publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

CITRATE DE GALLIUM AMERSHAM 37 MBq/mL

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Produits diagnostiques ou autres produits thérapeutiques
principes actifs: Gallium citrate [67Ga]
laboratoire: GE Healthcare Sas

Solution injectable IV
Boîte de 1 Flacon de 10 ml
Toutes les formes

Indication

1. Visualisation et/ou localisation non spécifique de tumeurs :
La scintigraphie au citrate de gallium [67Ga] est utilisée, en conjonction avec d'autres méthodes d'imagerie, pour la mise en évidence et le suivi de lymphomes malins hodgkiniens ou non hodgkiniens. Elle peut être utilisée pour évaluer la réponse à une chimiothérapie.
La scintigraphie au gallium-67 peut être utile au diagnostic de cancer bronchique et à l'évaluation de son extension médiastinale. Elle a été également proposée pour évaluer la dissémination d'autres tumeurs malignes primitives.
2. Localisation de lésions inflammatoires :
La scintigraphie au citrate de gallium [67Ga] peut être utilisée pour le diagnostic d'affections inflammatoires particulières, notamment celles affectant le poumon, telles que la sarcoïdose et les infections opportunistes à Pneumocystis carinii. Lors de sarcoïdose et de maladie pulmonaire interstitielle, l'intensité de la fixation dépend de la gravité de la maladie.
La scintigraphie au citrate gallium [67Ga] peut être également utilisée pour mettre en évidence et localiser les lésions inflammatoires extra-pulmonaires, comme les adénopathies tuberculeuses, ou pour explorer une fièvre d'origine inconnue. La mise en évidence des sites inflammatoires ne permet pas de diagnostic étiologique de façon spécifique. Des biopsies ou d'autres techniques d'imagerie sont nécessaires pour confirmer et compléter l'information.

Posologie CITRATE DE GALLIUM AMERSHAM 37 MBq/mL Solution injectable IV Boîte de 1 Flacon de 10 ml

- Chez l'adulte et la personne âgée, l'activité recommandée est comprise entre 74 et 185 MBq. Une activité de 37 MBq peut être appropriée pour le suivi des patients atteints de maladie pulmonaire interstitielle. En tomoscintigraphie, de plus fortes activités (jusqu'à 260 MBq) peuvent être nécessaires pour visualiser des tumeurs telles que les lymphomes médiastinaux.
- Chez l'enfant, l'expérience clinique est limitée. Lorsqu'aucune autre méthode de diagnostic non-irradiante n'est disponible, la scintigraphie au citrate de gallium [67Ga] peut être utilisée en adaptant l'activité à la masse corporelle. Une activité de 1,85 MBq par kg de masse corporelle est recommandée.
- La solution de citrate de gallium [67Ga] ne doit être injectée que par voie intraveineuse. La scintigraphie peut être réalisée à 24 et à 92 heures après l'injection, bien qu'il soit préférable de l'effectuer le deuxième ou le troisième jour, pour la recherche des tumeurs. Pour la recherche de lésions inflammatoires, la scintigraphie précoce est réalisée dès la quatrième heure suivant l'injection.

Contre indications

- Grossesse : les examens utilisant des radionucléides chez la femme enceinte entraînent également l'irradiation du foetus. L'utilisation de gallium-67 n'est pas indiquée pendant la grossesse, bien qu'elle puisse se justifier dans des circonstances exceptionnelles telles qu'une néoplasie curable nécessitant une chimio ou une radiothérapie conventionnelle dont le potentiel tératogène est évident. Dans ce cas, une attention toute particulière doit être portée à la dosimétrie. En particulier, les risques potentiels encourus par la mère et le foetus doivent être évalués. Par exemple, la dose absorbée par l'utérus chez une femme enceinte de 15 ans (de 70 kg) a été estimée à environ 19 mGy après l'administration d'une activité de 185 MBq.
- Allaitement : avant d'administrer un produit radiopharmaceutique à une femme en période d'allaitement, il faut envisager si on peut retarder raisonnablement l'examen jusqu'à la fin de l'allaitement ou s'assurer, dans le cas contraire, que la méthode d'exploration mettant en oeuvre un radiopharmaceutique est la plus appropriée, compte tenu du passage de la radioactivité dans le lait. Si l'administration en est indispensable, l'allaitement doit être arrêté.

Effets indésirables Citrate de Gallium Amersham

- Pour tout patient, l'exposition aux radiations ionisantes doit être justifiée par le bénéfice diagnostique attendu. La radioactivité administrée doit être telle que l'irradiation qui en découle soit aussi faible que possible en gardant à l'esprit la nécessité d'obtenir le diagnostic requis.
- L'exposition aux radiations ionisantes peut potentiellement induire des cancers ou développer des déficiences héréditaires. L'expérience montre que, pour ce qui est des examens diagnostiques en médecine nucléaire, la fréquence de ces effets indésirables est très faible en raison des faibles activités utilisées.
- Pour la plupart des examens de médecine nucléaire, la dose de radiations délivrée (EDE : équivalent de dose efficace) est inférieure à 20 mSv. L'utilisation de plus fortes activités se justifie dans certaines circonstances cliniques.
- L'administration intraveineuse de citrate de gallium [67Ga] peut provoquer des réactions de nature anaphylactique (incidence de 1 à 5 sur 100000 administrations). Les symptômes sont généralement bénins et sont caractérisés par une sensation de chaleur, un érythème cutané, un prurit et/ou de l'urticaire.

Citrate de Gallium Amersham existe aussi sous ces formes

Citrate de Gallium Amersham



publicité