publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

CLARITHROMYCINE PFIZER 250 mg

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Infectiologie - Parasitologie
principes actifs: Clarithromycine
laboratoire: Pfizer Holding France

Comprimé pelliculé
Boîte de 10
Toutes les formes
5,82€* (remboursé à 65%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 6,64 €

Indication

Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation approprié des antibactériens.

CLARITHROMYCINE PFIZER est indiqué chez l'adulte et chez l'enfant à partir de 12 ans.

CLARITHROMYCINE PFIZER est indiqué dans le traitement des infections suivantes provoquées par des germes sensibles à la clarithromycine (voir rubriques Mises en garde et précautions d'emploi et Propriétés pharmacodynamiques):

· Angines bactériennes.

· Pneumonies communautaires légères à modérées.

· Sinusites bactériennes aiguës (après diagnostic approprié).

· Exacerbations aiguës de bronchites chroniques.

· Infections de la peau et des tissus mous, de gravité légère à modérée.

· En association à un autre traitement antibactérien, et à un anti-sécrétoire en vue de l'éradication de Helicobacter pylori chez les adultes présentant une maladie ulcéreuse gastro-duodénale (voir rubrique Posologie et mode d'administration).

Posologie CLARITHROMYCINE PFIZER 250 mg Comprimé pelliculé Boîte de 10

Posologie

Le dosage de clarithromycine dépend du type d'infection et de sa gravité et doit être déterminé au cas par cas par un médecin.

Chez l'adulte et l'adolescent :

· Posologie usuelle: la dose quotidienne est 250 mg deux fois par jour (une le matin et une le soir).

· Traitement à posologie élevée (infections sévères): la dose usuelle peut être augmentée jusqu'à 500 mg deux fois par jour pour les infections sévères.

· Eradication de Helicobacter pylori chez les adultes:

o Chez les patients ayant un ulcère gastro-duodénal causé par l'Helicobacter pylori, 500 mg de CLARITHROMYCINE PFIZER deux fois par jour est recommandée. Le traitement doit être en accord avec les recommandations nationales disponibles concernant l'éradication de Helicobacter pylori.

Chez l'enfant âgé de moins de 12 ans:

L'utilisation de CLARITHROMYCINE PFIZER n'est pas recommandée pour l'enfant de moins de 12 ans. Utiliser la clarithromycine sous forme de granulés pour suspension buvable.

Chez l'enfant âgé de plus de 12 ans : comme pour l'adulte.

La durée habituelle du traitement est de 6 à 14 jours.

Durée du traitement

La durée du traitement par la clarithromycine dépend du type d'infection et de sa gravité. La durée du traitement est habituellement de 6 à 14 jours.

Dosage chez l'insuffisant rénal

Une adaptation posologique n'est habituellement pas nécessaire sauf chez les patients ayant une insuffisance rénale sévère (clairance de la créatinine < 30 ml/min (0.5 ml/s)). Dans ce cas, il peut être recommandé de réduire la posologie de moitié.

La durée du traitement ne doit pas dépasser 14 jours chez ces patients.

Dosage chez l'insuffisant hépatique

CLARITHROMYCINE PFIZER doit être utilisé avec précaution chez les patients ayant une insuffisance hépatique (voir rubriques Contre-indications et Mises en garde et précautions d'emploi).

Mode d'administration

Le comprimé doit être avalé avec une quantité suffisante de liquide (par exemple un grand verre d'eau).

CLARITHROMYCINE PFIZER peut être pris indépendamment des repas.

Contre indications

· CLARITHROMYCINE PFIZER est contre-indiqué chez les patients avec une hypersensibilité connue à la clarithromycine, aux macrolides ou à l'un des excipients du médicament.

· CLARITHROMYCINE PFIZER est contre-indiqué chez les patients ayant une insuffisance hépatique sévère.

· L'association de CLARITHROMYCINE PFIZER avec les alcaloïdes de l'ergot de seigle est contre-indiquée (voir rubrique Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions).

· L'administration concomitante de CLARITHROMYCINE PFIZER avec l'une des substances actives suivantes est contre-indiquée: le cisapride, le pimozide et la terfenadine. La prise concomitante de ces médicaments avec la clarithromycine peut entraîner une élévation des concentrations plasmatiques de cisapride, de pimozide et de terfenadine. Ceci peut majorer le risque d'allongement de l'intervalle QT et de troubles du rythme cardiaque graves, incluant tachycardie ventriculaire, fibrillation ventriculaire, torsades de pointe. Des effets similaires ont été également observés lors de l'administration simultanée d'astemizole avec d'autres macrolides (voir rubrique Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions).

