publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

CAPTOPRIL EG 50 mg

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Lopril
Classe thérapeutique: Cardiologie et angéiologie
principes actifs: Captopril
laboratoire: EG Labo

Comprimé sécable
Boîte de 90
Toutes les formes
20,03€* (remboursé à 65%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 20,85 €
Tous les génériques

Indication

Le captopril est indiqué pour le traitement de :
- l'hypertension artérielle,
- l'insuffisance cardiaque congestive.

Posologie CAPTOPRIL EG 50 mg Comprimé sécable Boîte de 90

REGLES GENERALES :
Le traitement par captopril sera initié à la dose minimale efficace et ajusté individuellement en fonction des besoins du patient.
- Chez les patients hypertendus, la dose peut être augmentée après 4 à 8 semaines si l'effet thérapeutique n'a pas encore été obtenu. Dans ce cas, l'effet hypotenseur sera renforcé par l'usage concomitant d'un diurétique.
- Chez les patients insuffisants cardiaques, il peut être indiqué d'attendre une ou deux semaines de traitement avant d'augmenter la dose.
- Chez les patients à haut risque, une hypotension peut se produire à la première dose (voir mises en garde et précautions d'emploi).
- Lors de l'instauration du traitement, il est recommandé autant que possible de corriger les déplétions hydrosodées, d'interrompre ou de réduire le traitement diurétique préexistant pendant deux ou trois jours avant l'introduction d'IEC, et d'utiliser la dose initiale minimale.
- Le traitement de l'insuffisance cardiaque sévère avec captopril est du ressort du spécialiste et devra de préférence être initié à l'hôpital, jusqu'à l'obtention de l'effet optimal après administration de la dose initiale, et chaque fois que la dose d'IEC et/ou celle du diurétique est augmentée. Cette mesure s'applique également chez les patients souffrant d'angor ou d'affection cérébrovasculaire, chez lesquels une hypotension excessive est susceptible d'entraîner un infarctus du myocarde ou un accident vasculaire cérébral.
- Chez les patients souffrant d'hypertension maligne ou d'insuffisance cardiaque sévère, il est recommandé d'instaurer le traitement et d'ajuster la posologie en milieu hospitalier.
Il est recommandé de prendre le captopril une heure avant les repas, et à la même heure chaque jour, afin d'améliorer la compliance au traitement.
DOSES RECOMMANDEES ET POSOLOGIE :
- Hypertension :
. le traitement par captopril sera débuté à la dose minimale efficace, qui sera ajustée en fonction de la réponse tensionnelle du patient.
. La dose initiale est habituellement de 25 mg deux fois par jour, et peut être augmentée en respectant des paliers de 4 à 8 semaines, jusqu'à l'obtention d' une réponse satisfaisante, à une dose maximale de 50 mg deux à trois fois par jour.
La dose maximale ne doit pas excéder 150 mg par jour.
. Un diurétique thiazidique peut être associé au captopril si une réponse tensionnelle satisfaisante n'a pas été obtenue. La dose de diurétique peut être augmentée à intervalles de 2 à 4 semaines, jusqu'à l'obtention d'une réponse optimale ou jusqu'à la dose maximale.
. Chez les patients présentant un système rénine-angiotensine-aldostérone très actif (hypovolémie, hypertension rénovasculaire, insuffisance cardiaque décompensée), une dose test de 6,25 mg ou de 12,5 mg sera recommandée.
- Insuffisance cardiaque :
le traitement par captopril doit être instauré sous contrôle médical strict. Une dose initiale de 6,25 mg ou 12,5 mg peut permettre de minimiser un effet hypotenseur transitoire. Il est possible de réduire ce risque en diminuant la dose de diurétique ou en arrêtant le traitement par diurétique, si possible 2-3 jours avant l'introduction du captopril. La dose usuelle d'entretien est de 25 mg deux ou trois fois par jour, qui peut être accrue progressivement jusqu'à la dose maximale de 150 mg par jour, en respectant des paliers d'au moins 14 jours, jusqu'à l'obtention d'une réponse satisfaisante.
- Sujets âgés :
la dose doit être définie en fonction de la réponse tensionnelle, et maintenue aussi faible que possible afin d'obtenir un contrôle adéquat.
L'évaluation de la fonction rénale chez les patients âgés peut être faite par la formule de Cockroft :
Clcr = [(140 - âge) x poids] / [0,814 x créatininémie] avec :
L'âge en années
Le poids en kilos
La créatininémie en micromol/L
Cette formule est valable pour les sujets de sexe masculin, et doit être corrigée pour les femmes en multipliant le résultat par 0,85.
- Enfants :
l'emploi du captopril chez l'enfant ne peut être recommandé.
- Insuffisance rénale et dialyse :
le captopril et ses métabolites étant éliminés principalement par le rein, la dose sera réduite ou les paliers augmentés chez les patients insuffisants rénaux, afin d'éviter une élévation des concentrations du médicament avec relation directe sur sa toxicité.
. Insuffisance rénale légère (clairance de la créatinine > 60 ml/min ou créatinine sérique < 1,8 mg/100 ml) : la dose recommandée est de 50 mg/jour.
. Insuffisance rénale modérée (clairance de la créatinine de 20-59 ml/min ou créatinine sérique de 1,8-5 mg/100 ml) : la dose initiale est de 6,25 mg matin et soir, et la dose usuelle d'entretien est de 25-50 mg/jour. La dose maximale usuelle est de 75 mg/jour.
. Insuffisance rénale sévère (clairance de la créatinine < 20 ml/min ou créatinine sérique > 5 mg/100 ml) : la dose recommandée est comprise entre 6,25 et 25 mg/jour. Lorsqu'un traitement concomitant par diurétique est nécessaire, un diurétique de l'anse sera le traitement de choix.
Le captopril est rapidement éliminé par hémodialyse.

