publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

BREVIBLOC 2,5 g/10 ml Solution injectable à diluer (IV) Boîte de 1 Ampoule de 10 ml

Conditionnement modifié ou retiré de la vente depuis le 18.03.2008

Médicament générique du Classe thérapeutique: Cardiologie et angéiologie
principes actifs: Esmolol
laboratoire: Baxter

Solution à diluer injectable IV
Toutes les formes

Indication

- Traitement des troubles du rythme supraventriculaires : tachycardies, fibrillations et flutters auriculaires, tachycardies jonctionnelles ; chaque fois qu'un bêtabloquant de très courte durée d'action est jugé nécessaire.
- En milieu d'anesthésie :
tachyarythmie supraventriculaire et hypertension en période péri-opératoire.

Posologie BREVIBLOC 2,5 g/10 ml Solution injectable à diluer (IV) Boîte de 1 Ampoule de 10 ml

- Diluer BREVIBLOC immédiatement après l'avoir sorti de son ampoule.
L'administration de BREVIBLOC non dilué ou incorrectement dilué peut entraîner la mort (voir section mises en garde et précautions d'emploi : Mises en garde).
- Dans le traitement de l'urgence hypertensive, la dose sera adaptée de manière à ce que la baisse de pression artérielle ne dépasse pas 25% du niveau initial dans l'heure suivant l'institution du traitement injectable ; en effet une chute trop abrupte de pression peut entraîner une ischémie myocardique, cérébrale ou rénale.
L'esmolol doit être dilué avant d'être administré et ne doit pas être mélangé à une solution de bicarbonate de sodium.
Diluer le contenu de 2 ampoules dans un flacon de 500 ml d'une solution physiologique pour obtenir une concentration finale de 10 mg/ml. Cette solution diluée est stable pendant 24 heures à température ambiante.
TACHYARYTHMIE SUPRAVENTRICULAIRE (en dehors de la période péri-opératoire) :
La posologie de l'esmolol doit être adaptée à chaque patient. Il faut administrer une dose de charge suivie d'une dose d'entretien.
Schéma posologique :
- Séquence de 5 minutes :
. injection IV d'une dose de charge de 500 microgrammes/kg/mn en 1 minute,
. perfusion d'une dose d'entretien de 50 microgrammes/kg/mn pendant 4 minutes.
Tant que l'effet thérapeutique recherché n'est pas atteint, recommencer la séquence de 5 minutes :
- même dose de charge en 1 minute,
- dose d'entretien augmentée de 50 microgrammes/kg/mn à chaque séquence sans dépasser 200 microgrammes/kg/mn :
. dès que la pression artérielle et la fréquence cardiaque souhaitées seront atteintes, on maintiendra uniquement la perfusion de la dose d'entretien efficace, qui se situe entre 50 et 200 microgrammes/kg/mn ;
. une modulation de la durée des paliers de perfusion et de la dose d'entretien peut être envisagée en fonction de l'effet thérapeutique ou de l'incidence d'un éventuel effet secondaire.
- L'arrêt brusque de BREVIBLOC chez les patients traités n'a pas provoqué les effets rebonds qui surviennent habituellement lors de l'arrêt brusque d'un traitement chronique par les bêtabloquants chez des patients coronariens.
Une attention particulière sera portée aux patients coronariens chez qui le BREVIBLOC est brutalement interrompu.
- En cas d'effet indésirable, la posologie de BREVIBLOC peut être réduite ou son administration interrompue. Les effets indésirables disparaissent dans les 30 minutes.
- En cas d'apparition d'une inflammation au niveau du point de perfusion, on choisira un autre point de perfusion en faisant attention de prévenir une extravasation.
- Chez les patients présentant une tachycardie supraventriculaire dès que la fréquence cardiaque souhaitée et qu'un état clinique stable sont atteints, le relais thérapeutique s'effectuera par un anti-arythmique tel que le vérapamil, ou propranolol ou métoprolol, digoxine ou quinidine.
Les instructions concernant le relais thérapeutique sont données ci-dessous mais, en tout état de cause, le médecin devra attentivement se référer aux instructions se rapportant au produit choisi.
Autre anti-arythmique : Posologie.
. Propranolol : 10-20 mg toutes les 4 à 6 heures per os.
. Digoxine : 0,125 mg à 0,5 mg toutes les 6 heures per os ou IV.
. Vérapamil : 80 mg toutes les 6 heures per os.
. Quinidine : 200 mg/2 h per os.
- La posologie de l'esmolol sera réduite dans les situations suivantes :
1) dans la 1ère heure suivant l'administration de la première dose du médicament, réduire de moitié la vitesse de perfusion de l'esmolol.
2) après administration de la deuxième dose du médicament, surveiller la réponse obtenue et si la fréquence cardiaque est maintenue constante pendant une heure arrêter la perfusion d'esmolol.
- L'utilisation de perfusion d'esmolol sur des périodes supérieures à 24 heures n'a pas été évaluée.
TACHYARYTHMIE SUPRAVENTRICULAIRE ET HYPERTENSION EN PERIODE PERI-OPERATOIRE :
a) En période péri-opératoire, pendant l'anesthésie, quand un contrôle immédiat est nécessaire :
. injection IV d'une dose de charge sous forme d'un bolus de 80 mg en 15 à 30 secondes ;
. perfusion d'une dose d'entretien de 150 microgrammes/kg/mn, qui peut être augmentée jusqu'à 300 microgrammes/kg/mn.
b) Lors du réveil anesthésique, pour anticiper la décharge adrénergique :
. injection IV d'une dose de charge de 500 microgrammes/kg/mn toutes les minutes pendant 4 minutes ;
. perfusion d'une dose d'entretien de 300 microgrammes/kg/mn.
c) En période post-opératoire :
. injection IV d'une dose de charge de 500 microgrammes/kg/mn en 1 minute ;
. perfusion d'une dose d'entretien de 50 microgrammes/kg/mn toutes les minutes pendant 4 minutes.
- Tant que l'effet thérapeutique recherché n'est pas atteint, recommencer la séquence de 5 minutes :
. même dose de charge en 1 minute,
. dose d'entretien augmentée de 50 microgrammes/kg/mn à chaque séquence sans dépasser 300 microgrammes/kg/mn,
. dès que la tension artérielle et la fréquence cardiaque souhaitées seront atteintes, on maintiendra uniquement la perfusion de la dose d'entretien efficace qui se situe entre 50 et 300 microgrammes/kg/mn,
. une modulation de la durée des paliers de perfusion et de la dose d'entretien peut être envisagée en fonction de l'effet thérapeutique ou de l'incidence d'un éventuel effet secondaire.
- A tout instant, lorsque l'état du patient le justifie, il est possible d'interrompre la perfusion et de la reprendre à la dose d'entretien inférieure dès que cela est jugé utile.

