publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

BETAFACT 100 UI/mL

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Hémostase et sang
principes actifs: Facteur IX
laboratoire: Lfb-Biomedicaments

Poudre et solvant pour solution injectable
Boîte de 1 Flacon de poudre + flacon de solvant de 5 ml
Toutes les formes

Indication

Le facteur IX de coagulation humain est indiqué pour le traitement et la prévention des hémorragies chez les patients atteints d'hémophilie B (déficit congénital en facteur IX).

Posologie BETAFACT 100 UI/mL Poudre et solvant pour solution injectable Boîte de 1 Flacon de poudre + flacon de solvant de 5 ml

Posologie

Le traitement doit être initié sous la surveillance d'un médecin spécialiste de l'hémophilie.

La posologie et la durée du traitement de substitution dépendent de la sévérité du déficit en facteur IX, de la localisation et de l'intensité de l'accident hémorragique ainsi que de l'état clinique du patient.

Le nombre d'unités de facteur IX administré est exprimé en Unités Internationales (UI), calculées par rapport à l'étalon OMS pour le facteur IX. L'activité plasmatique du facteur IX est exprimée soit en pourcentage (par rapport au plasma humain normal), soit en Unités Internationales (par rapport à l'étalon international pour le facteur IX plasmatique).

Une UI de facteur IX de coagulation humain correspond à la quantité de facteur IX contenue dans un ml de plasma humain normal.

Le calcul de la dose nécessaire repose sur l'observation qu'une UI de facteur IX de coagulation humain par kg de poids corporel augmente l'activité plasmatique normale du facteur IX de 1,08 %. Cette dose est déterminée à l'aide de la formule suivante :

Nombre d'unités à administrer = poids corporel (kg) ´ augmentation souhaitée en facteur IX (%) (UI/dl) ´ 0,93

La dose et la fréquence des injections doivent toujours être adaptées à chaque cas en fonction de l'efficacité clinique. Le facteur IX de coagulation humain nécessite rarement plus d'une injection quotidienne.

L'activité plasmatique du facteur IX doit être maintenue à des taux et pendant une période dépendant des accidents hémorragiques à traiter. Le tableau ci-dessous peut être utilisé pour déterminer la posologie dans les situations hémorragiques et chirurgicales suivantes :

Intensité de l'hémorragie

Type de l'intervention chirurgicale

Taux plasmatique de facteur IX à atteindre (%) (UI/dl)

Fréquence des injections (heures)

Durée du traitement (jours)

Hémorragies :

Hémarthrose précoce, hémorragie musculaire ou de la cavité buccale

Hémarthrose étendue, hémorragie musculaire ou hématome

Hémorragies mettant en jeu le pronostic vital telles qu'hémorragie cérébrale, hémorragie du cou, hémorragie abdominale majeure

20 à 40

30 à 60

60 à 100

Répéter toutes les 24 heures, pendant 1 jour au moins, jusqu'à l'arrêt des douleurs ou de l'accident hémorragique

Répéter l'injection toutes les 24 heures pendant 3 à 4 jours ou plus jusqu'à disparition de la gêne et des douleurs

Répéter l'injection toutes les 8 à 24 heures jusqu'à disparition du risque hémorragique

Chirurgie :

Mineure dont extraction dentaire

Majeure

30 à 60

80 à 100

(pré et post-opératoire)

Toutes les 24 heures, pendant 1 jour au moins, jusqu'à l'arrêt de l'hémorragie

Répéter l'injection toutes les 8 à 24 heures jusqu'à cicatrisation de la plaie, puis poursuivre le traitement au moins 7 jours supplémentaires de manière à maintenir le taux de facteur IX entre 30 % et 60 % (UI/dl)

Au cours du traitement, il est recommandé de contrôler le taux de facteur IX afin d'adapter la posologie et la fréquence des injections. En cas d'intervention chirurgicale majeure tout particulièrement, le traitement de substitution nécessite une surveillance particulière avec contrôle de la coagulation (activité plasmatique du facteur IX). La réponse au traitement par le facteur IX de coagulation humain et notamment les taux de récupération in vivo et les demi-vies observées peuvent varier selon les individus.

