publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

BELUSTINE 40 mg

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Cancérologie et hématologie
principes actifs: Lomustine
laboratoire: Prostrakan Limited

Gélule
Boîte de 5
Toutes les formes

Indication

· Tumeurs cérébrales primitives et secondaires

· Cancers bronchopulmonaires épidermoïdes et à petites cellules

· Lymphomes hodgkiniens et non hodgkiniens

· Myélomes

· Mélanomes malins.

La Bélustine est utilisée en mono ou en polychimiothérapie.

Posologie BELUSTINE 40 mg Gélule Boîte de 5

Administration par voie orale.

À administrer de préférence le soir ou 3 heures après un repas.

La posologie de lomustine étant établie en fonction de la surface corporelle, elle varie selon l'indication et le patient traité. Les éventails de doses suivants sont recommandés :

En monochimiothérapie : 100 à 130 mg/m² en une seule prise toutes les 6 semaines ou 75 mg/m² en une seule prise toutes les 3 semaines.

En polychimiothérapie : 70 à 100 mg/m² toutes les 6 semaines selon la pathologie traitée.

Contre indications

· Hypersensibilité à la substance active ou à l'un des excipients.

· Allaitement (voir rubrique Grossesse et allaitement).

· Association avec le vaccin antiamarile (voir rubrique Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions)

Ce médicament est contre-indiqué chez les patients présentant une allergie au blé (autre que la maladie coeliaque).

Effets indésirables Belustine

Affections hématologiques et du système lymphatique :

Troubles hématologiques principalement

Une toxicité médullaire retardée affecte les 3 lignées sanguines. La thrombopénie et la leucopénie apparaissent respectivement 4 et 6 semaines après l'administration de lomustine, et persistent 1 à 2 semaines. Cette toxicité hématologique est dose-dépendante et peut devenir cumulative lorsque les traitements se répètent. Des cas d'agranulocytose ont été signalés en association avec d'autres chimiothérapies anticancéreuses.

Une surveillance hématologique régulière est nécessaire.

Quelques cas de leucémies aiguës et de myélodysplasies ont été rapportés après traitement par lomustine (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi)

Affections gastro-intestinales :

Des nausées et vomissements sont fréquents et surviennent quatre à six heures après l'administration de lomustine. Des antiémétiques peuvent être administrés à titre prophylactique.

Des stomatites ont parfois été signalées.

Affections hépatobiliaires :

Des troubles de la fonction hépatique tels que des augmentations des enzymes hépatiques ont été rapportés.

Des cas d'ictère cholestatique, d'atteinte mixte et d'atteinte cytolytique ont également été signalés.

Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales :

Une toxicité pulmonaire à type de pneumonie interstitielle ou de fibrose pulmonaire a été rapportée en association avec d'autres chimiothérapies anticancéreuses.

Affections de la peau et du tissu sous-cutané :

Une alopécie a parfois été signalée.

Effets sur les organes de reproduction :

Aménorrhée, azoospermie.

Belustine existe aussi sous ces formes

Belustine



publicité