publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

CILOXAN 0,3 %

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Ophtalmologie
principes actifs: Ciprofloxacine
laboratoire: Alcon

Pommade ophtalmique
Tube de 3,5 g
Toutes les formes
4,45€* (remboursé à 65%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 5,27 €

Indication

Adultes et enfants à partir de l'âge de 1 an

Traitement antibactérien local des infections oculaires sévères (conjonctivites sévères, kératites, ulcères cornéens et abcès de cornée) dues à des germes sensibles à la ciprofloxacine.

Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.

Posologie CILOXAN 0,3 % Pommade ophtalmique Tube de 3,5 g

Posologie

Adultes et enfants à partir de l'âge de 1 an :

· Abcès cornéens : appliquer un ruban de 1, 25 cm dans le cul-de-sac conjonctival de l'oeil toutes les 1 ou 2 heures, même pendant la nuit, pendant 2 jours, puis toutes les 4 heures pendant les 12 jours suivants.

· Conjonctivites, kératites, ulcères cornéens : appliquer un ruban de 1, 25 cm dans le cul-de-sac conjonctival trois fois par jour pendant 2 jours, puis 2 fois par jour pendant les 5 jours suivants.

Les schémas posologiques peuvent être adaptés selon l'appréciation du médecin.

Chez le sujet âgé :

Aucune adaptation posologique n'est nécessaire.

Mode d'administration

Voie ophtalmique.

Contre indications

Ce médicament  NE DOIT JAMAIS ETRE UTILISE en cas de :

· hypersensibilité à la ciprofloxacine ou à un autre médicament de la famille des quinolones,

· hypersensibilité à l'un des excipients de cette pommade,

· allaitement (voir rubrique   Grossesse et allaitement).

Effets indésirables Ciloxan

Lors des études cliniques réalisées avec cette pommade ophtalmique, les signes et symptômes suivants liés au traitement ont été rapportés :

Fréquents

Oculaires

Précipité blanc (3 %) et gêne oculaire (démangeaisons et brûlures transitoires après application) (1,4 %). Chez les patients avec ulcère cornéen ou nécessitant une administration fréquente du médicament, des précipités blancs ont été observés mais ceux-ci disparaissent malgré la poursuite du traitement par cette pommade ophtalmique. Le précipité n'empêche pas de continuer l'application de cette pommade ophtalmique et n'entrave pas le processus clinique de guérison.

Peu fréquents

Oculaires

Vision floue (0,8 %), hyperhémie (0,7 %), prurit (0,6 %), baisse de l'acuité visuelle (0,6 %), douleur (0,6 %), larmoiements (0,4 %) et photophobie (0,3 %).

Troubles sensoriels

Modification du goût (goût métallique) (0,5 %).

Cutanés

Dermatite (0,2 %).

Très rarement

Avec les fluoroquinolones administrées localement, éruption cutanée (généralisée), épidermolyse toxique, dermatite exfoliative, syndrome de Stevens-Johnson et urticaire.

Population pédiatrique

La sécurité d'emploi et l'efficacité de cette  pommade ophtalmique ont été évaluées chez 103 enfants âgés de 1 à 12 ans. Aucune réaction indésirable grave n'a été observée chez ces patients.



publicité