En prophylaxie à long terme chez les patients atteints d'hémophilie B sévère, des doses de 20 à 40 UI de facteur IX de coagulation humain par kg de poids corporel doivent être administrées tous les 3 à
4 jours. Dans certains cas, spécialement chez les sujets jeunes, il peut être nécessaire d'augmenter la posologie ou de raccourcir l'intervalle entre deux injections.

L'apparition d'un inhibiteur du facteur IX doit être surveillée. Si les taux de facteur IX plasmatiques désirés ne peuvent être atteints ou si le saignement n'est pas maîtrisé après administration d'une dose appropriée, il faut réaliser des tests biologiques pour détecter la présence d'un inhibiteur.

En cas d'apparition d'un inhibiteur à un taux inférieur à 10 Unités Bethesda (UB), l'augmentation de la dose de facteur IX de coagulation humain injectée peut être suffisante pour neutraliser l'inhibiteur. Chez les patients présentant un inhibiteur de titre élevé, le traitement par facteur IX peut être inefficace et d'autres thérapeutiques doivent  être envisagées. De tels traitements doivent être conduits par des médecins ayant l'habitude de traiter des patients atteints d'hémophilie B.

Lors des essais cliniques, 11 enfants de moins de 6 ans ont été traités par BETAFACT avec une posologie adaptée à leur poids corporel, identique à celle de l'adulte.

Mode et voie d'administration

Reconstituer la préparation comme décrit dans le paragraphe 6.6 “Instructions concernant l'utilisation, la manipulation et l'élimination”. Injecter par voie intraveineuse.

Il est recommandé de ne pas administrer le facteur IX de coagulation humain à un débit supérieur à 4 ml/minute. BETAFACT doit être exclusivement injecté par voie intraveineuse, en une seule fois, immédiatement après reconstitution, sans dépasser 400 UI/min (soit 4 ml/min).

Contre indications

Hypersensibilité à la substance active ou à l'un des excipients, notamment à l'héparine ou à ses dérivés incluant les HBPM.

Antécédent de thrombopénie induite par l'héparine ou (TIH) grave de type II.

Effets indésirables Betafact

Une hypersensibilité ou des réactions allergiques (telles qu'angioedème, sensations de brûlure et picotement au site d'injection, frissons, rougeur, urticaire généralisée, céphalées, réactions urticariennes, hypotension artérielle, léthargie, nausées, agitation, tachycardie, oppression thoracique, fourmillements, vomissements, respiration asthmatiforme) ont été observées de façon inconstante chez certains patients traités par des préparations de facteur IX de coagulation humain.

Dans certains cas, ces réactions ont abouti à une réaction anaphylactique sévère, associée à l'apparition simultanée d'inhibiteur du facteur IX (voir le paragraphe Mises en garde et précautions d'emploi "Mises en garde spéciales et précautions particulières d'emploi"). Le traitement requis dépend de la nature et de la sévérité de la réaction.

Il a été décrit, à la suite de l'induction d'une tolérance immune, l'apparition d'un syndrome néphrotique chez des patients atteints d'hémophilie B présentant un inhibiteur du facteur IX.

De rares cas d'hyperthermie peuvent être observés.

Les patients atteints d'hémophilie B peuvent développer des anticorps (inhibiteurs) anti-facteur IX.

L'apparition de tels inhibiteurs se traduit par une réponse clinique insuffisante. Dans ce cas, il est recommandé de contacter un centre spécialisé dans le traitement de l'hémophilie.

Lors d'études cliniques  conduites chez 11 patients non préalablement traités, aucun inhibiteur n'a été détecté suite à l'injection de BETAFACT .

L'administration de facteur IX comprend un risque potentiel de complications thrombo-emboliques, en particulier avec les préparations de faible pureté. La survenue d'infarctus du myocarde, de coagulation intravasculaire disséminée, de thrombose veineuse et d'embolie pulmonaire a pu être corrélée à l'utilisation de préparations de facteur IX de faible pureté. L'administration de facteur IX de coagulation humain hautement purifié, tel que BETAFACT , est rarement associée à de tels effets indésirables.

Pour la sécurité vis-à-vis des agents transmissibles, voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi.



publicité