publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

BENLYSTA 400 mg

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Immunologie
principes actifs: Bélimumab
laboratoire: Glaxo Group Ltd

Poudre pour solution à diluer pour perfusion IV
Boîte de 1 Flacon de 400 mg
Toutes les formes

Indication

Benlysta, en association au traitement habituel, est indiqué chez les patients adultes atteints de lupus systémique actif avec présence d'auto-anticorps et activité de la maladie élevée (définie par exemple par la présence d'anticorps anti-ADN natif et un complément bas) malgré un traitement standard (voir rubrique Propriétés pharmacodynamiques).

Posologie BENLYSTA 400 mg Poudre pour solution à diluer pour perfusion IV Boîte de 1 Flacon de 400 mg

Le traitement par Benlysta doit être instauré et surveillé par un médecin expérimenté dans le diagnostic et le traitement du lupus systémique. Les perfusions de Benlysta doivent être administrées par un professionnel de santé qualifié et formé à l'administration d'un traitement par perfusion. L'administration de Benlysta peut provoquer des réactions d'hypersensibilité et des réactions liées à la perfusion, sévères ou mettant en jeu le pronostic vital. La survenue de symptômes d'hypersensibilité aiguë a été notifiée chez des patients plusieurs heures après l'administration de la perfusion. Une réapparition de réactions cliniquement significatives après un traitement initial approprié des symptômes a également été observée (voir rubriques Mises en garde et précautions d'emploi et Effets indésirables). Par conséquent, Benlysta doit être administré dans un environnement disposant des moyens nécessaires pour prendre en charge immédiatement ce type de réactions. Les patients doivent rester sous surveillance médicale pendant une période prolongée (plusieurs heures), après les 2 premières perfusions au minimum compte tenu de la possibilité d'une réaction retardée.

Les patients traités par Benlysta doivent être informés du risque potentiel d'hypersensibilité sévère ou mettant en jeu le pronostic vital et de la possibilité d'une apparition retardée ou d'une récurrence des symptômes. La notice devra être fournie au patient à chaque administration de Benlysta (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi).

Il n'existe pratiquement pas de données disponibles sur les effets de Benlysta chez les patients atteints de lupus systémique avec néphropathie lupique active et sévère ou qui présentent des manifestations actives et sévères du système nerveux central (SNC). Benlysta ne peut donc pas être recommandé pour traiter ces formes de lupus systémique (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi).

Posologie

Une prémédication avec un anti-histaminique, avec ou sans antipyrétique, peut être administrée avant la perfusion de Benlysta (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi).

La posologie recommandée de Benlysta est de 10 mg/kg aux jours 0, 14 et 28 du traitement, puis toutes les 4 semaines.

L'état du patient doit être régulièrement évalué. L'arrêt du traitement par Benlysta doit être envisagé en l'absence d'amélioration du contrôle de la maladie après 6 mois de traitement par Benlysta.

Populations spéciales

Sujets âgés (> 65 ans)

L'efficacité et la tolérance de Benlysta n'ont pas été établies chez les sujets âgés. Les données chez les sujets de plus de 65 ans concernent moins de 1,6 % de la population étudiée. L'utilisation de Benlysta chez les sujets âgés n'est donc pas recommandée sauf si les bénéfices attendus sont supérieurs aux risques. Si l'administration de Benlysta à des sujets âgés est jugée nécessaire, aucun ajustement posologique n'est requis (voir rubrique Propriétés pharmacocinétiques).

Insuffisance rénale

Le belimumab a été évalué chez un nombre limité de patients ayant un lupus systémique avec une insuffisance rénale.

Sur la base des informations disponibles, aucun ajustement posologique n'est requis chez les patients ayant une insuffisance rénale légère, modérée ou sévère. Cependant, la prudence est recommandée chez les patients ayant une insuffisance rénale sévère en raison de l'absence de données dans cette population (voir rubrique Propriétés pharmacocinétiques).

Insuffisance hépatique

Aucune étude spécifique n'a été menée avec Benlysta chez des patients ayant une insuffisance hépatique. Il est peu probable qu'un ajustement de la posologie soit nécessaire chez ces patients (voir rubrique Propriétés pharmacocinétiques).

Population pédiatrique

La tolérance et l'efficacité de Benlysta chez l'enfant (de moins de 18 ans) n'ont pas été évaluées. Aucune donnée n'est disponible.

Mode d'administration

Benlysta est administré par perfusion intraveineuse et doit être reconstitué et dilué avant son administration. Pour les instructions de reconstitution, de dilution et de conservation du médicament avant son administration, voir rubrique Instructions pour l'utilisation, la manipulation et l'élimination.

Benlysta doit être administré par perfusion pendant 1 heure.

Benlysta ne doit pas être administré par injection intraveineuse en bolus.

Le débit de la perfusion peut être ralenti ou la perfusion interrompue si le patient développe une réaction à la perfusion. La perfusion doit être immédiatement interrompue si le patient présente un effet indésirable susceptible d'engager le pronostic vital (voir rubriques Mises en garde et précautions d'emploi et Effets indésirables).

Contre indications

Hypersensibilité à la substance active ou à l'un des excipients (listés en rubrique Composition).

Effets indésirables Benlysta

Résumé du profil de tolérance

La tolérance de Benlysta chez les patients présentant un lupus systémique a été évaluée au cours de 3 études contrôlées versus placebo.