· L'administration concomitante avec la simvastatine est contre-indiquée.

· CLARITHROMYCINE PFIZER est déconseillé chez les patients présentant une hypokaliémie (risque d'allongement de l'intervalle QT, voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi).

Effets indésirables Clarithromycine Pfizer

Les effets indésirables plus fréquemment rapportés chez les adultes prenant la clarithromycine sont la diarrhée (3%), la nausée (3%), le goût anormal (3%), la dyspepsie (2%), les douleurs/gênes abdominales (2%) et les céphalées (2%). 

Les effets indésirables ont été classés en fonction de leur fréquence d'apparition, définie comme suit :

Très fréquent (≥ 1/10); fréquent (≥ 1/100 à < 1/10); peu fréquent (≥ 1/1,000 à < 1/100); rare (≥ 1/10,000 à <1/1,000); très rare (< 1/10,000), fréquence indéterminée (ne peut pas être estimée sur la base des données disponibles)].

Investigations

Fréquent : Elévation des taux de azote uréique sanguin (BUN).

Peu fréquent : Prolongation du temps de prothrombine, élévation de créatininémie, examen de la fonction rénale altérée (augmentation des taux de transaminases).

Très rare : L'hypoglycémie a été rapporté surtout après une administration concomitante avec des médicaments anti-diabètiques et avec l'insuline.

Affections cardiaques :

Très rare : Allongement de l'intervalle QT, tachycardie ventriculaire et torsades de pointe.

Affections hématologiques et du système lymphatique :

Peu fréquent : Diminution de taux de leucocytes.

Très rare : Thrombocytopénie.

Affections du système nerveux

Fréquent : Céphalée, une altération de l'odorat.

Très rare : Sensations vertigineuses, vertiges, paresthésies, convulsions.

Affections de l'oreille et du labyrinthe

Rare : Acouphènes.

Très rare : Perte de l'audition réversible.

Affections gastro-intestinales

Fréquent : Nausée, diarrhée, vomissement, douleur abdominale, dyspepsie, stomatite, glossite, décoloration réversible des dents et de la langue, perversion du goût (par exemple goût amère ou métallique).

Très rare : Pancréatite, de très rares cas de colites pseudomembraneuses ont été rapportés avec la clarithromycine de gravité modérée à fatale.

Affections du rein et des voies urinaires

Très rare : Néphrite interstitielle, insuffisance rénale.

Affections de la peau et du tissu sous-cutané

Très rare : Syndrome de Stevens-Johnson, nécrolyse épidermique toxique.

Affections musculo-squelettiques et systémiques

Peu fréquent : Arthralgie, myalgie.

Infections et infestations

Fréquent : monilia orale.

Comme les autres antibiotiques, une utilisation prolongée peut conduire à la prolifération des micro-organismes non sensibles.

Affections du système immunitaire

Peu fréquent : Réaction allergique se manifestant par des affections allant d'un urticaire et des éruptions cutanées à des réactions anaphylactiques.

Affections hépatobiliaires

Peu fréquent : Dysfonctionnement hépatique habituellement transitoire et réversible, hépatite, cholestase avec ou sans jaunisse.

Très rare : Défaillance hépatique fatale, rapportée notamment chez les patients ayant une maladie hépatique préexistante ou prenant des médicaments hépatotoxiques.

Affections psychiatriques

Peu fréquent : Dépression.

Très rare : Anxiété, insomnie, hallucinations, psychose, désorientation, dépersonnalisation, des mauvais rêves et confusion.

Des rapports post-commercialisation ont mis en évidence la toxicité de la colchicine lors de l'administration concomitante de clarithromycine et de colchicine, particulièrement chez les sujets âgés, et certains cas survenus chez des patients avec une insuffisance rénale. Des cas de décès ont été rapportés chez certains de ces patients (voir rubriques Mises en garde et précautions d'emploi et Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions).

Après la prise de ce médicament, des cas de granulocytopénie ont été rapportés. Ces symptômes ont disparus après l'arrêt du traitement (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi).



publicité