publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

VALDA RHUME

Conditionnement modifié ou retiré de la vente depuis le 08.03.2010

Médicament générique du Classe thérapeutique: Oto-rhino-laryngologie
principes actifs: Paracétamol, Pseudoéphédrine, Acide ascorbique (E300)
laboratoire: Glaxosmithkline Sante GP

Comprimé pelliculé
Boîte de 18
Toutes les formes

Indication

Ce médicament est indiqué dans le traitement au cours des rhumes de l'adulte (à partir de 15 ans) :
- de la sensation de nez bouché,
- des maux de tête et/ou fièvre.

Posologie VALDA RHUME Comprimé pelliculé Boîte de 18

Posologie :
Réservé à l'adulte à partir de 15 ans.
2 comprimés par prise, 3 fois par jour : soit 6 comprimés par jour, ce qui correspond à 1,5 g de paracétamol par jour.
Fréquence d'administration :
L'intervalle entre les prises sera au minimum de 4 heures.
Durée du traitement :
La durée maximale du traitement est de 5 jours.
Insuffisance rénale :
En cas d'insuffisance rénale sévère (clairance à la créatinine inférieure à 10 ml/min), l'intervalle entre 2 prises sera au minimum de 8 heures.
Mode d'administration :
Voie orale.

Contre indications

CONTRE-INDIQUE :
- Ce médicament est contre-indiqué dans les situations suivantes :
. en cas d'hypersensibilité à l'un des constituants du produit,
. chez l'enfant de moins de 15 ans,
. si vous avez présenté un accident vasculaire cérébral,
. en cas d'hypertension artérielle sévère ou mal équilibrée par le traitement,
. en cas d'antécédents d'accident vasculaire cérébral ou de facteurs de risque susceptibles de favoriser la survenue d'accident vasculaire cérébral, en raison de l'activité sympathomimétique alpha du vasoconstricteur,
. en cas d'insuffisance coronarienne sévère,
. en cas de risque de glaucome par fermeture de l'angle,
. en cas de risque de rétention urinaire liée à des troubles urétroprostatiques,
. en cas d'antécédents de convulsions,
. en cas d'insuffisance hépatocellulaire en raison de la présence de paracétamol,
. en cas d'allaitement : la pseudoéphédrine passe dans le lait maternel. Compte tenu des possibles effets cardiovasculaires et neurologiques des vasoconstricteurs, la prise de ce médicament est contre-indiquée pendant l'allaitement,
. en association avec les autres sympathomimétiques indirects (éphédrine, méthylphénidate, phényléphrine), avec les IMAO non sélectifs (iproniazide, nialamide), avec les sympathomimétiques alphas (voies orale et/ou nasale) (étiléfrine, midodrine, naphazoline, oxymétazoline, phényléphrine, synéphrine, tétryzoline, tuaminoheptane, tymazoline) (voir rubrique interactions),
- En raison de la présence de lactose : ce médicament est contre-indiqué en cas de galactosémie congénitale, de syndrome de malabsorption du glucose et du galactose ou de déficit en lactase.
DECONSEILLE :
- Ce médicament NE DOIT GENERALEMENT PAS ETRE UTILISE pendant la grossesse : il n'y a pas de données fiables de tératogenèse chez l'animal. En clinique, les études épidémiologiques n'ont pas mis en évidence d'effet malformatif lié à l'utilisation de la pseudoéphédrine. Cependant, par mesure de prudence et compte tenu des puissantes propriétés vasoconstrictrices de ce médicament, son utilisation est déconseillée pendant la grossesse.
- La prise concomitante de ce médicament avec les IMAO-A sélectifs (moclobémide, toloxatone), le linézolide, les alcaloïdes de l'ergot de seigle dopaminergiques (bromocriptine, cabergoline, lisuride, pergolide), les alcaloïdes de l'ergot de seigle vasoconstricteurs (dihydroergotamine, ergotamine, méthylergométrine, méthysergide) est déconseillée (voir rubrique interactions).

Effets indésirables Valda Rhume

- Liés à la présence de pseudoéphédrine :
. céphalées,
. palpitations, tachycardie, poussée hypertensive,
. sueurs,
. crise de glaucome par fermeture de l'angle,
. troubles urinaires (dysurie, rétention), en particulier en cas de troubles urétroprostatiques,
. anxiété, insomnie,
. sécheresse buccale, nausées, vomissements.
Ont été décrits, en particulier chez l'enfant après administration de vasoconstricteurs :
. convulsions,
. hallucinations,
. agitation, troubles du comportement et insomnie.
Une fièvre, un surdosage, une association médicamenteuse susceptible de diminuer le seuil épileptogène ou de contribuer à un surdosage ont souvent été retrouvés et semblent prédisposer à la survenue de ces effets (voir rubrique contre-indications et mises en garde).
Exceptionnellement, des accidents vasculaires cérébraux hémorragiques sont survenus chez des patients ayant utilisé des spécialités contenant de la pseudoéphédrine. Ces accidents vasculaires cérébraux sont notamment survenus en cas de surdosage, de mésusage et/ou chez des patients présentant des facteurs de risques vasculaires.
- Liés à la présence de paracétamol :
. quelques rares cas de réactions d'hypersensibilité à type de choc anaphylactique, oedème de Quincke, érythème, urticaire, rash cutané ont été rapportés. Leur survenue impose l'arrêt définitif de ce médicament et des médicaments apparentés.
. de très exceptionnels cas de thrombopénie, leucopénie et neutropénie ont été signalés.

Valda Rhume existe aussi sous ces formes

Valda Rhume



publicité