publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

CELESTAMINE 0,25 mg/2 mg

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Anti-inflammatoires
principes actifs: Bétaméthasone, Dexchlorphéniramine
laboratoire: Msd France

Comprimé
Flacon de 1 Flacon de 30
Toutes les formes

Indication

· Traitement symptomatique de la rhinite allergique saisonnière ou perannuelle après échec d'un antihistaminique seul ou associé à une corticothérapie locale.

· Traitement symptomatique de courte durée (maximum 10 jours) de l'urticaire aigu.

Posologie CELESTAMINE 0,25 mg/2 mg Comprimé Flacon de 1 Flacon de 30

RESERVE A L'ADULTE ET A L'ENFANT DE PLUS DE 6 ANS.

Voie orale.

Equivalence anti-inflammatoire (équipotence) pour 5 mg de prednisone: 0,75 mg de bétaméthasone.

A titre indicatif, la posologie habituellement efficace est de:

Adulte et enfant de plus de 12 ans: 3 ou 4 comprimés par jour.

Enfant de 6 à 12 ans: 1 comprimé, matin et soir.

Il conviendra de toujours rechercher la posologie minimale efficace qui peut être abaissée jusqu'à 1 comprimé tous les 2 jours.

La durée habituelle du traitement de l'urticaire aigu ne dépassera pas 10 jours; aussi l'arrêt du traitement ne nécessite pas de décroissance.

Contre indications

Ce médicament est CONTRE-INDIQUE dans les cas suivants:

· hypersensibilité à l'un des composants;

· en raison de la présence de bétaméthasone:

o tout état infectieux,

o certaines viroses en évolution (notamment hépatites, herpès, varicelle, zona),

o états psychotiques encore non contrôlés par un traitement,

o vaccins vivants;

· en raison de la présence de dexchlorphénamine:

o risque de glaucome par fermeture de l'angle,

o risque de rétention urinaire liée à des troubles urétro-prostatiques;

· en raison du risque de fausse route dû à la forme comprimé: enfant de moins de 6 ans.

Ce médicament est GENERALEMENT DECONSEILLE:

· en cas d'allaitement ( voir rubrique Grossesse et allaitement );

· en association avec les médicaments non antiarythmiques, donnant des torsades de pointes ( voir rubrique Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions ).

Effets indésirables Celestamine

· Liés à la présence de bétaméthasone: Ils sont surtout à craindre à doses importantes ou lors d'un traitement prolongé sur plusieurs mois.

o Désordres hydro-électrolytiques: hypokaliémie, alcalose métabolique, rétention hydrosodée, hypertension artérielle, insuffisance cardiaque congestive.

o Troubles endocriniens et métaboliques: syndrome de Cushing iatrogène, inertie de la sécrétion d'A.C.T.H., atrophie corticosurrénalienne parfois définitive, diminution de la tolérance au glucose, révélation d'un diabète latent, arrêt de la croissance chez l'enfant, irrégularités menstruelles.

o Troubles musculosquelettiques: atrophie musculaire précédée par une faiblesse musculaire (augmentation du catabolisme protidique), ostéoporose, fractures pathologiques en particulier tassements vertébraux, ostéonécrose aseptique des têtes fémorales.

o Troubles digestifs: ulcères gastroduodénaux, ulcération du grêle, perforations et hémorragie digestive, des pancréatites aiguës ont été signalées, surtout chez l'enfant.

o Troubles cutanés: acné, purpura, ecchymose, hypertrichose, retard de cicatrisation.

o Troubles neuropsychiques:

§ fréquemment: euphorie, insomnie, excitation;

§ rarement: accès d'allure maniaque, états confusionnels ou confuso-oniriques, convulsions (voie générale ou intrathécale).

§ état dépressif à l'arrêt du traitement.

o Troubles oculaires: certaines formes de glaucome et de cataracte.

· Liés à la présence de dexchlorphénamine: Les caractéristiques pharmacologiques de la molécule sont à l'origine d'effets indésirables d'inégale intensité et liés ou non à la dose ( voir rubrique Propriétés pharmacodynamiques ):

o Effets neurovégétatifs:

§ sédation ou somnolence, plus marquée en début de traitement,

§ effets anticholinergiques à type de sécheresse des muqueuses, constipation, troubles de l'accommodation, mydriase, palpitations cardiaques, risque de rétention urinaire,

§ hypotension orthostatique,

§ troubles de l'équilibre, vertiges, baisse de la mémoire ou de la concentration, plus fréquents chez le sujet âgé,

§ incoordination motrice, tremblements,

§ confusion mentale, hallucinations,

§ agitation, nervosité, insomnie (notamment chez le nouveau-né);

o Réactions de sensibilisation:

§ érythèmes, eczéma, prurit, purpura, urticaire éventuellement géante,

§ oedème, plus rarement oedème de Quincke,

§ choc anaphylactique;

· Effets hématologiques:

o leucopénie, neutropénie,

o thrombocytopénie,

o anémie hémolytique.



publicité