant l'allaitement.

Effets indésirables Avafortan À la Noramidopyrine

En raison de la présence de noramidopyrine :
- Agranulocytose (voir contre-indications, mises en garde et précautions d'emploi).
- Exceptionnellement, une anémie ou une thrombopénie ont été observées.
- Comme pour tous les pyrazolés, des réactions allergiques cutanées peuvent être constatées : la survenue de crise d'asthme a été observée chez le sujet polysensibilisé, notamment allergique à l'aspirine.
- L'administration parentérale peut exceptionnellement entraîner une réaction générale à type de choc.
- Quelques cas de chocs mortels à la noramidopyrine par voie intraveineuse ont été signalés.
Remarque : les formes d'éliminations du produit peuvent entraîner une coloration brune des urines ; il n'y a pas lieu de s'en inquiéter.



publicité