publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

CISPLATINE MERCK 25 mg

Conditionnement modifié ou retiré de la vente depuis le 01.12.2005

Médicament générique du Classe thérapeutique: Cancérologie et hématologie
principes actifs: Cisplatine
laboratoire: Merck Generiques

Poudre pour solution injectable
Boîte de 1 Flacon de poudre de 25 mg
Toutes les formes

Précautions d'emploi

MISES EN GARDE :
Afin de réduire le risque d'insuffisance rénale (voir effets indésirables), il est essentiel de maintenir une diurèse au moins égale à 3 litres par 24 heures. Une hyperhydratation doit être instituée 24 heures avant la première injection et poursuivie tant que dure l'administration du produit ; pendant les 24 heures suivantes, une diurèse correcte doit être maintenue (voir mode d'emploi et posologie).
Cet objectif, compte tenu de la fréquence des vomissements après administration du produit, justifie le recours à des perfusions intraveineuses sous forme de soluté isotonique de chlorure de sodium et éventuellement de mannitol et/ou l'administration de furosémide.
PRECAUTIONS D'EMPLOI :
- Les examens suivants devront être pratiqués avant le début du traitement et avant chaque cure ultérieure : étude de la fonction rénale (créatininémie et/ou clairance de la créatinine), étude de la fonction hépatique, numération et formule sanguine, surveillance de l'ionogramme, particulièrement le magnésium, le calcium et le potassium.
- Un audiogramme et un examen neurologique doivent être réalisés avant traitement et périodiquement.

Grossesse et allaitement

(Voir contre-indications).

Effet sur la conduite de véhicules

Moins du fait des effets secondaires indésirables du cisplatine, que de ceux des traitements anti-émétiques indispensables, la capacité de conduire des véhicules ou d'utiliser des machines peut être affectée notamment dans les 24 heures suivant le traitement.

Comment ça marche ?

Le cisplatine est fortement lié de façon presque irréversible de 90 à 91% aux protéines plasmatiques.
- La disparition plasmatique du platine libre est biphasique avec une demi-vie initiale de 26 à 30 minutes et une demi-vie d'élimination de 50 à 60 minutes.
- La disparition plasmatique du platine lié aux protéines plasmatiques est biphasique avec une demi-vie initiale de 30 à 50 minutes et une demi-vie d'élimination de 58 à 73 heures.
- Chez le sujet à fonction rénale normale, les taux de platine libre circulant deviennent négligeables 4 à 6 heures après la fin de l'administration.
- L'élimination est essentiellement urinaire, se fait par filtration glomérulaire et excrétion tubulaire. Elle est rapide (quelques heures) pour le platine libre et beaucoup plus lente pour le platine lié.
Le cisplatine se distribue rapidement dans la plupart des organes à l'exception du tissu cérébral.



publicité