publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

AZATHIOPRINE MYLAN 50 mg

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Immunologie
principes actifs: Azathioprine
laboratoire: Mylan

Comprimé pelliculé sécable
Boîte de 100
Toutes les formes
23,62€* (remboursé à 100%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 24,44 €
Tous les génériques

Indication

AZATHIOPRINE MYLAN 50 mg est indiqué, en association avec d'autres médicaments immunosuppresseurs, dans la prophylaxie du rejet aigu de greffe allogénique de rein, foie, coeur, poumon, pancréas.

AZATHIOPRINE MYLAN 50 mg est habituellement indiqué dans les régimes immunosuppresseurs comme complément aux agents immunosuppresseurs de base.

AZATHIOPRINE MYLAN 50 mg est indiqué dans les formes sévères des maladies suivantes, chez les patients intolérants aux stéroïdes ou stéroïdes-dépendants ou dont la réponse thérapeutique est insuffisante malgré un traitement utilisant de fortes doses de stéroïdes :

· polyarthrite rhumatoïde sévère ne pouvant pas être contrôlée par des traitements moins toxiques,

· maladie intestinale inflammatoire chronique sévère ou modérément sévère (maladie de Crohn et rectocolite hémorragique),

· lupus érythémateux aigu disséminé,

· dermatomyosite,

· hépatite chronique active auto-immune,

· périartérite noueuse,

· anémie hémolytique auto-immune réfractaire au traitement due à des anticorps chauds,

· purpura thrombopénique idiopathique chronique réfractaire.

Posologie AZATHIOPRINE MYLAN 50 mg Comprimé pelliculé sécable Boîte de 100

Voie orale.

Les comprimés d'azathioprine doivent être avalés avec un verre d'eau (200 ml minimum). Ils peuvent être pris au moment des repas.

Greffes

En fonction du régime immunosuppresseur adopté, une posologie d'attaque pouvant atteindre 5 mg/kg de poids corporel/jour maximum, administrée par voie orale est habituellement donnée. La posologie d'entretien peut varier entre 1 et 4 mg/kg de poids corporel/jour et elle peut être ajustée en fonction des exigences cliniques et de la tolérance hématologique.

Autres conditions

En général, la dose de départ est comprise entre 1 et 3 mg/kg de poids corporel/jour et elle doit être ajustée en fonction de la réponse clinique (qui risque de ne se manifester qu'après plusieurs semaines ou mois) et de la tolérance hématologique. Pour le traitement de l'hépatite chronique évolutive, la dose est d'habitude comprise entre 1,0 et 1,5 mg/kg de poids corporel/jour. Quand un résultat thérapeutique est évident, il faut envisager de baisser la dose d'entretien jusqu'à la dose la plus basse qui est compatible avec le maintien de ce résultat. Si l'état du patient ne s'améliore pas dans un délai allant de trois mois à six mois, il faut envisager d'interrompre l'administration de ce médicament. La dose d'entretien requise peut varier entre 1 mg/kg de poids corporel/jour et 3 mg/kg de poids corporel/jour, en fonction de la pathologie traitée et de la réponse individuelle du patient, ainsi que de la tolérance hématologique.

Utilisation chez les patients insuffisants hépatiques ou rénaux :

Chez les insuffisants rénaux et/ou hépatiques (insuffisance bénigne à modérée), les doses administrées doivent se situer dans la fourchette inférieure des limites normales. L'azathioprine est contre-indiquée dans les insuffisances hépatiques et rénales sévères (voir rubrique Contre-indications).

Utilisation chez les enfants et les adolescents :

On manque de données pour recommander l'utilisation de l'azathioprine pour le traitement de l'arthrite idiopathique juvénile, du lupus érythémateux disséminé, de la dermatomyosite et de la périartérite noueuse (chez les enfants et les adolescents âgés de moins de 18 ans).

Pour les autres indications, les recommandations posologiques fournies s'appliquent aux enfants et aux adolescents comme aux adultes.

Utilisation chez les personnes âgées :

Aucune information spécifique n'est disponible quant à la tolérance de l'azathioprine par les personnes âgées. Il est recommandé d'utiliser les doses limites inférieures prévues pour les adultes et les enfants (pour les contrôles hématologiques, voir rubrique Mises en garde spéciales et précautions d'emploi)..

