publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
16/10/2017

CISATRACURIUM SANDOZ 2 mg/ml solution injectable/pour perfusion boîte de 5 ampoules de 10 ml

Conditionnement modifié ou retiré de la vente depuis le 01.07.2017

Médicament générique du Classe thérapeutique: Anesthésie, réanimation, antalgiques
principes actifs: Cisatracurium
laboratoire: Sandoz

Solution injectable IV ou pour perfusion
Toutes les formes

Indication

CISATRACURIUM SANDOZ est indiqué chez l'adulte et l'enfant à partir d'un mois au cours des interventions chirurgicales et autres procédures ainsi qu'en unité de soins intensifs.. Il peut être utilisé comme adjuvant de l'anesthésie générale ou de la sédation en unité de soins intensifs (USI) afin de relaxer les muscles squelettiques et  faciliter l'intubation endotrachéale et la ventilation mécanique.

Posologie CISATRACURIUM SANDOZ 2 mg/ml solution injectable/pour perfusion boîte de 5 ampoules de 10 ml

CISATRACURIUM SANDOZ est indiqué chez l'adulte et l'enfant à partir d'un mois au cours des interventions chirurgicales et autres procédures ainsi qu'en unité de soins intensifs.. Il peut être utilisé comme adjuvant de l'anesthésie générale ou de la sédation en unité de soins intensifs (USI) afin de relaxer les muscles squelettiques et  faciliter l'intubation endotrachéale et la ventilation mécanique.

Contre indications

Hypersensibilité au cisatracurium, à l'atracurium ou à l'acide benzènesulfonique.

Effets indésirables Cisatracurium Sandoz

La fréquence des effets indésirables est classée selon les catégories suivantes :

·         Très fréquent : ≥1/10

·         Fréquent : ≥1/100 à < 1/10

·         Peu fréquent : ≥1/1 000 à < 1/100

·         Rare : ≥1/10 000 to <1/1 000

·         Très rare : <1/10, 000

·         Fréquence indéterminée : ne peut être estimée sur la base des données disponibles.

Affections du système immunitaire

Très rare : réactions anaphylactiques.

Des réactions anaphylactiques plus ou moins sévères ont été observées après l'administration d'agents curarisants. Très rarement ces réactions anaphylactiques ont été rapportées chez des patients ayant reçu du cisatracurium en association avec un ou plusieurs produits anesthésiques.

Affections cardiaques

Fréquent : bradycardie.

Affections vasculaires

Fréquent : hypotension.

Peu fréquent : rougeur cutanée.

Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales

Peu fréquent : bronchospasme

Affections de la peau et du tissu sous-cutané

Peu fréquent : éruption cutanée.

Affections musculo-squelettiques et systémiques

Très rare : myopathie, faiblesse musculaire.

Des cas de faiblesse musculaire et/ou de myopathie ont été rapportés à la suite de l'administration prolongée de myorelaxants chez des patients en état grave en USI. La plupart de ces patients recevaient une corticothérapie concomitante. Ces événements ont été rarement rapportés en association au cisatracurium, et aucune relation de causalité n'a été établie.



publicité