publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

CEFUROXIME KABI 750 mg

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Zinnat
Classe thérapeutique: Infectiologie - Parasitologie
principes actifs: Céfuroxime
laboratoire: Fresenius Kabi France

Poudre pour solution injectable
Boîte de 10 Flacons de poudre de 750 mg
Toutes les formes

Indication

CEFUROXIME KABI 750 mg, poudre pour solution injectable est indiqué dans le traitement par voie parentérale des infections suivantes provoquées par des germes sensibles au céfuroxime :

· Infections respiratoires basses telles qu'exacerbations aiguës de bronchite chronique et pneumonies bactériennes ;

· Infections urinaires hautes à germes sensibles documentés.

Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.

Posologie CEFUROXIME KABI 750 mg Poudre pour solution injectable Boîte de 10 Flacons de poudre de 750 mg

Posologie usuelle :

Adolescents (âgés de 12 à 17 ans), adultes et personnes âgées

La plupart des infections répondent à un traitement par 750 mg de céfuroxime trois fois par jour.

Pour les infections plus sévères, la posologie peut être augmentée à 1,5 g trois fois par jour, en injection intraveineuse ou en perfusion intraveineuse.

Si besoin, la fréquence d'administration du céfuroxime peut être portée à 4 fois 750 mg par jour ce qui représente une dose journalière totale de 3 g ou 4 fois 1500 mg par jour ce qui représente une dose journalière totale de 6 g.

Posologie en cas d'altération de la fonction rénale chez les adolescents, adultes et personnes âgées :

Il n'est pas nécessaire de réduire la dose si la clairance de la créatinine est supérieure à 20 ml/min.

En cas d'altération importante de la fonction rénale, la posologie du céfuroxime doit être réduite selon les modalités suivantes :

Clairance de la créatinine (ml/min)

Dose de céfuroxime recommandée (mg)

Intervalle entre les administrations (en heures)

> 20

Dose usuelle

10-20

750

12

< 10

750

24

Hémofiltration artérioveineuse continue / hémodialyse

750

12

Si la clairance de la créatinine est < 10 ml/minute, il faut être particulièrement prudent et faire surveiller le traitement par un spécialiste (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi).

En cas d'insuffisance rénale sévère, il faut contrôler les taux sériques de céfuroxime.

Chez les patients sous hémodialyse, il faut administrer une dose supplémentaire de 750 mg, en injection intraveineuse ou intramusculaire, à la fin de chaque séance de dialyse.

Pour l'hémofiltration à bas débit, adopter la posologie recommandée pour l'insuffisance rénale.

Enfants

Nouveau-nés prématurés (enfants nés à moins de 36 semaines de grossesse) et à terme (âgés de 0 à 27 jours) :

L'utilisation du céfuroxime n'est pas recommandée dans ces tranches d'âge en raison d'informations insuffisantes concernant la tolérance et l'efficacité. Pendant les premières semaines de vie, la demi-vie sérique du céfuroxime peut être trois à cinq fois plus longue que chez l'adulte (voir rubrique Propriétés pharmacocinétiques).

Nourrissons (âgés de 28 jours à 23 mois) et enfants (âgés de 2 à 11 ans) :

La dose recommandée est comprise entre 30 et 100 mg/kg/jour, à fractionner en trois ou quatre doses. La plupart des infections répondent à une dose de 60 mg/kg/jour.

Nourrissons (âgés de 28 jours à 23 mois) et enfants (âgés de 2 à 11 ans) souffrant d'insuffisance rénale

Les données concernant l'utilisation du céfuroxime chez l'enfant insuffisant rénal sont insuffisantes ; cet usage n'est donc pas recommandé.

Voie d'administration :

CEFUROXIME KABI 750 mg, poudre pour solution injectable peut être administré en injection intramusculaire, en injection intraveineuse (en l'espace de 3 à 5 minutes) ou en perfusion intraveineuse (30 minutes au maximum, voir rubrique Instructions pour l'utilisation, la manipulation et l'élimination).

L'injection intramusculaire doit être réservée à des indications particulières et/ou à des situations cliniques exceptionnelles et ne doit être utilisée qu'après une évaluation du rapport bénéfice/risque. L'administration intramusculaire 3 fois par jour n'est pas recommandée.

Les doses supérieures à 750 mg de céfuroxime ne doivent pas être administrées par voie intramusculaire.

Contre indications

Hypersensibilité au céfuroxime ou à tout autre antibiotique de la classe des céphalosporines.

Antécédents de réaction d'hypersensibilité immédiate et/ou sévère à la pénicilline ou à tout antibiotique bêta-lactamine.

Effets indésirables Cefuroxime Kabi

Les effets indésirables ont été classés en fonction de leur fréquence d'apparition, définie comme suit :

Fréquent :         ≥ 1/100 à < 1/10

Peu fréquent :   ≥ 1/1000 à < 1/100

Rare :               ≥ 1/10 000 à < 1/1000

Très rare :         <1/10 000

Inconnu (ne pouvant être estimé d'après les données disponibles).

En fonction de la dose administrée et de la durée du traitement, environ 3% des patients traités sont susceptibles de présenter un ou plusieurs des effets indésirables mentionnés dans le tableau ci-après.

Fréquence

Fréquent

Peu fréquent

Rare

Très rare

Fréquence indéterminée

Appareil de l'organisme

Investigations

L'emploi du céfuroxime peut donner un résultat faussement positif au test de Coombs. Cela peut perturber les tests de compatibilité sanguine

Affections hématologiques et du système lymphatique

Eosinophilie, leucopénie, neutropénie, thrombopénie

Diminution du taux d'hémoglobine, et agranulocytose

Anémie hémolytique

Affections du système nerveux

Céphalées, sensations vertigineuses

Vertiges, agitation, nervosité, confusion

Affections gastro-intestinales

Troubles gastro-intestinaux tels que diarrhées, nausées et vomissements

Affections du rein et des voies urinaires

Augmentation des taux sériques de créatinine et d'urée, en particulier en cas d'altération de la fonction rénale (voir rubriques Posologie et mode d'administration et Mises en garde et précautions d'emploi)

Néphrite interstitielle aiguë. Néphrotoxicité. Une nécrose tubulaire rénale aiguë a été observée après l'administration de doses excessives ainsi que chez des patients âgés et en cas d'altération préexistante de la fonction rénale (voir rubriques Posologie et mode d'administration et Mises en garde et précautions d'emploi).

Affections de la peau et du tissu sous-cutané

Eruptions cutanées, urticaire, prurit

Erythème polymorphe, syndrome de Stevens-Johnson et nécrolyse épidermique toxique

Infections et infestations

Colite pseudomembraneuse.

Comme avec les autres antibiotiques, une utilisation prolongée peut conduire à des surinfections secondaires provoquées par des germes non sensibles, par exemple Candida, des entérocoques et Clostridium difficile (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi).

Troubles généraux et anomalies au site d'administration

Douleur au site d'injection après administration intramusculaire, thrombophlébite et douleur après injection intraveineuse ; une sensation de chaleur ou des nausées sont possibles après administration intraveineuse rapide

Fièvre médicamenteuse

Affections du système immunitaire

Maladie sérique

Anaphylaxie (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi)

Œdème de Quincke

Affections hépatobiliaires

Augmentation transitoires du taux des enzymes hépatiques (ASAT, ALAT et LDH) et du taux sérique de bilirubine

Ictère



publicité