publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

CARBIDOPA LEVODOPA TEVA 10 mg/100 mg

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Neurologie-psychiatrie
principes actifs: Carbidopa, Lévodopa
laboratoire: Teva Sante

Comprimé sécable
Boîte de 100
Toutes les formes
6,74€* (remboursé à 65%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 7,56 €

Précautions d'emploi

- Surveillance médicale attentive y compris hospitalisation éventuelle en début de traitement chez les malades ayant des antécédents ou des manifestations de :
. troubles psychiques : risque d'aggravation. En cas de détérioration intellectuelle importante, le traitement par lévodopa doit être maintenu à la dose minimale efficace ;
. affections cardiaques (insuffisance coronaire, troubles du rythme, insuffisance cardiaque) ;
. hypotension artérielle orthostatique. L'étiologie doit être recherchée avant l'instauration du traitement (elle est souvent iatrogène). Des mesures simples doivent être conseillées (par exemple : augmentation de l'apport hydrosodique, port de bas de contention). Le traitement médicamenteux est indiqué en cas d'hypotension artérielle orthostatique symptomatique ;
. ulcères gastroduodénaux (différer le début du traitement en cas de poussée ulcéreuse en cours).
- Une somnolence et des accès de sommeil d'apparition soudaine ont été rapportés lors du traitement par lévodopa. Un endormissement soudain pendant les activités quotidiennes, dans certains cas sans prodromes, a été très rarement rapporté. Les patients doivent être informés de la possibilité de survenue de ces effets et ils doivent être avertis de se montrer prudents lors de la conduite automobile ou l'utilisation des machines pendant le traitement avec la lévodopa. Les patients ayant présenté une somnolence ou des accès de sommeil d'apparition soudaine ne doivent pas conduire de véhicules ou utiliser des machines. Une réduction des doses ou un arrêt du traitement peut être envisagé.
- Administration prudente en cas de glaucome à angle ouvert. Une surveillance régulière de la pression intra-oculaire est conseillée, la lévodopa pouvant théoriquement entraîner une augmentation de la pression intra-oculaire.
- En début de traitement, éviter l'interruption brutale des médicaments antiparkinsoniens anticholinergiques usuels, éventuellement reçus par le malade.
- Le traitement par carbidopa-lévodopa ne doit pas être interrompu brutalement. Une telle interruption du traitement peut entraîner l'équivalent d'un "syndrome malin des neuroleptiques" (hyperthermie, rigidité musculaire, troubles psychiques, augmentation de la créatinine phosphokinase sérique) qui peut menacer le pronostic vital. Après évaluation, le traitement par carbidopa-lévodopa peut éventuellement être repris.
- Des cas de jeu pathologique (compulsion au jeu), d'hypersexualité et d'augmentation de la libido ont été rapportés, chez des patients atteints de la maladie de Parkinson traités par des agonistes dopaminergiques. Ces cas sont principalement survenus chez des patients traités par des posologies élevées et ont été généralement réversibles après diminution des doses ou arrêt du traitement par des agonistes dopaminergiques (voir rubrique effets indésirables).
- Grossesse : les études effectuées chez l'animal ont mis en évidence un effet tératogène. En clinique, il n'existe pas actuellement de données suffisamment pertinentes pour évaluer un éventuel effet malformatif ou foetotoxique de l'association lévodopa-carbidopa lorsqu'elle est administrée pendant la grossesse. En conséquence, si cela est possible, différer la mise en route de l'association lévodopa-carbidopa au-delà du premier trimestre. En cas d'impossibilité ou de traitement instauré préalablement à la grossesse, une surveillance prénatale soigneuse est nécessaire.

