publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

CLARINASE REPETABS 50 mg/120 mg

Conditionnement modifié ou retiré de la vente depuis le 05.06.2008

Médicament générique du Classe thérapeutique: Oto-rhino-laryngologie
principes actifs: Loratadine, Pseudoéphédrine
laboratoire: Schering-Plough

Comprimé enrobé à libération répétée
Etui de 14
Toutes les formes

Indication

CLARINASE REPETABS 5 mg/120 mg, comprimé enrobé à libération modifiée est indiqué dans le traitement symptomatique de la rhinite allergique saisonnière, lorsque celle-ci s'accompagne de congestion nasale.

Posologie CLARINASE REPETABS 50 mg/120 mg Comprimé enrobé à libération répétée Etui de 14

- Adultes et enfants de plus de 12 ans : 1 comprimé CLARINASE REPETABS 5 mg/120 mg, deux fois par jour pris avec un verre d'eau.
Le comprimé doit être avalé en entier (sans le broyer, le casser ou le mâcher). Le comprimé peut être pris indifféremment par rapport au moment des repas.
CLARINASE REPETABS ne doit pas être administré chez les enfants de moins de 12 ans car l'efficacité et l'innocuité dans cette population n'ont pas été établies.
- La durée du traitement devra être la plus courte possible. Le traitement ne devra pas être poursuivi après que les symptômes ont disparu. Il est recommandé de limiter le traitement à environ 10 jours car l'activité de la pseudoéphédrine en administration chronique diminue au cours du temps. Lorsque la congestion au niveau de la muqueuse des voies respiratoires supérieures est diminuée, le traitement peut être poursuivi, si nécessaire, avec un antihistaminique seul.
- L'association fixe ne doit pas être administrée aux sujets âgés de plus de 60 ans ou en cas d'insuffisance rénale ou hépatique (voir rubrique mises en garde et précautions d'emploi).

Contre indications

CONTRE-INDIQUE :
CLARINASE REPETABS est contre-indiqué en cas d'hypersensibilité ou d'idiosyncrasie à la loratadine, à la pseudoéphédrine, à l'un des excipients du médicament ou à des substances adrénergiques.
EN RAISON DE LA PRESENCE DE PSEUDOEPHEDRINE dans CLARINASE REPETABS, ce médicament est également contre-indiqué :
- chez les patients recevant un traitement par inhibiteur de la mono-amine-oxydase (IMAO) et dans les 2 semaines qui suivent l'arrêt d'un tel traitement :
- en cas de :
. glaucome par fermeture de l'angle,
. rétention urinaire,
. maladies cardiovasculaires telles que cardiopathie ischémique, tachyarythmie ou hypertension artérielle sévère,
. hyperthyroïdie,
. antécédent d'accident vasculaire cérébral hémorragique ou en cas de facteurs de risque pouvant accroître le risque d'accident vasculaire cérébral hémorragique, en raison de l'activité alphamimétique du vasoconstricteur,
. en association avec des vasoconstricteurs tels que la bromocriptine, le pergolide, le lisuride, la cabergoline, l'ergotamine, la dihydroergotamine et tout autre décongestionnant utilisé comme décongestionnant nasal, par voie orale ou nasale (phénylpropanolamine, phényléphrine, éphédrine...).
- CLARINASE REPETABS, comprimé enrobé à libération modifiée ne doit pas être utilisé lors de la grossesse : les études animales n'ont pas révélé d'effet tératogène de la loratadine. L'innocuité de CLARINASE REPETABS au cours de la grossesse n'a pas été établie. L'administration de pseudoéphédrine diminue le débit sanguin utérin de la mère. L'utilisation de CLARINASE REPETABS est contre-indiquée pendant la grossesse.
- CLARINASE REPETABS ne doit pas être administré chez les enfants de moins de 12 ans car l'efficacité et l'innocuité dans cette population n'ont pas été établies.
- Chez les patients de 60 ans ou plus, les sympathomimétiques sont plus susceptibles de provoquer des effets indésirables. L'innocuité et l'efficacité de l'association dans cette population n'ont pas été établies et les données sont insuffisantes pour pouvoir recommander une dose adaptée. Par conséquent, l'association fixe ne doit pas être utilisée chez les patients âgés de 60 ans ou plus.
- Insuffisance rénale et hépatique : l'innocuité et l'efficacité de l'association n'ont pas été établies chez les patients présentant une insuffisance rénale ou hépatique, et les données sont insuffisantes pour pouvoir recommander une dose adaptée. Par conséquent, l'association fixe ne doit pas être utilisée chez les patients présentant une insuffisance rénale ou hépatique.
- En raison de la présence de saccharose, ce médicament est contre-indiqué en cas d'intolérance au fructose, de syndrome de malabsorption du glucose et du galactose, ou de déficit en sucrase-isomaltase.
- En raison de la présence de lactose, ce médicament n'est pas recommandé en cas de galactosémie congénitale, de syndrome de malabsorption du glucose et du galactose ou de déficit en lactase.
DECONSEILLE :
- Allaitement : CLARINASE REPETABS est excrété dans le lait maternel, par conséquent l'utilisation de CLARINASE REPETABS n'est pas recommandée chez les femmes allaitant.
- Les associations avec les substances suivantes ne sont pas recommandées : bromocriptine, cabergoline, lisuride, pergolide ; dihydroergotamine, ergotamine, méthylergométrine (vasoconstricteurs dopaminergiques) ; linézolide ; autres vasoconstricteurs utilisés comme décongestionnant nasal, par voie orale ou nasale (phénylpropanolamine, phényléphrine, éphédrine...) ; anti-acides, kaolin.

