publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

CEFTAZIDIME TEVA 2 g

Conditionnement modifié ou retiré de la vente depuis le 01.11.2015

Médicament générique du Fortum
Classe thérapeutique: Infectiologie - Parasitologie
principes actifs: Ceftazidime
laboratoire: Teva Sante

Poudre pour solution injectable
Boîte de 1 Flacon de poudre de 2 g
Toutes les formes
16,41€* (remboursé à 65%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 17,23 €
Tous les génériques

Précautions d'emploi

MISES EN GARDE :
- La survenue de toute manifestation allergique impose l'arrêt du traitement.
- La prescription de céphalosporines nécessite un interrogatoire préalable.
- L'allergie aux pénicillines étant croisée avec celle aux céphalosporines dans 5 à 10% des cas :
. l'utilisation des céphalosporines doit être extrêmement prudente chez les patients pénicillinosensibles ; une surveillance médicale stricte est nécessaire dès la première administration,
. l'emploi des céphalosporines et des pénicillines est à proscrire formellement chez les sujets ayant des antécédents d'allergie de type immédiat aux céphalosporines.
Les réactions d'hypersensibilité (anaphylaxie) observées avec ces deux types de substances peuvent être graves et parfois fatales.
- La sélection en cours de traitement de germes résistants a été décrite, notamment pour Pseudomonas aeruginosa ou certaines entérobactéries tel Enterobacter cloacae.
PRECAUTIONS D'EMPLOI :
- Lors du traitement des méningites, la dispersion des CMI pour certains germes et la variabilité de la diffusion de la ceftazidime dans le liquide céphalorachidien d'un malade à l'autre nécessitent un contrôle de l'activité du produit par dosage dans le liquide céphalorachidien, une comparaison des taux retrouvés avec la CMI du germe isolé et l'étude du pouvoir bactéricide du liquide céphalorachidien.
- En cas d'insuffisance rénale, adapter la posologie en fonction de la clairance de la créatinine (voir posologie et mode d'administration) pour éviter les répercussions cliniques dues à des taux élevés d'antibiotique, par exemple : convulsions.
- La ceftazidime n'induit pas d'effet antabuse.
- Il est prudent de surveiller la fonction rénale en cas d'association de la ceftazidime avec des antibiotiques potentiellement néphrotoxiques (aminosides en particulier) ou à des diurétiques type furosémide.
- Ce médicament contient 50,6 mg de sodium par gramme de ceftazidime : en tenir compte chez les personnes suivant un régime hyposodé strict.
- Interactions avec les examens paracliniques :
. Une positivation du test de Coombs s'observe chez environ 5% des patients et peut interférer avec les tests de compatibilités sanguines.
. Glycosurie : il peut se produire une réaction faussement positive avec les méthodes de dosage biochimique utilisant des substances réductrices ; en revanche, il n'y a pas d'interférence avec les méthodes enzymatiques type "glucose oxydase" ou "hexokinase".
- Allaitement : le passage dans le lait maternel est faible et les quantités ingérées très inférieures aux doses thérapeutiques. En conséquence, l'allaitement est possible en cas de prise de cet antibiotique. Toutefois, interrompre l'allaitement en cas de survenue de diarrhée, de candidose ou d'éruption cutanée chez le nourrisson.

Interactions avec d'autres médicaments

- Il est prudent de surveiller la fonction rénale en cas d'association de la ceftazidime avec des antibiotiques potentiellement néphrotoxiques (aminosides en particulier) ou à des diurétiques type furosémide.
- On a montré qu'in vitro, les activités de la ceftazidime et des autres antibiotiques en association sont au moins additives. Il existe des preuves de synergie pour certaines souches testées. Cette propriété peut être importante dans le traitement des patients neutropéniques fébriles.
- Comme avec d'autres bêtalactamines, un antagonisme de la ceftazidime avec le chloramphénicol a été observé in vitro et doit être considéré en cas d'association des deux antibiotiques.
PROBLEMES PARTICULIERS DU DESEQUILIBRE DE L'INR :
De nombreux cas d'augmentation de l'activité des anticoagulants oraux ont été rapportés chez des patients recevant des antibiotiques. Le contexte infectieux ou inflammatoire marqué, l'âge et l'état général du patient apparaissent comme des facteurs de risque. Dans ces circonstances, il apparaît difficile de faire la part entre la pathologie infectieuse et son traitement dans la survenue du déséquilibre de l'INR. Cependant, certaines classes d'antibiotiques sont davantage impliquées : il s'agit notamment des fluoroquinolones, des macrolides, des cyclines, du cotrimoxazole et de certaines céphalosporines.
Il n'a pas été observé, avec la ceftazidime de modification de l'hémostase.

