publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

CIMETIDINE G GAM 200 mg

Conditionnement modifié ou retiré de la vente depuis le 07.09.2006

Médicament générique du Tagamet
Classe thérapeutique: Gastro-Entéro-Hépatologie
principes actifs: Cimétidine
laboratoire: Ggam

Comprimé pelliculé
Boîte de 50
Toutes les formes
10,61€* (remboursé à 65%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 11,43 €
Tous les génériques

Indication

- Ulcère gastrique ou duodénal évolutif.
- Traitement d'entretien de l'ulcère duodénal chez les patients non infectés par Helicobacter pylori ou chez qui l'éradication n'a pas été possible.
- Traitement de l'oesophagite secondaire au reflux gastro-oesophagien.
- Traitement symptomatique du reflux gastro-oesophagien lorsque les règles hygiénodiététiques ne se sont pas montrées efficaces.
- Syndrome de Zollinger-Ellison.

Posologie CIMETIDINE G GAM 200 mg Comprimé pelliculé Boîte de 50

- Adultes :
. Pour le traitement de la maladie ulcéreuse gastroduodénale, la dose est :
. soit de 400 mg au petit-déjeuner et 400 mg au coucher,
. soit de 800 mg au coucher.
Le traitement doit être poursuivi 4 à 6 semaines même si une amélioration symptomatique est observée avant ce délai.
. Pour le traitement de l'oesophagite, la dose quotidienne est de 800 mg à 1,6 g selon la gravité des lésions.
Le traitement doit être poursuivi 4 à 8 semaines même si une amélioration est observée avant ce délai, et peut éventuellement être poursuivi jusqu'à 12 semaines.
. Pour le traitement symptomatique du reflux gastro-oesophagien, la posologie est de 200 mg au moment des brûlures et/ou des régurgitations, avec un maximum de 3 prises par jour et sur une période n'excédant pas 2 semaines.
. Pour le traitement d'entretien d'un ulcère duodénal, la posologie est de 400 mg par jour au coucher.
. Pour le traitement d'un syndrome de Zollinger-Ellison, la dose peut être augmentée, si nécessaire, jusqu'à 2 g par jour.
- Enfants de plus de 6 ans :
Pour le traitement de la maladie ulcéreuse gastroduodénale et de l'oesophagite : 20 à 25 mg/kg/jour.
Les doses journalières sont à répartir en 2 à 3 prises.
- Cas particuliers :
. En cas d'insuffisance rénale, il convient de réduire la posologie en fonction de la clairance de la créatinine :
. 0 à 15 ml/min : 200 mg toutes les 12 heures,
. 15 à 30 ml/min : 200 mg toutes les 8 heures,
. 30 à 50 ml/min : 200 mg toutes les 6 heures,
La cimétidine étant hémodialysable, il est recommandé de l'administrer à la fin de l'hémodialyse.
. En cas d'insuffisance hépatique sévère, il est préférable de réduire la dose avec un maximum de 600 mg/jour.

Contre indications

CONTRE-INDIQUE :
Hypersensibilité connue à la cimétidine.
DECONSEILLE :
- La prise de ce médicament est généralement déconseillée en association avec la phénytoïne (voir interactions).
- Allaitement : en cas d'allaitement ou de désir d'allaitement et compte tenu du passage de la cimétidine dans le lait maternel, par mesure de précaution, il convient de ne pas utiliser ce médicament chez la femme qui allaite.

Effets indésirables Cimetidine G Gam

- Quelques cas de diarrhée, douleurs musculaires, étourdissements, éruptions cutanées, états fébriles ont été signalés.
- Ont également été rapportés, réversibles à l'arrêt du traitement :
. des gynécomasties et galactorrhées,
. des états confusionnels spécialement chez les sujets âgés et en cas d'insuffisance rénale sévère,
. de rares cas de bradycardie sinusale (surtout par voie injectable),
. de rares cas d'hépatite, de néphrite interstitielle, de pancréatite et de réaction de type anaphylactique,
. une élévation transitoire des transaminases,
. une augmentation légère de la créatininémie,
. une diminution des leucocytes et des cas d'agranulocytose (environ 3 par million de malades traités par la cimétidine) chez des patients généralement dans un état grave et recevant par ailleurs d'autres médicaments réputés avoir cet effet,
. une diminution des plaquettes (environ 3 par million de malades traités par la cimétidine) et de rares cas d'anémie aplasique.
- Liés à la présence de glycérol : possibilité de céphalée, de gastralgie et de diarrhée.



publicité