Contre indications

CONTRE-INDIQUE :
Ce médicament NE DOIT JAMAIS être utilisé en cas de :
- hypersensibilité à l'esmolol,
- asthme et bronchopneumopathies chroniques obstructives, dans leurs formes sévères,
- insuffisance cardiaque non contrôlée par le traitement,
- choc cardiogénique,
- blocs auriculoventriculaires des second et troisième degrés non appareillés,
- maladie du sinus (y compris bloc sino-auriculaire),
- bradycardie (< 45-50 battements par minute),
- hypotension.
DECONSEILLE :
- Ce médicament est généralement déconseillé :
. en cas d'angor de Prinzmetal, de phéochromocytome et d'antécédent de réaction anaphylactique,
. en cas d'association avec les antagonistes du calcium (bépridil, diltiazem et vérapamil), en cas d'altération de la fonction ventriculaire gauche.
- Allaitement : les bêtabloquants sont excrétés dans le lait. Le risque de survenue d'hypoglycémie et de bradycardie n'a pas été évalué. En conséquence, et par mesure de précaution, il convient d'éviter de l'administrer chez la femme qui allaite.
- La sécurité et l'efficacité n'ont pas été établies chez l'enfant.

Effets indésirables Brevibloc

- Le mode d'action des bêtabloquants et la brièveté du traitement par voie IV impose de surveiller tout particulièrement les paramètres cardiaques suivants : automatisme, conduction, fonction inotrope.
- On surveillera également la possibilité de survenue d'un bronchospasme.



publicité