En cas d'administration concomitante d'allopurinol, d'oxipurinol ou de thiopurinol avec l'azathioprine, la posologie de cette dernière doit être réduite au quart de la dose originale (voir rubriques Mises en garde spéciales et précautions d'emploi et Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions).

L'apparition de l'effet thérapeutique peut demander plusieurs semaines ou mois.

Le médicament peut être administré au long cours, sauf si le patient ne le tolère pas.

Dans certaines maladies, la polyarthrite rhumatoïde ou certains troubles hématologiques par exemple, le traitement peut être arrêté sans problème au bout d'un certain temps.

L'azathioprine doit toujours être arrêtée progressivement, sous surveillance étroite.

Il convient d'éviter de fractionner les comprimés pelliculés, sauf pour permettre un arrêt progressif. Pour une administration correcte à long terme, le dosage de 25 mg doit être utilisé si besoin (voir rubriques Mises en garde spéciales et précautions d'emploi et Précautions particulières d'élimination et de manipulation).

Contre indications

· Hypersensibilité à l'azathioprine, à la 6‑mercaptopurine (métabolite de l'azathioprine) ou à l'un des excipients du médicament.

· Infections sévères.

· Insuffisance rénale, hépatique ou affection de la moelle osseuse sévères.

· Pancréatites.

· Tout vaccin vivant est contre-indiqué en association avec l'azathioprine, particulièrement le BCG, le vaccin de la fièvre jaune, le vaccin de la variole.

· Grossesse, sauf si les bénéfices escomptés sont supérieurs aux risques encourus (voir rubrique Grossesse et allaitement).

· Allaitement (voir rubrique Grossesse et allaitement).

Effets indésirables Azathioprine Mylan

Quinze pour cent environ des patients sont susceptibles de ressentir des effets indésirables. La nature, la fréquence et la sévérité des effets indésirables peuvent dépendre de la dose d'azathioprine et de la durée du traitement, ainsi que de la maladie sous-jacente du patient et de ses traitements associés.

Le principal effet indésirable attribué à l'azathioprine est une dépression de la fonction de la moelle osseuse, dose-dépendante et généralement réversible, qui se manifeste sous forme de leucopénie, de thrombocytopénie et, dans de rares cas, d'anémie. Une leucopénie peut se produire chez plus de 50% des patients recevant des doses classiques d'azathioprine. Les autres manifestations de la dépression médullaire osseuse, à savoir la thrombopénie, l'anémie, la macrocytose et les anomalies mégaloblastiques de la moelle osseuse, sont moins fréquentes.

La nature et la fréquence des effets indésirables de l'azathioprine sont résumées dans le tableau ci-après.

Très fréquent

Fréquent

Peu fréquent

Rare

Très rare

(≥1/10)

(≥1/100; <1/10)

(≥1/1000,

(≥1/10000,

(<1/10000),

<1/100)

<1/1000)

cas isolés

inclus

Infections et infestations

Chez 20% des patients ayant reçu une homogreffe rénale (HR).

Sensibilité aux infections des patients présentant une maladie inflammatoire chronique de l'intestin.

Chez <1% des patients atteints de polyarthrite rhumatoïde (PR).

Tumeurs bénignes et malignes (incluant kystes et polypes)

Jusqu'à 2,8% des patients HR (par ordre décroissant de fréquence) : carcinome spino-cellulaire de la peau, lymphomes non hodgkiniens, cancer du col, sarcome de Kaposi, cancer de la vulve.

Maladie lympho-proliférative post-transplantation.

Leucémie myéloïde aiguë et syndromes myélo-dysplasiques.

Affections hématologiques et du système lymphatique

Leucopénie

-chez >50% des patients HR (significative dans 16% des cas),

- chez 28% des patients atteints de PR

- chez 15% des patients atteints de la maladie de Crohn.

Thrombocytopénie, anémie. Leucopénie significative chez 5,3% des patients atteints de PR.

Granulocytopénie, pancytopénie et anémie aplasique, anémie mégaloblastique, hypoplasie érythroïde.

