publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
26/10/2016

CATAPRESSAN 015 mg/ml solution injectable bo¯te de 30 ampoules de 1 mL

Conditionnement modifié ou retiré de la vente depuis le 01.10.2016

Médicament générique du Classe thérapeutique: Cardiologie et angéiologie
principes actifs: Clonidine
laboratoire: Boehringer Ingelheim

Solution injectable
Toutes les formes

Indication

Hypertension accompagnée d'une atteinte viscérale menaçant le pronostic vital à très court terme (urgence hypertensive) notamment lors de :
- HTA maligne (avec rétinopathie hypertensive stade III),
- encéphalopathie hypertensive,
- dissection aortique,
- décompensation ventriculaire gauche avec oedème pulmonaire,
- certaines pré-éclampsies graves mettant en jeu le pronostic vital maternel, l'utilisation de la clonidine est réservée à la seconde intention dans cette indication.

Posologie CATAPRESSAN 015 mg/ml solution injectable bo¯te de 30 ampoules de 1 mL

Hypertension accompagnée d'une atteinte viscérale menaçant le pronostic vital à très court terme (urgence hypertensive) notamment lors de :
- HTA maligne (avec rétinopathie hypertensive stade III),
- encéphalopathie hypertensive,
- dissection aortique,
- décompensation ventriculaire gauche avec oedème pulmonaire,
- certaines pré-éclampsies graves mettant en jeu le pronostic vital maternel, l'utilisation de la clonidine est réservée à la seconde intention dans cette indication.

Contre indications

CONTRE-INDIQUE :
Ce médicament NE DOIT JAMAIS être utilisé en cas de :
- Hypersensibilité connue au principe actif ou à l'un des excipients du médicament.
- Fréquence cardiaque inférieure à 60/minute.
- Bradyarythmie sévère due à une maladie du noeud sinusal ou à un bloc auriculoventriculaire de deuxième ou troisième degré.
- Etat dépressif.
- Association au sultopride (voir rubrique interactions).
DECONSEILLE :
- Grossesse : les études effectuées chez l'animal ont mis en évidence un effet tératogène dans une espèce, à doses maternotoxiques et suprathérapeutiques. En clinique, l'utilisation de la clonidine au cours d'un nombre limité de grossesses n'a apparemment révélé aucun effet malformatif ou foetotoxique particulier à ce jour. Toutefois, des études complémentaires sont nécessaires pour évaluer les conséquences d'une exposition en cours de grossesse. En conséquence, il est préférable de ne pas utiliser la clonidine au cours des deux premiers trimestres de la grossesse.
- Associations déconseillées : désipramine, imipramine (antidépresseurs imipraminiques) ; alcool ; bêtabloquants dans l'insuffisance cardiaque (bisoprolol, carvédilol, métoprolol).

Effets indésirables Catapressan

Lors d'un arrÛt brutal du traitement, il y a un risque accru de rebond d'hypertension (notamment tachycardie).

L'utilisation intraveineuse exige une surveillance en milieu hospitalier.

L'administration intraveineuse peut entra¯ner des incidents, qui, pour aussi nets qu'ils apparaissent dans les minutes suivantes, n'en sont pas moins restÚs bÚnins et de peu d'importance chez les malades alitÚs.

Ce sont :

À         une somnolence de courte durÚe,

À         une asthÚnie souvent marquÚe,

À         une sÚcheresse de la bouche.

Les effets indÚsirables ont ÚtÚ classÚs en fonction de leur incidence en utilisant la classification suivante :

TrÞs frÚquent (? 1/10) ; frÚquent (? 1/100, < 1/10) ; peu frÚquent (? 1/1000, < 1/100) ; rare (? 1/10 000, < 1/1 000) ; trÞs rare (< 1/10 000) ; frÚquence indÚterminÚe (ne peut Ûtre estimÚe sur la base des donnÚes disponibles).

Au sein de chaque groupe de frÚquence, les effets indÚsirables doivent Ûtre prÚsentÚs suivant un ordre dÚcroissant de gravitÚ.

La plupart des effets indÚsirables sont bÚnins et transitoires.

Affections endocriniennes :

Rare : GynÚcomastie.

Affections psychiatriques

FrÚquent : DÚpression, troubles du sommeil.

Peu frÚquent : Cauchemars, hallucinations.

FrÚquence indÚterminÚe : Diminution de la libido, confusion mentale.

Affections du systÞme nerveux :

TrÞs frÚquent : Sensations vertigineuses, somnolence.

FrÚquent : CÚphalÚes.

Peu frÚquent : ParesthÚsies.

Affections oculaires :

Rare : Diminution de la sÚcrÚtion lacrymale.

Affections cardiaques :

Peu frÚquent : Bradycardie sinusale.

Rare : Bloc auriculo-ventriculaire.

FrÚquence indÚterminÚe : Brady-arythmies, palpitations.

Affections vasculaires :

TrÞs frÚquent : Hypotension orthostatique.

Peu frÚquent : PhÚnomÞne de Raynaud.

FrÚquence indÚterminÚe : PÔleur du visage.

Affections respiratoires, thoraciques et mÚdiastinales :

Rare : SÚcheresse de la muqueuse nasale.

Affections gastro-intestinales:

TrÞs frÚquent : SÚcheresse de la bouche.

FrÚquent : Constipation, nausÚes, vomissements, douleurs parotidiennes.

Rare : Pseudo-occlusion intestinale.

FrÚquence indÚterminÚe : DiarrhÚes.

Affections de la peau et du tissu sous-cutanÚ :

Peu frÚquent : Prurit, urticaire, rash.

Rare : AlopÚcie.

Affections du systÞme reproducteur :

FrÚquent : Impuissance.

Troubles gÚnÚraux et anomalies au site d'administration :

FrÚquent : AsthÚnie.

Peu frÚquent : Malaises.

Investigations :

Rare : Augmentation de la glycÚmie.

La prÚfÚrence sera accordÚe Ó la forme intramusculaire toutes les fois o¨ cela est possible, pour permettre de diminuer l'importance de ces sympt¶mes.



publicité