Interactions avec d'autres médicaments

ASSOCIATIONS CONTRE-INDIQUEES :
- Neuroleptiques anti-émétiques : antagonisme réciproque de la lévodopa et des neuroleptiques.
Utiliser un anti-émétique dénué d'effets extrapyramidaux.
- Réserpine :
Inhibition des effets de la lévodopa.
ASSOCIATION DECONSEILLEE :
Neuroleptiques antipsychotiques (sauf clozapine) :
Antagonisme réciproque de la lévodopa et des neuroleptiques.
Chez le patient parkinsonien, utiliser les doses minimales efficaces de chacun des deux médicaments.
ASSOCIATION FAISANT L'OBJET DE PRECAUTION D'EMPLOI :
Méthyldopa :
Augmentation de l'activité de la lévodopa mais également de ses effets indésirables ; majoration de l'effet antihypertenseur de la méthyldopa.
Surveillance clinique et éventuellement diminution des doses de lévodopa.
ASSOCIATIONS A PRENDRE EN COMPTE :
- Sélégiline :
Augmentation du risque d'hypotension orthostatique.
- IMAO non sélectifs :
Potentialisation des effets pharmacologiques, et notamment tensionnels, par inhibition du métabolisme des catécholamines formées dans le secteur extracérébral.
L'association de la L-dopa avec des inhibiteurs de la dopa-décarboxylase (IDC) rend cette interaction peu probable.
- Spiramycine :
Inhibition de l'absorption de la carbidopa avec diminution des concentrations plasmatiques de la lévodopa.
Surveillance clinique et adaptation éventuelle de la posologie de la lévodopa.

Grossesse et allaitement

Grossesse :
Les études effectuées chez l'animal ont mis en évidence un effet tératogène.
En clinique, il n'existe pas actuellement de données suffisamment pertinentes pour évaluer un éventuel effet malformatif ou foetotoxique de l'association lévodopa-carbidopa lorsqu'elle est administrée pendant la grossesse.
En conséquence, si cela est possible, différer la mise en route de l'association lévodopa-carbidopa au-delà du premier trimestre. En cas d'impossibilité ou de traitement instauré préalablement à la grossesse, une surveillance prénatale soigneuse est nécessaire.
Allaitement :
L'allaitement est déconseillé.

Effet sur la conduite de véhicules

L'attention des conducteurs de véhicules et des utilisateurs de machines doit être attirée sur la possibilité de somnolence et manifestations vertigineuses liées à l'utilisation de ce médicament.
Les patients traités par lévodopa présentant une somnolence et/ou des accès de sommeil d'apparition soudaine, doivent être informés qu'ils ne doivent pas conduire de véhicules ni exercer une activité où une altération de leur vigilance pourrait les exposer eux-mêmes ou d'autres personnes à un risque d'accident grave ou de décès (par exemple l'utilisation de machines) jusqu'à la disparition de ces effets (voir rubrique mises en garde et précautions d'emploi).

Comment ça marche ?

- La lévodopa est un acide aminé, précurseur physiologique de la dopamine.
- Rapidement absorbée au niveau du tube digestif, la lévodopa est transformée principalement en dopamine sous l'intervention de la dopadécarboxylase périphérique. L'acidité gastrique, la prise simultanée d'aliments, les repas riches en protéines ou en certains acides aminés retardent la résorption du produit et diminuent son pic plasmatique.
- Seule une faible quantité intacte de la lévodopa ingérée franchit la barrière hémato-encéphalique pour être transformée en dopamine sous l'action de la dopadécarboxylase cérébrale.
- La demi-vie varie de 1 à 3 heures.
- 80% de la dose de lévodopa est excrétée par le rein en 24 heures sous forme de métabolites de la dopamine. Ceux-ci peuvent colorer les urines en brun-noir sans signification pathologique.
- Après absorption la carbidopa présente un pic plasmatique en une heure et demie à cinq heures chez le parkinsonien.
- La carbidopa est rapidement métabolisée en au moins deux métabolites. La présence de carbidopa modifie le métabolisme de la lévodopa en empêchant sa décarboxylation périphérique en dopamine permettant ainsi le passage d'une plus grande quantité de dopa dans le compartiment cérébral.
- Aux doses thérapeutiques, la carbidopa ne traverse pas la barrière hématoméningée.
- Après administration orale indépendante, la demi-vie de la carbidopa est d'environ 3 heures et celle de la lévodopa de 45 minutes. Lorsque la carbidopa et la lévodopa sont administrées conjointement, la demi-vie de la lévodopa est prolongée jusqu'à environ 3 heures.



publicité