Contre indications

CONTRE-INDIQUE :
- Hypersensibilité aux inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine,
- antécédents d'angio-oedème (oedème de Quincke) lié à la prise antérieure d'un inhibiteur de l'enzyme de conversion de l'angiotensine,
- grossesse et allaitement : il n'existe pas d'études cliniques appropriées et contrôlées chez la femme enceinte. Par conséquent, le captopril est déconseillé pendant la grossesse. En cas d'administration de captopril à des femmes enceintes, il peut causer des lésions voire la mort du foetus et du nouveau-né (traverse la barrière placentaire). Une hypotension néonatale, une insuffisance rénale, des malformations de la face ou du crâne et/ou la mort du foetus ont été observées en cas d'exposition du foetus durant le second et le troisième trimestres de grossesse. Des cas d'oligohydramnios maternel (indiquant la diminution de la fonction rénale foetale) ont été rapportés. Des cas de contractures des membres, de malformations craniofaciales, de poumons hypoplasiques et un retard de croissance intra-utérin ont été associés à l'oligohydramnios. Les nourrissons exposés in utero seront soumis à une surveillance étroite, en particulier en ce qui concerne le risque d'hypotension, d'oligurie et d'hyperkaliémie. En cas d'oligurie, il est recommandé de restaurer une pression artérielle et une perfusion rénale adéquates. Des cas de retard de croissance in utero, de prématurité, de persistance du canal artériel et de mort foetale ont été rapportés, mais leur relation avec l'administration d'IEC ou la pathologie maternelle sous-jacente reste inconnue. Si une grossesse survient durant le traitement, la patiente doit être informée des éventuels effets sur le foetus.
- Angio-oedème : un angio-oedème de la face, des extrémités, des lèvres, des muqueuses, de la langue, de la glotte, et/ou du larynx peut survenir, en particulier durant les premières semaines de traitement par IEC. En cas d'apparition d'un angio-oedème sous traitement prolongé par IEC (événement rare), il est recommandé de suspendre immédiatement le traitement et d'utiliser une autre classe pharmacologique.
DECONSEILLE :
- Le captopril doit être administré avec prudence chez les patients présentant une sténose de l'artère rénale uni ou bilatérale.
- Grossesse : les effets de l'exposition foetale durant le premier trimestre sont inconnus.
- Allaitement : l'administration de captopril est déconseillée pendant l'allaitement (il n'existe pas de données sur l'administration du captopril pendant l'allaitement. Le captopril peut être excrété dans le lait maternel et l'effet sur le nourrisson allaité est inconnu).
- L'association avec les diurétiques épargneurs de potassium et les sels de potassium n'est pas recommandée.

