publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

BETNEVAL 0,1 %

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Dermatologie
principes actifs: Bétaméthasone
laboratoire: Glaxosmithkline

Pommade
Tube de 30 g
Toutes les formes
2,16€* (remboursé à 65%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 2,98 €

Indication

1. Indications privilégiées où la corticothérapie locale est tenue pour le meilleur traitement :

· eczéma de contact,

· dermatite atopique,

· lichénification.

2. Indications où la corticothérapie locale est l'un des traitements habituels :

· dermite de stase,

· psoriasis (à l'exclusion des plaques très étendues),

· lichen,

· prurigo non parasitaire,

· dyshidrose,

· lichen scléro-atrophique génital,

· granulome annulaire,

· lupus érythémateux discoïde,

· pustuloses amicrobiennes palmo-plantaires,

· dermite séborrhéique à l'exception du visage,

· traitement symptomatique du prurit du mycosis foncoïde.

3. Indications de circonstance pour une durée brève :

· piqûres d'insectes et prurigo parasitaire après traitement étiologique,

Remarque: Chaque dermatose doit être traitée par un corticoïde de niveau le mieux approprié en sachant qu'en fonction des résultats on peut être conduit à lui substituer un produit d'une activité plus forte ou moins forte sur tout ou partie des lésions.

La forme pommade est adaptée aux lésions sèches, squameuses.

Posologie BETNEVAL 0,1 % Pommade Tube de 30 g

Le traitement doit être limité à une à deux applications par jour suivies d'un léger massage. Une augmentation trop importante du nombre d'applications quotidiennes risquerait d'aggraver les effets indésirables sans améliorer les effets thérapeutiques.

Le traitement des grandes surfaces nécessite une surveillance du nombre de tubes utilisés.

Pour une utilisation rationnelle, il est conseillé d'appliquer le produit en touches espacées, puis de l'étaler avec un gant en plastique jusqu'à ce qu'il soit entièrement absorbé. Se laver les mains après application.

Certaines dermatoses (psoriasis, dermatite atopique...) rendent souhaitable un arrêt progressif. Il peut être obtenu par la diminution de fréquence des applications et/ou par l'utilisation d'un corticoïde moins fort ou moins dosé.

Contre indications

· Hypersensibilité à l'un des produits contenus dans la préparation.

· Infections primitives bactériennes, virales, fongiques primitives ou parasitaires même si elles comportent une composante inflammatoire.

· Lésions ulcérées.

· Acné et rosacée.

· Application sur les paupières (risque de glaucome).

Effets indésirables Betneval

Les effets indésirables listés ci-dessous ont été observés au cours d'essais. Ils sont classés par classe organe et par fréquence. Les fréquences sont définies : très fréquent (≥1/10), fréquent (≥ 1/100 et < 1/10), peu fréquent (≥ 1/1 000 et <1/100), rare (≥1/10 000 et < 1/1 000), très rare (< 1/10 000).

Il n'a pas été attribué de fréquence aux effets issus des notifications spontanées

Infections et infestations

Infections secondaires

Fréquence indéterminée : Des infections secondaires, particulièrement sous pansement occlusif ou dans les plis ont été rapportées lors de l'utilisation de corticoïdes locaux.

Affections du système immunitaire

Fréquence indéterminée : hypersensibilité : réactions cutanées dont urticaire.

Si des signes d'hypersensibilité apparaissent, le traitement doit être interrompu immédiatement.

Affections endocriniennes

Fréquence indéterminée: possibilité d'effets systémiques (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi).

Affections de la peau et du tissu sous-cutané

Fréquents : Sensation de brûlure locale et prurit.

Fréquence indéterminée : L'utilisation prolongée de corticoïdes d'activité forte peut entraîner une atrophie cutanée, des vergetures (à la racine des membres notamment, et survenant plus volontiers chez les adolescents), un purpura ecchymotique secondaire à l'atrophie, une fragilité cutanée, des télangiectasies (à redouter particulièrement sur le visage).

Des éruptions acnéiformes ou pustuleuses, une hypertrichose, des dépigmentations ont été rapportées.

Des dermatites allergiques de contact ont été également rapportées lors de l'utilisation de corticoïdes locaux.

Au visage, les corticoïdes peuvent créer une dermatite  péri-orale ou bien aggraver une rosacée (voir rubriques Contre-indications et Mises en garde et précautions d'emploi).

Il peut être observé un retard de cicatrisation des plaies atones, des escarres, des ulcères de jambe (voir rubrique Contre-indications).



publicité