Les données ci-dessous décrivent une exposition à Benlysta à raison de 10 mg/kg chez 674 patients présentant un lupus systémique, dont 472 ont été exposés pendant au moins 52 semaines. Les données de tolérance présentées couvrent des périodes pouvant dépasser 52 semaines chez certains patients. Benlysta a été administré à ces patients par perfusion intraveineuse pendant 1 heure, à raison de 10 mg/kg, aux jours 0, 14 et 28, puis tous les 28 jours pendant 52 semaines.

La majorité des patients recevait également un ou plusieurs traitements concomitants pour le lupus systémique comme : corticoïdes, immunosuppresseurs, antipaludéens, anti-inflammatoires non stéroïdiens.

Des effets indésirables ont été rapportés chez 93 % des patients traités par Benlysta et 92 % des patients sous placebo. Les effets indésirables les plus fréquemment rapportés (incidence d'au moins 10 % chez les patients présentant un lupus systémique traités par Benlysta conjointement aux traitements standards et supérieure d'au moins 1 % par rapport au bras placebo) étaient les nausées, les diarrhées et la fièvre. La proportion de patients ayant interrompu le traitement en raison d'effets indésirables était de 7 % pour les patients traités par Benlysta ainsi que pour ceux sous placebo.

Résumé tabulé des effets indésirables

Les effets indésirables sont présentés ci-dessous selon la classification par système d'organe MedDRA et par fréquence. Les catégories de fréquence utilisées sont les suivantes :

Très fréquent > 1/10

Fréquent ≥ 1/100 à < 1/10

Peu fréquent ≥ 1/1 000 à < 1/100
Rare ≥ 1/10 000 à < 1/1 000

Dans chaque groupe de fréquences, les effets indésirables sont présentés par ordre décroissant de gravité.

Système classe organe

Fréquence

Effet(s) indésirable(s)

Infections et infestations

Très fréquent

Infections bactériennes, par exemple, bronchite, cystite.

Fréquent

Gastroentérite virale, pharyngite, rhinopharyngite

Affections hématologiques et du système lymphatique

Fréquent

Leucopénie

Affections du système immunitaire

Fréquent

Réactions d'hypersensibilité*

Peu fréquent

Rare

Réaction anaphylactique, angio-oedème

Réactions d'hypersensibilité retardée non aiguës

Affections psychiatriques

Fréquent

Dépression, insomnie

Affections du système nerveux

Fréquent

Migraine

Affections gastro-intestinales

Très fréquent

Diarrhée, nausées

Affections de la peau et du tissu sous-cutané

Peu fréquent

Urticaire, rash

Affections musculo-squelettiques et maladies du tissu conjonctif

Fréquent

Douleurs aux extrémités

Troubles généraux et anomalies au site d'administration

Fréquent

Réactions liées à la perfusion*, fièvre

* ‘Réactions d'hypersensibilité' regroupent un ensemble de termes incluant notamment l'anaphylaxie, et pouvant se manifester par différents symptômes tels que : hypotension, angio-oedème, urticaire ou autre rash, prurit et dyspnée.

‘Réactions liées à la perfusion' regroupent un ensemble de termes pouvant se manifester par différents symptômes tels que : bradycardie, myalgie, maux de tête, rash, urticaire, pyrexie, hypotension, hypertension, vertiges et arthralgies.

Du fait d'une similitude des signes et symptômes, il n'est pas toujours possible de différencier les réactions d'hypersensibilité des réactions liées à la perfusion.

Description de certains effets indésirables

Réactions liées à la perfusion et réactions d'hypersensibilité : l'incidence des réactions liées à la perfusion et des réactions d'hypersensibilité survenant le jour de la perfusion ou pendant la perfusion a été de 17 % dans le groupe recevant Benlysta et 15 % dans le groupe placebo, et respectivement 1 % et 0,3 % ont nécessité un arrêt définitif du traitement. Ces réactions ont été généralement observées le jour de la perfusion, mais des réactions d'hypersensibilité aiguë peuvent également survenir le jour suivant. Les patients présentant des antécédents d'allergies médicamenteuses multiples ou d'hypersensibilité significative peuvent être sujets à un risque accru de réactions.

Infections : l'incidence globale des infections a été de 70 % dans le groupe recevant Benlysta et de 67 % dans le groupe placebo. Les infections survenues chez au moins 3 % des patients recevant Benlysta et avec une incidence supérieure d'au moins 1 % par rapport à l'incidence dans le bras placebo ont été les suivantes : rhinopharyngite, bronchite, pharyngite, cystite et gastroentérite virale. Cinq pour cent des patients recevant Benlysta ou du placebo ont eu des infections graves. Des infections entraînant l'arrêt du traitement sont survenues chez 0,6 % des patients recevant Benlysta et 1 % de ceux recevant le placebo. Des infections opportunistes ont été rapportées chez des patients traités par Benlysta.

Leucopénie : l'incidence de la leucopénie rapportée en tant qu'effet indésirable a été de 4 % dans le groupe recevant Benlysta et de 2 % dans celui sous placebo.

Troubles psychiatriques : une insomnie est survenue chez 7 % des patients traités par Benlysta et 5 % chez ceux recevant le placebo. Une dépression a été rapportée chez 5 % des patients traités par Benlysta et 4 % chez ceux recevant le placebo.

Troubles gastro-intestinaux : les patients en surpoids (IMC > 30 kg/m2) traités par Benlysta ont présenté plus fréquemment des nausées, vomissements et diarrhées que ceux sous placebo, comparativement aux patients de poids normal (IMC ≥ 18,5 à ≤ 30 kg/m2). Aucun des troubles gastro-intestinaux survenus chez les patients en surpoids n'a été grave.

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration – voir Annexe V .



publicité