Affections du système immunitaire

Réactions d'hypersensibilité avec malaise général, hypotension artérielle, vertiges, hyperleucocytose, exanthème, nausées et vomissements sévères, diarrhée, fièvre, frissons, tremblements, éruption cutanée, myalgies, arthralgies, vascularite, insuffisance rénale, élévation des enzymes hépatiques.

Réactions d'hypersensibilité d'évolution fatale

Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales

Pneumopathie interstitielle (réversible).

Affections gastro-intestinales

Nausées et anorexie avec vomissements occasionnels (12% dans la PR).

Pancréatite.

(0,2-8%, surtout chez les transplantés et les patients atteints de la maladie de Crohn).

Stéatorrhée.

Diarrhée.

Ulcère gastro-duodénal, hémorragies digestives, nécrose ou perforation.  Colite, diverticulite. Ces complications ne s'observent qu'après une transplantation. L'étiologie n'est pas connue. La corticothérapie concomitante pourrait cependant jouer un rôle.

Affections hépato-biliaires

Insuffisance hépatique.  Pathologies diverses : cholestase, cholangite destructrice, péliose hépatique, fibrose des espaces Disse et hyperplasie nodulaire régénérative chez 3-10% des patients après HR.

Une hépatotoxicité s'observe chez <1% des patients atteints de PR.

Maladie hépatique veino-occlusive menaçant le pronostic vital.

Affections de la peau et du tissu sous-cutané

Alopécie.

Affections du système immunitaire

En cas de réaction d'hypersensibilité, l'arrêt immédiat de l'azathioprine et l'instauration éventuelle d'une assistance circulatoire ont permis une récupération dans la plupart des cas. L'azathioprine ne doit pas être reprise après une réaction d'hypersensibilité au produit.

Affections hématologiques et du système lymphatique

Les troubles prédisposants à la toxicité médullaire de l'azathioprine sont la carence en TPMT, l'insuffisance hépatique et l'insuffisance rénale.

Bien que les effets indésirables sur l'hématopoïèse se produisent surtout au début du traitement par l'azathioprine, leur survenue tardive a également été rapportée. Un contrôle soigneux du nombre des cellules sanguines est donc recommandé, même chez les patients recevant un traitement stable à long terme (voir rubrique Mises en garde spéciales et précautions d'emploi).

Affections gastro-intestinales

Il est possible de diminuer les troubles gastro-intestinaux en administrant l'azathioprine en plusieurs prises et/ou au cours des repas.

Il faut se rappeler que l'azathioprine peut induire une exacerbation de la diarrhée chez les patients atteints de maladie inflammatoire chronique de l'intestin.

Affections hépato-biliaires

Une maladie hépatique veino-occlusive rare, mais menaçant le pronostic vital, a été décrite au cours du traitement chronique par l'azathioprine, essentiellement chez des patients transplantés. Dans des cas isolés, l'arrêt de l'azathioprine a entraîné une normalisation temporaire ou définitive de l'histologie et des symptômes hépatiques.

La cholestase et la dégradation de la fonction hépatique sont généralement réversibles à l'arrêt de l'azathioprine.

Tumeurs bénignes et malignes

Un risque accru de développement d'une tumeur existe en cas d'utilisation après une transplantation et dans d'autres indications. Cependant, les doses sont généralement plus élevées pour les indications en rapport avec les transplantations. Le risque de développement d'une tumeur est donc plus grand dans un contexte de transplantation que dans les autres indications. Le type de tumeur ne diffère cependant pas selon les indications. Les tumeurs surviennent typiquement dans un contexte d'immunosuppression (induite par oncovirus ou par irradiation naturelle).

Affections de la peau et du tissu sous-cutané

Une perte de cheveux a été décrite en un certain nombre d'occasions chez des patients recevant de l'azathioprine et d'autres agents immunosuppresseurs. Dans de nombreux cas, le problème a été résolu spontanément sans avoir eu à interrompre le traitement.

Azathioprine Mylan existe aussi sous ces formes

Azathioprine Mylan

Voir aussi les génériques de Azathioprine Mylan

Azathioprine Mylan



publicité