Grossesse et allaitement

Grossesse :
En raison du bénéfice attendu, l'utilisation de la ceftazidime peut être envisagée au cours de la grossesse si besoin. En effet, bien que les données cliniques soient insuffisantes, les données animales n'ont pas mis en évidence d'effet malformatif ou foetotoxique de la ceftazidime.
Allaitement :
Le passage dans le lait maternel est faible et les quantités ingérées très inférieures aux doses thérapeutiques. En conséquence, l'allaitement est possible en cas de prise de cet antibiotique.
Toutefois, interrompre l'allaitement en cas de survenue de diarrhée, de candidose ou d'éruption cutanée chez le nourrisson.

Effet sur la conduite de véhicules

L'attention est attirée, notamment chez les conducteurs de véhicules et les utilisateurs de machines, sur les risques de vertiges liés à ce médicament.

Comment ça marche ?

DISTRIBUTION :
- Concentrations sériques maximales :
. Après injection IM (valeurs moyennes) : le pic sérique est obtenu en 1 heure : 18 µg/ml pour 500 mg, 37 µg/ml pour 1 g.
. Après injection IV directe (concentration initiale) : 26 µg/ml pour 250 mg, 57 µg/ml pour 500 mg, 110 µg/ml pour 1 g.
. Après perfusion courte de 20 minutes : 83 µg/ml pour 1 g et 188 µg/ml pour 2 g.
Le pic sérique ne varie pas significativement après injections répétées, ce qui signifie qu'il n'existe pas d'accumulation de la ceftazidime.
Ces concentrations sériques sont supérieures pendant plus de 12 heures aux CMI90 des entérobactéries et plus de 8 heures aux CMI90 des Pseudomonas après l'injection d'une dose de 1 g par voie IM.
Après administration continue, les concentrations moyennes obtenues sont :
. chez l'enfant : 16 à 22 µg/ml pour 100 mg/kg/jour,
. chez l'adulte :
11 à 30 µg/ml pour 3 g/jour,
19 à 34 µg/ml pour 4 g/jour,
23 à 43 µg/ml pour 6 g/jour.
- La demi-vie d'élimination est de 1,8 heure en moyenne et ne varie ni avec la voie d'injection ni avec la dose quel que soit le solvant.
. Elle est allongée chez le nouveau-né de moins de 8 jours et le prématuré où elle est en moyenne de 3,1 heures.
. Elle est allongée chez l'insuffisant rénal et augmente suivant le degré de dysfonctionnement. Elle est de 25 heures dans l'anurie. La ceftazidime est épurée par hémodialyse ; sa demi-vie au cours d'une séance d'hémodialyse est de 3 heures.
- La diffusion tissulaire a été étudiée dans les sécrétions bronchiques, le liquide céphalorachidien, l'os, la bile, le péritoine, le muscle cardiaque et squelettique, le tissu cutané, l'humeur aqueuse, le liquide amniotique et le lait. La ceftazidime est retrouvée dans ces différents milieux. La dispersion des concentrations obtenues et des CMI des germes dans le liquide céphalorachidien justifie qu'il soit pratiqué des contrôles réguliers de l'activité du produit dans le traitement des méningites.
- Les concentrations de ceftazidime dans les tissus et les liquides biologiques sont les suivantes :
Tissus ou liquides : Dose et voie d'administration / Concentration moyenne / Délai entre le dosage et l'administration.
. LCR normal : 2 g IV / < 1 µg/ml / 1 h.
. LCR inflammatoire : 2 g IV / 10,6 µg/ml (0,8 à 18) / 1 h.
. Parenchyme pulmonaire : 1 g IM / 11,6 µg/g / 2 h.
. Muqueuse bronchique : 1 g IM / 7,1 µg/g / 1 h.
. Liquide pleural : 2 g IV / 28 µg/ml / 4 h.
. Liquide péritonéal : 2 g IV / 27,6 µg/ml / 1 h.
. Lymphe : 1 g IV / 24 µg/ml / 2,3 h.
. Os : 2 g IV / 28,6 µg/g / 1 h.
. Lait maternel : 2 g IV / 5,2 µg/ml / 1 h.
. Placenta : 2 g IV / 12 µg/g / 1 h.
- Le volume de distribution est de 17 L en moyenne.
- Le taux de liaison aux protéines plasmatiques est faible (inférieur à 10%).
BIOTRANSFORMATION :
La ceftazidime n'est pas métabolisée.
EXCRETION :
Par filtration glomérulaire, la ceftazidime est entièrement excrétée par le rein et l'on retrouve 88% de la dose injectée dans les urines des premières 24 heures sous forme active.

Ceftazidime Teva existe aussi sous ces formes

Ceftazidime Teva

Voir aussi les génériques de Fortum

Ceftazidime Actavis

Ceftazidime Biogaran

Ceftazidime Winthrop

Ceftazidime Teva

Ceftazidime Arrow

Ceftazidime Aguettant

Ceftazidime Mylan

Ceftazidime Kabi

Ceftazidime Sandoz

Ceftazidime Panpharma



publicité