Effets indésirables Clarinase Repetabs

- Effets secondaires rapportés pendant les essais cliniques avec une fréquence supérieure à celle observée sous placebo avec le comprimé enrobé à libération modifiée à la dose de 5 mg/120 mg :
. Troubles du métabolisme et de la nutrition :
Fréquent (> 1/100, < 1/10) : Sensation de soif.
. Affections psychiatriques :
Très fréquent (> 1/10) : Insomnie.
Fréquent (> 1/100, < 1/10) : Nervosité, somnolence, dépression, agitation, anorexie.
. Affections du système nerveux (périphérique et central) :
Fréquent (> 1/100, < 1/10) : Vertiges.
Peu fréquent (> 1/1000, < 1/100) : Confusion, tremblements.
. Affections du système nerveux autonome :
Très fréquent (> 1/10) : Bouche sèche.
Peu fréquent (> 1/1000, < 1/100) : Sudation accrue, bouffées de chaleur, modification du goût.
- Affections oculaires :
Peu fréquent (> 1/1000, < 1/100) : Larmoiement.
- Affections de l'oreille et du labyrinthe :
Peu fréquent (> 1/1000, < 1/100) : Tinnitus.
- Affections cardiaques :
Fréquent (> 1/100, < 1/10) : Tachycardie.
Peu fréquent (> 1/1000, < 1/100) : Palpitations.
- Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales :
Fréquent (> 1/100, < 1/10) : Pharyngite, rhinite.
Peu fréquent (> 1/1000, < 1/100) : Epistaxis.
. Affections gastro-intestinales :
Fréquent (> 1/100, < 1/10) : Constipation, nausées.
. Affections du rein et des voies urinaires :
Peu fréquent (> 1/1000, < 1/100) : Pollakiurie, dysurie.
. Affections de la peau et du tissu sous-cutané :
Peu fréquent (> 1/1000, < 1/100) : Prurit.
. Troubles généraux :
Fréquent (> 1/100, < 1/10) : Céphalées, fatigue.
- Les autres effets indésirables très rarement rapportés depuis la commercialisation sont listés ci-dessous :
. Affections du système immunitaire : Anaphylaxie.
. Affections du système nerveux : Vertiges.
. Affections vasculaires : Hypertension.
. Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales : Toux, bronchospasme.
. Affections hépatobiliaires : Anomalies des fonctions hépatiques.
. Affections du rein et des voies urinaires : Rétention urinaire.
. Affections de la peau et du tissu sous-cutané : Alopécie.
- D'autres effets indésirables qui n'ont été rapportés que pour la loratadine au cours d'essais cliniques et pendant la commercialisation incluent une augmentation de l'appétit, des rashs et une gastrite.

Clarinase Repetabs existe aussi sous ces formes

Clarinase Repetabs



publicité