Effets indésirables Captopril EG

Effets secondaires associés au traitement par captopril :
- Respiratoires : la survenue d'une toux a été rapportée chez un certain nombre de patients.
De rares cas de dyspnée, sinusite, rhinite, glossite, bronchite et bronchospasme ont été décrits. Une obstruction fatale des voies aériennes est apparue dans des cas individuels d'angio-oedème englobant le larynx.
- Cardiovasculaires : une hypotension sévère a été observée en début de traitement ou à l'augmentation de la dose de captopril, particulièrement chez les patients à haut risque (voir mises en garde et précautions d'emploi). Des vertiges, une sensation de malaise, des troubles visuels et, dans de rares cas, des troubles de la conscience (syncope) peuvent se produire.
En association avec l'hypotension, les cas isolés suivants ont été rapportés : tachycardie, palpitations, arythmie, angor, infarctus du myocarde, accident ischémique transitoire et hémorragie cérébrale.
- Hépatiques : de rares cas d'altération de la fonction hépatique y compris d'insuffisance hépatique, ont été décrits sous IEC.
- Rénaux : l'aggravation d'une insuffisance rénale peut se produire. Des cas d'insuffisance rénale aiguë ont été rapportés (voir mises en garde et précautions d'emploi).
- Gastro-intestinaux : nausées, vomissements, douleur abdominale, indigestion, diarrhée, constipation et sécheresse de la bouche peuvent survenir occasionnellement. Des cas isolés d'ictère cholestatique, d'hépatite, de pancréatite et d'iléus ont été rapportés.
- Peau et vaisseaux : des réactions allergiques et d'hypersensibilité (par ex. rash, prurit, urticaire, érythème multiforme, syndrome de Stevens-Johnson, épidermolyse toxique, exanthème psoriasiforme et alopécie) sont rares et peuvent s'accompagner de fièvre, myalgies, arthralgies, éosinophilie et/ou d'une augmentation du titre d'AAN (anticorps antinucléaires). La survenue d'un angio-oedème touchant la face et les tissus oesopharyngiens a été rapportée.
- Système nerveux : céphalées, vertiges et fatigue apparaissent occasionnellement.
Syndrome dépressif, troubles du sommeil, paresthésies, impuissance, troubles de l'équilibre, confusion, acouphènes, vision trouble, et dysgueusie sont rares.
- Paramètres biologiques : une augmentation réversible (à l'arrêt du traitement) de l'urée sanguine et de la créatinine plasmatique peut survenir, en particulier en cas d'insuffisance rénale, de décompensation cardiaque sévère ou d'hypertension rénovasculaire.
Une diminution de l'hémoglobine, de l'hématocrite, des plaquettes, du nombre de globules blancs, ainsi que des cas isolés d'agranulocytose ou de pancytopénie, d'élévation des enzymes hépatiques et de la bilirubine ont été rapportés chez quelques patients.
- Une anémie hémolytique a été décrite chez quelques patients porteurs d'un déficit congénital en glucose-6-phosphate déshydrogénase.

Captopril EG existe aussi sous ces formes

Captopril EG

Voir aussi les génériques de Lopril

Captopril Gnr

Captopril Zydus

Captopril Qualimed

Captopril Mylan

Captopril Mylan

Captopril EG

Captopril Biogaran

Captopril Ratiopharm

Captopril Sandoz

Captopril Irex

Captopril Arrow

Captopril Cristers

Captopril Teva

Captopril Zentiva

Captopril Sandoz



publicité