publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

CARBOCAINE 10 mg/ml 1 %

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Anesthésie, réanimation, antalgiques
principes actifs: Mépivacaïne
laboratoire: Astrazeneca

Solution injectable
Boîte de 5 Ampoules de 20 ml
Toutes les formes

Indication

· Anesthésie locale par infiltration.

· Anesthésie régionale lors d'intervention chirurgicale (sauf en obstétrique): anesthésie tronculaire, plexique, caudale, péridurale.

Posologie CARBOCAINE 10 mg/ml 1 % Solution injectable Boîte de 5 Ampoules de 20 ml

La mépivacaïne devra être uniquement utilisée par ou sous la responsabilité de médecins expérimentés dans les techniques d'anesthésie loco-régionale.

La forme, la concentration utilisées varient en fonction de l'indication et du but recherché, de l'âge et de l'état pathologique du patient.

L'anesthésie obtenue est habituellement fonction de la dose totale administrée.

La dose à injecter est fonction de la technique d'anesthésie pour laquelle le produit est utilisé.

Adultes

Infiltration :

Dose maximale à ne pas dépasser : 200 mg.

Anesthésies péridurale et caudale, blocs périphériques:

Dose maximale à ne pas dépasser: 400 mg, soit 40 ml de mépivacaïne 10 mg/ml.

Enfants de plus de 1 mois

Dose maximale : 5 mg/kg.

Anesthésie caudale : 0,5 à 1 ml/kg.

Contre indications

· Hypersensibilité aux anesthésiques locaux à liaison amide.

· Enfant de moins d'un mois, en raison de l'absence de données cliniques.

· L'anesthésie locorégionale est généralement déconseillée chez les malades sous anticoagulants.

· Troubles de la conduction auriculoventriculaire nécessitant un entraînement électrosystolique permanent non encore réalisé.

· Epilepsie non contrôlée par un traitement.

· Injections intravasculaires.

La mépivacaïne ne doit généralement pas être utilisée chez la femme enceinte.

Effets indésirables Carbocaine 10 MG/ML

La survenue d'un effet indésirable doit faire suspecter un surdosage.

Les réactions toxiques, témoins d'un surdosage en anesthésique local, peuvent apparaître dans deux conditions: soit immédiatement, par surdosage relatif dû à un passage intraveineux accidentel, soit plus tardivement par surdosage vrai dû à l'utilisation d'une trop grande quantité d'anesthésique.

Ces réactions toxiques sont de deux ordres : cardiovasculaires et neurologiques.

Les réactions cardiovasculaires sont de type dépresseur et peuvent être caractérisées par une hypotension, une dépression myocardique, une bradycardie voire même un arrêt cardiaque.

Les réactions du Système Nerveux Central (SNC) sont de type excitateur et /ou dépresseur. Les premiers symptômes de toxicité sont des sensations d'étourdissement, un engourdissement des lèvres et de la langue, des bourdonnements d'oreille, un dysfonctionnement de l'audition et une dysarthrie. D'autres symptômes subjectifs du SNC comportent une désorientation et des sensations de somnolence. Les signes objectifs de toxicité du SNC sont généralement excitateurs et comprennent frissons, contractions musculaires et tremblements impliquant au départ les muscles du visage et les parties distales des extrémités. Finalement, des convulsions généralisées de type « grand mal » apparaissent. Si une dose très importante est administrée, les premiers signes d'excitation du SNC sont rapidement suivis d'une dépression généralisée du SNC (dépression respiratoire puis arrêt respiratoire).

Les effets indésirables dus à Carbocaïne sont identiques à ceux des autres anesthésiques locaux amides. Ils doivent être différenciés des effets physiologiques dûs au bloc nerveux lui même (hypotension, bradycardie) ainsi que des effets directs (lésion neurologique) ou indirects (abcès péridural) dûs à l'introduction de l'aiguille.

Système

Effets indésirables

Vasculaire

Hypotension artérielle

SNC

Nervosité, agitation, bâillements, tremblements, appréhension, nystagmus, logorrhée, céphalées, bourdonnements d'oreille, perte de connaissance. Ces signes d'appel nécessitent une surveillance attentive pour prévenir une éventuelle aggravation : convulsions puis dépression du SNC

Cardiovasculaire

Effet inotrope négatif

Aux doses élevées : vasodilatation pouvant entraîner hypotension et perte de connaissance, collapsus, troubles de la conduction, bradycardie, bloc auriculo-ventriculaire, extrasystoles ventriculaires, tachycardie et fibrillation ventriculaires, arrêt cardiaque.

Respiratoire

Trachypnée, puis apnée.

Gastro-intestinal

Nausées.

Général

Réactions allergiques, et dans les cas les plus graves, choc anaphylactique.

Carbocaine 10 MG/ML existe aussi sous ces formes

Carbocaine 10 MG/ML



publicité