publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

BLEOMYCINE BELLON 15 mg

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Cancérologie et hématologie
principes actifs: Bléomycine
laboratoire: Sanofi-Aventis France

Poudre pour solution injectable
Boîte de 1 Flacon de poudre
Toutes les formes
42,89€* (remboursé à 100%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 43,71 €

Indication

· Carcinomes épidermoïdes.

· Lymphomes hodgkiniens et non hodgkiniens.

· Carcinomes testiculaires.

Posologie BLEOMYCINE BELLON 15 mg Poudre pour solution injectable Boîte de 1 Flacon de poudre

La posologie moyenne est en général de 10 à 20 mg/m2 une à deux fois par semaine (voir Préparation pour administration intraveineuse) par voie parentérale IV directe, en perfusion continue ou même sous-cutanée jusqu'à une dose cumulative totale de 300 mg qu'il est conseillé de ne pas dépasser. Les doses, de même que la voie d'administration et le rythme des injections, peuvent être modifiées en fonction du protocole décidé pour la tumeur considérée.

Insuffisant rénal : diminuer la posologie ( voir rubrique Propriétés pharmacocinétiques ).

Contre indications

· Insuffisance respiratoire sévère.

· Femme enceinte ou qui allaite.

Effets indésirables Bleomycine Bellon

· Réactions hyperthermiques atténuées par les antihistaminiques ;exceptionnellement, réactions anaphylactoïdes.

· Lésions cutanéomuqueuse régressant spontanément après l'arrêt de la thérapeutique.

· Alopécies réversibles (10 à 15 % des cas).

· La fibrose pulmonaire est l'effet indésirable le plus important. Elle est cumulative et survient en général après une dose totale de 300 mg ou plus tôt chez les patients à risques: sujet de plus de 70 ans, antécédent de radiothérapie pulmonaire, fonction rénale altérée, pathologie pulmonaire préexistante, exposition à de l'O2 à forte concentration (anesthésie).

Cette toxicité est symptomatique dans 10 % des cas et mortelle dans 1 % des cas. Le risque augmente avec certaines combinaisons de chimiothérapie: M-BACOD où la vincristine semble majorer la toxicité. La toxicité pulmonaire est moins importante avec la voie continue.

La prévention de ces fibroses demande une surveillance régulière, tant clinique que fonctionnelles respiratoires.

Elles peuvent exceptionnellement survenir pour des doses cumulatives faibles.

· Aménorrhée, azoospermie.

· Syndrome de Raynaud.

Ce médicament a peu d'effet myélo ou immunosuppresseur.

La toxicité pulmonaire est moins importante en perfusion IV continue.



publicité