publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

CEFACIDAL 1 g Lyophilisat et solution pour usage parentéral (IV) Nécessaire de 1 Flacon de lyophilisat + ampoule de solvant de 5 ml

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Infectiologie - Parasitologie
principes actifs: Céfazoline
laboratoire: Bristol Myers Squibb

Lyophilisat et solution pour usage parentéral (IV)
Toutes les formes

Indication

Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de la céfazoline. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées aux infections dues aux germes définis ci-dessus comme sensibles, notamment dans leurs manifestations :
- bronchopulmonaires,
- ORL et stomatologiques,
- septicémiques,
- endocarditiques,
- génitales et urinaires,
- cutanées,
- séreuses,
- osseuses et articulaires.
En raison de la faible diffusion de la céfazoline dans le liquide céphalorachidien, cet antibiotique n'est pas indiqué dans le traitement des méningites même à germes sensibles.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.

Posologie CEFACIDAL 1 g Lyophilisat et solution pour usage parentéral (IV) Nécessaire de 1 Flacon de lyophilisat + ampoule de solvant de 5 ml

Posologie usuelle :
- Adulte : 0,50 g à 1 g toutes les 8 à 12 heures.
Cette posologie peut être augmentée en fonction de la sévérité de l'infection.
- Enfant et nourrisson de plus de 30 mois (IM) : 25 à 50 mg/kg et par 24 heures.
Cette posologie peut être augmentée en fonction de la sévérité de l'infection.
NB : la sécurité d'emploi de ce produit chez les prématurés et les nourrissons de moins d'un mois n'ayant pas été établie, il n'est pas recommandé d'utiliser la céfazoline chez ces patients.
- Insuffisants rénaux :
En cas d'insuffisance rénale, la posologie est adaptée en fonction de la clairance de la créatinine ou de la créatininémie.
Infection sévère ou très sévère :
. clairance de la créatinine 50 à 20 ml/min : dose de charge de 500 mg puis 250 mg toutes les 6 h ou 500 mg toutes les 12 h.
. clairance de la créatinine 20 à 10 ml/min : dose de charge de 500 mg puis 250 mg toutes les 12 h ou 500 mg toutes les 24 h.
. clairance de la créatinine 10 à 5 ml/min : dose de charge de 500 mg puis 250 mg toutes les 24-36 h ou 500 mg toutes les 48-72 h.
. clairance de la créatinine < 5 ml/min, sujets hémodialysés : dose de charge de 500 mg (voie IV) puis 500 mg toutes les 72 heures.
Infection légère ou peu sévère :
. clairance de la créatinine 50 à 20 ml/min : dose de charge de 500 mg puis 125 à 250 mg toutes les 12 h.
. clairance de la créatinine 20 à 10 ml/min : dose de charge de 500 mg puis 125 à 250 mg toutes les 24 h.
. clairance de la créatinine 10 à 5 ml/min : dose de charge de 500 mg puis 75 à 125 mg toutes les 24 h.
. clairance de la créatinine < 5 ml/min, sujets hémodialysés : dose de charge de 500 mg (voie IV) puis 50 à 75 mg toutes les 72 h.
Mode d'administration :
La céfazoline peut s'administrer par voie IM profonde.
Administration IM : la forme ne doit pas être utilisée chez l'enfant de moins de 30 mois (solvant au chlorhydrate de lidocaïne). Dissoudre la poudre à l'aide du solvant qui l'accompagne et injecter en IM profonde. La solution reconstituée est stable pendant 24 heures à la température ambiante. La quantité de solvant à 0,8% de lidocaïne est de 5 ml. La solution, une fois reconstituée, peut avoir une coloration jaune qui est normale.

Contre indications

Ce médicament ne doit jamais être utilisé en cas :
- d'allergie aux antibiotiques du groupe des céphalosporines.
Cette présentation contient de la lidocaïne : elle est contre-indiquée dans les cas suivants :
- allergie à la lidocaïne ou aux autres anesthésiques locaux de type amide,
- porphyries,
- bloc auriculoventriculaire non appareillé,
- choc cardiogénique,
- enfant de moins de 30 mois.
- Ne pas injecter par voie IV.

Effets indésirables Cefacidal

- Manifestations allergiques : éruptions cutanées, fièvre.
- Manifestations digestives : diarrhées, nausées, anorexie, vomissements, candidose buccale.
- Manifestations hématologiques : éosinophilie, leucopénie, thrombocytémie réversible.
- Manifestations hépatiques : élévation transitoire des transaminases (ASAT, ALAT) et des phosphatases alcalines.
- Néphrotoxicité : des altérations de la fonction rénale ont été observées avec des antibiotiques du même groupe, surtout en cas de traitement associé avec les aminosides et les diurétiques puissants.
- Douleurs au point d'injection intramusculaire avec induration possible.
Des cas exceptionnels de colite pseudomembraneuse ont été rapportés.



publicité