publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

AZACTAM 1 g

Conditionnement modifié ou retiré de la vente depuis le 06.11.2006

Médicament générique du Classe thérapeutique: Infectiologie - Parasitologie
principes actifs: Aztréonam
laboratoire: Sanofi Synthelabo France

Poudre pour usage parentéral
Boîte de 1 Flacon de 1 g
Toutes les formes

Indication

Réservé à l'adulte.
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de l'aztréonam. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu ce médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées chez l'adulte :
- aux infections des voies urinaires hautes et basses, compliquées ou non ; aux prostatites aiguës ; aux urétrites gonococciques,
- aux infections sévères à bactéries à Gram - sensibles (à l'exclusion des méningites) : infections bronchopulmonaires ; septicémies ; infections de la peau et des parties molles ; infections intra-abdominales ; infections gynéco-obstétricales.
Au cours, d'une part, des infections abdominales et gynéco-obstétricales souvent à flore mixte, d'autre part, dans les traitements de première intention, notamment dans les infections bronchopulmonaires et dans les infections de la peau et des parties molles, l'aztréonam, en raison de son spectre étroit, devrait être associé à un autre antibiotique.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
SPECTRE d'activité antibactérienne :
- espèces sensibles :
. Aérobies à Gram négatif : Branhamella catarrhalis ; Citrobacter freundii ; Citrobacter koseri ; Enterobacter ; Escherichia coli ; Haemophilus influenzae ; Klebsiella ; Morganella morganii ; Neisseria ; Proteus mirabilis ; Proteus vulgaris ; Providencia ; Pseudomonas aeruginosa ; Salmonella ; Serratia ; Shigella ; Yersinia.

Posologie AZACTAM 1 g Poudre pour usage parentéral Boîte de 1 Flacon de 1 g

AZACTAM s'administre par voie intramusculaire ou intraveineuse. Le choix de la posologie et de la voie d'administration dépend de la sensibilité des germes en cause, de la localisation et de la sévérité de l'infection.
- La voie intramusculaire est la plus particulièrement indiquée :
. dans les cystites aiguës ou les infections gonococciques non compliquées à la posologie d'une dose unique de 1 g ;
. dans les infections urinaires hautes et/ou compliquées, à la posologie de 1 g deux fois par jour.
- Pour les infections sévères, AZACTAM sera le plus souvent utilisé par voie intraveineuse directe ou perfusion courte à la posologie usuelle de 2 à 3 g par jour (1 g toutes les 12 à 8 heures).
- Dans les infections graves, les infections à pseudomonas ou à germes de sensibilité intermédiaire, cette posologie pourra être portée à 6 ou 8 g maximum par 24 heures en 3 ou 4 injections.
- En cas d'infections à germes multiples, l'association avec un antibiotique actif sur les germes à Gram + et/ou les anaérobies est possible et souhaitable.
- Sujet âgé : les malades âgés qui, normalement, ont une clairance de la créatinine supérieure à 30 ml/min recevront donc la dose normalement recommandée. Si la fonction rénale est plus altérée, le schéma posologique sera ajusté (voir insuffisance rénale).
- Insuffisance rénale : l'aztréonam étant éliminé principalement par le rein, il est recommandé d'administrer une dose initiale normale et les doses suivantes :
. clairance de la créatinine supérieure ou égale à 30 ml/min : dose normale
. clairance de la créatinine entre 10 et 30 ml/min : 1/2 dose
. clairance de la créatinine inférieure à 10 ml/min : 1/4 dose
. malades hémodialysés : 1/8 dose après hémodialyse
Chez les malades qui, comme les hémodialysés, ont une clairance de la créatinine correspondant à une insuffisance rénale sévère (< 10 ml/min), une dose de charge de 1 ou 2 g sera donnée au départ. Les doses d'entretien seront du quart de la dose initiale, administrées à intervalles fixes de 6, 8 ou 12 heures. Pour les infections graves, un huitième de la dose initiale sera ajouté après chaque hémodialyse.
Reconstitution : AZACTAM s'administre par voie intramusculaire ou par voie intraveineuse.
- Voie intramusculaire : AZACTAM sera dissous dans de l'eau pour préparation injectable, aucun agent anesthésique local n'étant nécessaire : 3 ml pour 1 g.
Pour une bonne reconstitution, la solution doit être secouée vigoureusement.
- Voie intraveineuse :
. Injection intraveineuse directe : 1 g d'aztréonam sera dissous dans 10 ml d'eau pour préparation injectable. La solution sera injectée lentement en 3 à 5 minutes.
. Perfusion de 20 à 60 minutes : après dissolution dans 3 ml d'eau pour préparation injectable, la solution sera diluée dans la solution de perfusion choisie pour obtenir une dilution de 50 ml à 100 ml par gramme d'aztréonam.
. L'injection peut être administrée dans la tubulure de perfusion à condition d'interrompre l'administration d'une éventuelle autre drogue (injection lente en 3 à 5 minutes).
Compatibilités : AZACTAM peut être dilué dans la plupart des solutions de perfusion, en particulier : chlorure de sodium 4,5 et 9 pour mille ; glucose 5% et 10% ; solution de mannitol à 5 et 10%.
AZACTAM ne doit pas être mélangé à d'autres médicaments ou antibiotiques.
Incompatibilités physico-chimiques majeures : voir incompatibilités.

Contre indications

Allergie à l'aztréonam.

Effets indésirables Azactam

- Manifestations cutanées d'origine allergique.
- Manifestations digestives : nausées, vomissements, diarrhées.
- Manifestations hématologiques transitoires : essentiellement éosinophilie.
- Manifestations hépatiques : élévation transitoire des SGOT et SGPT, phosphatases alcalines.
- Réaction locale au site d'injection.



publicité